AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je dis pas que j'ai la main verte, juste que j'ai tué un cactus ▬ James Holloway

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar





in haven hills since : 01/01/2018
messages : 126
faceclaim : Harry Shum Jr
multinicks : Mic - Morgana - Galahad - Percival
nickname : King Arthur
uptown funk : Célibataire, bi.
picture of you :
Run this town : 75

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Je dis pas que j'ai la main verte, juste que j'ai tué un cactus ▬ James Holloway   Mer 3 Jan - 21:23

C'était une idée de son frère au départ, de faire appel à un jardinier paysagiste pour donner une meilleure tronche à leur jardin. Bon, c'était aussi à cause de lui - grâce à lui? - qu'ils étaient ici maintenant pour prendre un nouveau départ, là où personne n'irait lui marteler encore et encore que ses efforts pour remarcher un jour étaient vains. Ils étaient sympas leurs voisins et amis là où ils vivaient avant, mais pas les meilleurs supporters du monde. Alors ils changeaient de décors, prenaient un nouveau départ en ne respectant qu'un seul code : suivre leur coeur et se supporter l'un l'autre. Aujourd'hui pourtant, son frangin n'était pas à la maison et venait de lui envoyer un message l'informant de la venue du paysagiste quand on sonnait à la porte. Une telle synchronie, ça ne s'inventait pas. Amusé, Njord se déplaçait vers la porte en se préparant à esquisser un sourire amusé. La plupart des gens, en le rencontrant la première fois, avait la fâcheuse manie de le détailler de la tête aux roues comme s'ils n'avaient jamais vus une personne à mobilité réduite jusqu'à ce jour, avant d'avoir l'air hyper mal à l'aise, puis finalement tenter d'agir comme si de rien n'était. Certains y arrivaient facilement, d'autres avaient éternellement l'air sur le point de craindre de se retrouver dans son état s'ils osaient seulement lui serrer la main. Un point passablement agaçant de temps en temps.

Enfin... tout cela pour dire qu'il ouvrait la porte et se retrouvait face à... un gamin. Non sans rire, il avait quel âge ce garçon? Il pouvait être professionnel, mais voir de jeunes gens être apparemment aussi réputés pour leur boulot était assez étonnant. La surprise passée - pour le coup il avait pas mal dévisagé l'inconnu lui aussi - Njord prenait la parole.

"Oh bonjour! Je suppose que vous êtes euh... monsieur Holloway, c'est bien ça?"

Il doutait que quelqu'un d'autre vienne leur rendre visite de toute manière, pas de manière aussi spontanée et en jetant un rapide regard dehors, il se disait que vraiment, ce n'était pas du luxe que de faire venir quelqu'un pour s'en charger. L'endroit était quelque part entre la forêt vierge et la zone détruite par un accident nucléaire.

"Est-ce que... est-ce que mon frère vous a fait parvenir les dessins qu'il avait en tête pour les extérieurs? Il a dit qu'il scannerait tout, mais je sais qu'il peut être très tête en l'air quand il s'y met."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


you think you can save me but I'm saving you.



in haven hills since : 19/12/2017
messages : 402
faceclaim : dylan o'brien
multinicks : Merlin & Sadie
nickname : the conjuring.
credits : abrisor
uptown funk : celibataire + bisexuel
picture of you :
Run this town : 165

take me to church
relationships:
available?: non

MessageSujet: Re: Je dis pas que j'ai la main verte, juste que j'ai tué un cactus ▬ James Holloway   Jeu 4 Jan - 14:21

James avait laissé Charlie à la maison, le temps d'aller au rendez-vous pour avoir son premier client, ici à Haven Hills. Le jeune homme était inquiet. Il avait peur de ne pas être à la hauteur et il était lâché tout seul. Il profitait de sa liberté nouvelle, mais ça avait un coté effrayent pour le jeune Holloway. Il avait peur de mal faire avec Charlie, peur de le perdre. C'était pour ça qu'il devait réussir à décrocher ce client. James était passionné par son métier et les jardins. Dès qu'il avait mis le pied dehors, il avait compris qu'il ne serait plus jamais enfermé. Et son teint pâle et maladif disparaîtrait petit à petit. Mais il ne disait jamais qu'il faisait ses cauchemars à Charlie. Il avait peur qu'il vienne les récupérer tous les deux. Mais il chassa les mauvaises pensées de sa tête, il devait être parfait pour décrocher ce contrat. Déjà que son teint maladif pouvait repousser.

Il se présenta à la porte, un peu inquiet. Et si ça ne marchait pas? Et si James serait obligé de retourner à Cape Cod? Lorsque la porte s'ouvrit et qu'il vit son client sur une chaise roulante, il fut surpris mais il ne montra rien. De toute façon, il n'avait pas le coeur de faire une réflexion.

"Bonjour, oui je suis James Holloway... Merci de me recevoir..."

Sa voix n'était pas assurée. Il semblait être apeuré par son interlocuteur. Il n'avait plus confiance envers les autres. L'image du grenier était bien encore présente dans son esprit. James se tenait dans un coin, peu enclin à se rapprocher.

"Je.. je n'ai rien ... reçu..."

Cette soudaine perspective le fit trembler de peur. Et s'il avait fait tout de travers.

"Je suis désolé..." rajouta-t-il, précipitamment. "Je viens de m'installer, alors il se peut que ça soit perdu dans tous les papiers..."

Il n'arrêtait pas de se justifier. Comme un enfant face à son professeur. Ce job n'était pas gagné pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 01/01/2018
messages : 126
faceclaim : Harry Shum Jr
multinicks : Mic - Morgana - Galahad - Percival
nickname : King Arthur
uptown funk : Célibataire, bi.
picture of you :
Run this town : 75

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: Je dis pas que j'ai la main verte, juste que j'ai tué un cactus ▬ James Holloway   Jeu 4 Jan - 15:16

Ce type était d’une pâleur à faire peur et Njord se demandait s’il était malade ou quelque chose comme ça. Pas que cela le regard, parce que la seconde pensée – en entendant le jeune homme parler – fut que le bougre était aussi très nerveux, ce qui pouvait expliquer son teint palot en réalité. De ce qu’il savait, cette entreprise de paysagiste était assez nouvelle en ville, alors il pouvait comprendre… en se mettant à son compte avec les photos, Njord avait connu ce stress en Nouvelle-Zélande, puis ici…

« Merci à vous d’avoir fait le déplacement jusqu’ici. »

C’était surtout ça, certains ne seraient pas venus se perdre ici, même pour du boulot. Il appréciait donc le fait qu’un jeune démonte l’idée selon laquelle cette génération était faite de feignants, car un tel énergumène ne serait pas venu ici. Pour lui, c’était déjà un bon point… ça et le fait que le jeune James n’agisse pas comme s’il était déjà en terrain conquis. Ce qui le marquait pourtant, c’était la peur qu’il semblait inspirer à Holloway. Il voulait bien que les gens soient angoissés avant un entretien pour du boulot, mais là… ça dépassait l’entendement. Il n’avait jamais mangé personne, pas en dehors de ses crises de somnambulisme en tout cas et… ok, trêve de conneries.

« Venez donc vous asseoir, je vais faire quelque chose à boire, qu’on soit plus à l’aise. Plutôt café ou chocolat ? Vous avez faim ? »

Lui n’avait pas encore mangé et ne serait pas contre quelques petits trucs à grignoter, mais ce ne serait pas poli de faire ça devant son possible futur employé. Qui n’avait apparemment pas reçu les dessins de son frangin et Njord esquissait un sourire amusé… du moins avant de froncer les sourcils. Il n’y avait pas de quoi se mettre dans cet état pour si peu. Ce n’était pas la fin du monde après tout, et peut-être que le problème venait de leur côté et pas de celui du travailleur. Il n’avait jamais vu quelqu’un trembler de la sorte avant, à part peut-être les gens ayant de gros problèmes pour se sociabiliser et honnêtement, ils n’enviaient pas ceux-là.

« Ce n’est rien, je dois avoir les originaux quelque part sur la table du salon. » d’ailleurs, histoire d’être certain de ne pas dire de bêtise, Njord attrapait l’ordinateur qui était jusque là sur un plan de travail de la cuisine et allait voir les mails qui avaient été envoyé dernièrement. Un regard suffit à lui arracher un sourire. « Il semblerait que mon génie de frangin a envoyé le message à nos parents. Donc, vous n’êtes pas en tort. »

Si cela pouvait rassurer le jeune homme. Bon, et en un sens, il se disait aussi que dans ce cas… ce n’était pas un amateur qui perdait ses possibles commandes avant même de commencer.

« Alors… est-ce que vous pouvez me parler un peu de ce que vous avez déjà fait… ? Pourquoi vous choisir vous plutôt qu’un autre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


you think you can save me but I'm saving you.



in haven hills since : 19/12/2017
messages : 402
faceclaim : dylan o'brien
multinicks : Merlin & Sadie
nickname : the conjuring.
credits : abrisor
uptown funk : celibataire + bisexuel
picture of you :
Run this town : 165

take me to church
relationships:
available?: non

MessageSujet: Re: Je dis pas que j'ai la main verte, juste que j'ai tué un cactus ▬ James Holloway   Ven 5 Jan - 10:53


Alors que son interlocuteur tentait de le mettre à l'aise, James restait néanmoins méfiant. son passé le marquait régulièrement et il n'avait pas envie de faire une crise à son peut-être futur employeur. James se perdit dans ses pensées pour tenter de se calmer. Il devait avoir ce boulot pour Charlie. Pour qu'il ait toutes les choses qu'il voulait. Pourtant, de plus en plus, il avait l'impression de voir son père partout, prêt à venir le tuer parce qu'il s'était enfui avec le plus jeune. Quatre ans après, James cauchemardait de le voir arriver, un fusil à la main, et lui tirer des balles dans son corps. Et seul l'alcool arrivait à calmer ses angoisses.

"C'est normal.. je dois faire connaître mon entreprise..." répondit le jeune homme, qui sortit de ses pensées.

Pourtant, l'homme en face de lui était très gentil, un peu comme John qui les avait recueilli à Cape Cod mais James n'aimait pas tellement être enfermé dans une pièce. Il avait l'impression qu'il n'en ressortirait jamais. Il se força à se calmer. Un inconnu n'irait pas l'enfermer dans une pièce ou bien alors il était complètement fou. Mais celui qui était en face de lui ne semblait pas être dérangé, c'était déjà un bon point. James se força également à sourire et il se rapprocha un peu avant de reprendre:

"Je suis plutôt café mais ne vous dérangez pas pour moi..."

Le jeune Holloway sortit son bloc note et un album photo de ce qu'il avait réalisé. C'était à sa formation qu'il avait apprit ça. Cependant, plus le temps avançait, plus James avait l'impression qu'il allait se faire avaler par le sol. Et s'il n'arrivait plus à travailler, alors on allait lui enlever Charlie et il n'aurait plus rien à faire de cette vie. Son père l'avait détruit à grand coup de ceintures et de morceaux de bois. Il n'avait pas eu d'enfance. Mais il n'en parlerait à personne. Personne. Lorsque l'homme lui annonça qu'en fait son frère n'avait rien envoyé, James fut soulagé. Mais il restait nerveux. Inquiet. Non, il n'était pas bien et ce n'était pas cet entretien qui le mettait dans cet état. James approcha son album photo à l'homme et il répondit à la dernière question:

"Je sais que je viens d'arriver et que ça peut être compliqué de faire confiance à une jeune entreprise. Mais j'ai déjà travaillé au Cape Cod, pour de grandes maisons qui ont des grands jardins. Je suis quelqu'un de sérieux et qui aime travailler dehors. Je peux faire des heures supplémentaires, mon fils a 14 ans et il peut se débrouiller seul..."

Il avait parlé de Charlie en le présentant comme son fils alors que lui-même avait 22 ans. L'homme allait se poser des questions. Il se maudit et reprit:

"Je suis sorti de l'école l'année dernière, et je travaille dans le respect de la nature... Y aura donc jamais rien de chimique dans votre jardin... "

Son argumentaire était sincère mais brouillon. Il aurait dû se taire sur sa situation familiale. Les petites villes n'aimaient pas les gens au passé secret ou étrange. Et que dire du sien.

"Je comprendrais que vous ne fassiez pas confiance à un étranger... mais je pense que je peux rendre votre jardin magnifique..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 01/01/2018
messages : 126
faceclaim : Harry Shum Jr
multinicks : Mic - Morgana - Galahad - Percival
nickname : King Arthur
uptown funk : Célibataire, bi.
picture of you :
Run this town : 75

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: Je dis pas que j'ai la main verte, juste que j'ai tué un cactus ▬ James Holloway   Ven 5 Jan - 12:58

Les entreprises pouvaient avoir du mal à se faire connaître et en un sens, venir en personne était sans doute le meilleur moyen pour se faire un nom et ainsi défendre son projet auprès des potentiels clients. Il approuvait cette façon de faire et se déplaçait pour faire le café dans la cuisine ouverte. Lui aussi comptait s’en faire un de toute manière, donc ce n’était pas comme s’il se dérangeait exprès pour le jeune homme. Les deux tasses pleines, Njord posaient ces dernières sur un plateau, lui-même sur ses genoux avant de revenir et poser le tout sur la table, où il s’intéressait enfin à ce que le jeune Holloway avait ramené. Il notait au passage la présence d’un bloc-notes et souriait. Quelqu’un de consciencieux. Parfait. Ce petit savait se vendre en plus, il était conscient de la difficulté que présentait le fait d’être nouveau dans un domaine où d’autres personnes plus âgées et expérimentées pourraient faire le taf sans hésiter. Pendant que James parlait, Njord regardait avec soin les différents jardins sublimés par le paysagiste et devait admettre que c’était vraiment du beau boulot. Il avait regardé plusieurs sites, et des gens plus âgés n’atteignaient pas le niveau de ce gosse… qui… quoi ?! Qui avait un fils de 14 ans ? Mais… mais il l’avait fait en primaire ce gamin ? Il avait déjà la nouille qui le démangeait avant l’adolescence ? La surprise peinte sur le visage, Njord ne posait cependant aucune question. Cela ne le regardait pas, ils ne se connaissaient pas et lui-même n’irait certainement pas déballer sa vie à un parfait inconnu. Sans compter que s’il embauchait ce garçon, ils seraient dans une relation d’employeur à employé et clairement, on n’était pas pote avec celui qui vous payait pour vivre décemment.
 
« Heureusement que vous aimez travailler dehors oui, pour un tel métier. Le contraire m’aurait sans doute causé quelques inquiétudes pour être tout à fait honnête. » se moquait-il gentiment, buvant un peu de son café en réfléchissant. Il n’était pas du genre à imposer des heures supplémentaires, surtout si Holloway avait une famille à charge, après tout… si son propre enfant était né, il aurait aimé passer toutes les minutes possibles avec lui, alors il n’était pas question de priver quelqu’un d’autre de sa vie familiale.
 
Pendant un temps, il gardait le silence en écoutant chaque mot du jeune homme, un fin sourire prenant place sur son visage car il avait déjà pris sa décision. Il était juste assez taquin pour faire poireauter l’autre homme. Finalement, son café terminé, Njord reposait les photos et tout le reste pour reprendre la parole.
 
« Je sais ce que c’est de prendre sa vie en main et lancer sa propre entreprise. J’ai été à votre place par le passé, une fois dans mon pays natal et la seconde ici, où personne ne me connaissait. » et bon sang, ce que cela avait été compliqué, les deux fois. C’était comme placer sa survie entre les mains des autres encore plus follement que dans d’autres situations. « Je suis partisans du 100% naturel, en Nouvelle-Zélande, nous faisons très attention à notre environnement et vous parlez directement à cette part de ma culture en disant cela, sans compter que ce que vous m’avez montré est plus que convainquant. »
 
Il n’allait pas tirer dans les pattes de ceux qu’il avait rencontré avant, mais il trouvait Holloway meilleur.
 
« Tant que vous faites votre travail correctement, je ne demande rien de plus. Mais pas d’heures supplémentaires, d’accord ? Je ne voudrais pas priver votre fils de votre compagnie. » rajoutait Njord avant de désigner la baie vitrée. « Peut-être que vous voulez voir la zone sinistrée qu’est le jardin avant de décider si vous êtes certains de vouloir attaquer ce chantier ? »
 
Oui, c’était sa façon de dire que James avait la place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


you think you can save me but I'm saving you.



in haven hills since : 19/12/2017
messages : 402
faceclaim : dylan o'brien
multinicks : Merlin & Sadie
nickname : the conjuring.
credits : abrisor
uptown funk : celibataire + bisexuel
picture of you :
Run this town : 165

take me to church
relationships:
available?: non

MessageSujet: Re: Je dis pas que j'ai la main verte, juste que j'ai tué un cactus ▬ James Holloway   Lun 8 Jan - 11:00


Il était un peu moins nerveux, James. Peut-être parce qu'enfin, il avait confiance en l'homme en face de lui. Il lui fallait du temps avant de dire si on lui voulait du bien ou du mal. Ce fut pareil avec John, l'homme qui les avaient recueilli, lui et Charlie. Il pensait enfin au côté positif de son passé. Celui qui lui avait permis d'arriver ici. James était un garçon assez réservé qui ne comptait jamais ses heures tant que son travail lui demandait sa présence. Charlie le comprenait parfois mais de moins en moins. Peut être parce qu'il avait l'habitude de voir James tout le temps et que James commençait à avoir envie de vivre sa propre vie.

James fixa l'homme tout en réfléchissant. Peut être qu'il voudrait avoir un peu plus d'explications sur Charlie maintenant qu'il avait parlé de lui. Mais peut être que l'homme voudrait lui enlever son fils par la suite s'il parlait. L'homme se moqua de lui par la suite. Rien de bien méchant mais qui blessa James. D'accord, il ne savait rien de lui. Mais si son futur employeur savait les raisons, peut être qu'il aurait compris. James baissa aussitôt le regard, honteux. Il n'allait rien dire parce qu'il ne voulait pas perdre le contrat mais il était blessé au fond de lui et immédiatement, malgré lui, James compara l'homme à son père qui faisait les mêmes remarques mais plus méchamment. Il espérait seulement que cet homme n'allait pas le menacer de mort, lui aussi.

Puis l'homme reprit la parole, parlant de sa vie. Lui aussi, il avait crée son entreprise, donc il savait ce que c'était. La difficulté. Il comprit enfin que l'homme n'était définitivement pas du tout méchant et que James prenait un peu trop à coeur ce qu'on lui disait. Puis les dernières phrases surprirent James. Il avait le travail? Vraiment? Il était content intérieurement. Mais il ne montra rien. Il dit simplement, doucement:

"Bien sûr... je pourrais évaluer le temps de travail...."


Il ne voulait pas montrer que ça n'allait pas. Qu'il allait replonger. Peut être ce soir, peut être demain. L'alcool lui manquait déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 01/01/2018
messages : 126
faceclaim : Harry Shum Jr
multinicks : Mic - Morgana - Galahad - Percival
nickname : King Arthur
uptown funk : Célibataire, bi.
picture of you :
Run this town : 75

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: Je dis pas que j'ai la main verte, juste que j'ai tué un cactus ▬ James Holloway   Ven 12 Jan - 12:47

Ce garçon semblait être d’une timidité maladive et un moment donné, alors qu’il avait plaisanté, Njord craignait d’avoir blessé le garçon face à lui mais rapidement, les choses redevenaient normales et il supposait avoir tout simplement rêvé. Après tout, c’était toujours impression un entretien d’embauche et il était content d’avoir parlé de sa propre expérience, si cela pouvait renforcer la bonne image qu’il voulait donner à celui qui se trouvait en face de lui. Parfois, Njord craignait d’avoir l’air austère ou de faire peur à cause de ses roulettes… l’humour était donc devenu son moyen de faire comprendre que tout était tranquille, qu’il n’était même pas aigri par le fait que les autres puissent toujours marcher et pas lui. Il connaissait des gens qui réagissaient comme cela… mais pourquoi en vouloir au monde, alors qu’une seule personne était responsable de son état actuel ?

« Prenez tout le temps dont vous avez besoin. Vu nos talents en jardinage dans la famille, vous aurez du boulot aussi longtemps que nous vivrons ici de toute manière, alors autant prendre vos marques ici. »

Et pour avoir une preuve de ses talents en la matière, il suffit de voir le cactus posé sur le rebord de la cheminée, totalement rabougri – en train de supplier qu’on achève son supplice – et qui ressemblait plus à Gollum une fois dans le volcan du Mordor qu’autre chose. Le pauvre truc avait même perdu ses piquants, le rendant aussi lisse qu’un bébé… enfin presque, pas lisse en fait… disons ‘exempt de tout piquant’ mais avec la peau d’un petit vieux de 100 piges.

« Si vous voulez, nous pourrons commencer à défricher un peu le jardin pour vous. Ce sera plus simple, puis c’est le moins que nous puissions faire. »

Après tout, James n’était pas leur larbin. Et s’il devait rendre l’endroit plus présentable et agréable, son boulot n’était certainement pas de faire aussi ce qu’ils avaient eu la flemme de… faire ouais, depuis leur arrivée. Njord avait même trouvé une faux dans la cabane de jardin, ça devait être marrant à utiliser ces trucs-là ! Il était positivement certain d’y arriver, même si manier le fauteuil et l’outil en même temps n’allait sans doute pas être pratique dans un premier temps.

« Bien entendu, vous pourrez utiliser la salle de bain si besoin après votre journée, et nous vous offrons le repas aussi. Comme ça, toute votre paye sera réellement pour vous. »

Et non, ce n’était pas un traitement de faveur. Njord était juste comme ça, même si on s’évertuait à lui dire qu’il allait finir par s’attirer des soucis à agir de cette manière. Du genre ‘trop bon, trop con’.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


you think you can save me but I'm saving you.



in haven hills since : 19/12/2017
messages : 402
faceclaim : dylan o'brien
multinicks : Merlin & Sadie
nickname : the conjuring.
credits : abrisor
uptown funk : celibataire + bisexuel
picture of you :
Run this town : 165

take me to church
relationships:
available?: non

MessageSujet: Re: Je dis pas que j'ai la main verte, juste que j'ai tué un cactus ▬ James Holloway   Mar 23 Jan - 11:18


Tout allait super vite pour James. Son premier contrat, en dehors de la mairie d'Haven Hills allait être signé. Il avait enfin des clients particuliers et peut être se faire connaître. Il allait réussir à s'en sortir et prouver à Charlie que malgré tout, la roue pouvait tourner et qu'on pouvait retrouver une vie normale. Il faisait tout ça pour son fils. Il voulait lui montrer que la vie valait la peine d'être vécue et que lui avait toute la vie devant lui désormais. Mais il ne voulait pas lui dire que pour James, c'était déjà fini. Il se re-concentra sur son client et il esquissa enfin un sourire timide. Il aurait été seul, il en aurait peut être pleuré de soulagement. Alors il reprit d'un ton doux:

"Ne vous inquiétez pas je m'occuperais de tout. Défricher un terrain prend beaucoup moins de temps que le reste. En plus, je pourrais évaluer la qualité de la terre..."

James était un garçon très timide et il n'aimait pas trop imposer quoi que ce soit aux clients. Il préférait encore tout faire et voir de la satisfaction sur le visage de ses clients. C'était sa meilleure récompense. L'argent qu'il gagnait n'était que secondaire. Ca lui permettait surtout d'économiser pour payer l'université à Charlie ou tout ce qu'il voudrait tant qu'il voyait un sourire sur le visage de son fils. La dernière phrase de son futur employeur le fit rougir d'embarras. Il ne voulait pas s'imposer chez les gens qui l'employait. James dit alors:

"Merci mais je ne veux pas m'imposer... Et concernant mes horaires, généralement je fais des horaires complets, à partir de 7h30 jusqu'à 18h. Parce qu'il se peut que des fois je dois me rendre en jardinerie pour diverses choses dont j'aurais besoin. Mais il se peut que des fois... je doive arriver plus tard ou partir plus tôt... c'est rare... et généralement je rattrape le lendemain... "

Il ne voulait pas dire qu'il avait besoin de temps pour retrouver une vie normale surtout quand il avait l'impression qu'il était encore dans le grenier et qu'il avait du mal à s'en sortir. Ou qu'il avait peur que Charlie ne rentre pas de l'école et que ce serait de sa faute s'il ne le reverrait plus. Ou encore que parfois, il avait l'impression de revoir la voiture de son père qui l'observait au loin, prêt à prendre sa revanche sur lui pour s'être enfui de la maison. Non, il ne dirait rien de tout ça. Il regarda son futur employeur et continua:

"Si vous voulez je peux commencer maintenant, je compatis à la douleur de ce jardin... "

Lui aussi, il fit un peu d'humour. Léger, discret comme lui. Mais il savait que s'il commençait maintenant, il ne serait pas tenté par l'alcool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 01/01/2018
messages : 126
faceclaim : Harry Shum Jr
multinicks : Mic - Morgana - Galahad - Percival
nickname : King Arthur
uptown funk : Célibataire, bi.
picture of you :
Run this town : 75

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: Je dis pas que j'ai la main verte, juste que j'ai tué un cactus ▬ James Holloway   Mar 27 Fév - 11:35

Oh? Si James voulait défricher, ce n'était certainement pas Njord qui allait l'en empêcher en réalité. Il n'était pas doué avec ses mains, s'il tentait juste d'aider il serait capable de se crever un oeil avec un roue de son fauteuil même si cela semblait impossible... genre... une fois il avait réussi à tordre une équerre en fer alors maintenant... il se méfiait. Mieux valait laisser faire les professionnel plutôt que de causer des dégâts qui rendraient la tâche encore plus compliqué pour ce pauvre garçon.

"Je vous laisse faire dans ce cas, j'avoue que je n'y connaît pas grand chose en qualité de la terre... pour moi, dès que c'est marron et que ça fait de la boue quand il pleut, c'est de la terre et je ne savais pas qu'il y avait des qualités différentes... comme pour le jambon?"

Mince... il venait réellement de dire ça? De comparer la terre et le jambon? Bon ok, il avait déjà mangé les deux mais c'était une autre histoire, et concernant le fait de manger de la terre, il avait perdu un pari avec un ami alors bon... ce n'était pas comme si il s'était levé un matin en se disant qu'il voulait goûter cette bonne terre fournie par Gaia. Constatant en tout cas que ses propos concernant la douche avait fait rougir James - son frère aurait été là, il lui aurait sans doute dit qu'on ne faisait pas ce genre de proposition à la limite de l'indescence à des étrangers, surtout quand ils venaient pour travailler - Njord esquissait un petit sourire avant de l'écouter et hocher la tête. Il comprenait. Enfin, il supposait.

"Ne vous tracassez par pour les horaires. On fera comme ça vous arrange, et si vous avez besoin de temps parfois, que ce soit pour des raisons familiales ou autres, prévenez moi par un petit message et ça ira. Vous n'êtes pas obligé de rattraper vos heures, je me doute que vous ne manquez pas le travail pour tirer au flanc... ou du moins, je veux vous faire confiance à ce sujet, vous avez l'air sérieux."

Puis l'instant suivant, Njord éclatait de rire en entendant la remarque sur son jardin. En effet, une bombe nucléaire aurait sans doute fait moins de dégâts que lui...

"Allez-y, faites comme chez vous. Les clés pour la cabane de jardin sont sur le guéridon dans l'entrée. Vous trouverez tout ce dont vous avez besoin en outillage... enfin je crois, mon frère ne me laisse pas approcher à moins de dix mètres."

Trop dangereux une fois encore.

"Si vous avez besoin de quelque chose, dites-le moi et je ferais une liste à aller acheter plus tard."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


you think you can save me but I'm saving you.



in haven hills since : 19/12/2017
messages : 402
faceclaim : dylan o'brien
multinicks : Merlin & Sadie
nickname : the conjuring.
credits : abrisor
uptown funk : celibataire + bisexuel
picture of you :
Run this town : 165

take me to church
relationships:
available?: non

MessageSujet: Re: Je dis pas que j'ai la main verte, juste que j'ai tué un cactus ▬ James Holloway   Sam 3 Mar - 11:09

James sentait qu'il y avait un feeling avec ce client là. Un étranger lui accordait sa confiance et James ne devait pas la trahir. Et peu importe, même si c'était du travail pour son entreprise nouvelle, James avait l'impression de ne pas être un fugitif ou un justicier en devenir. Il était un garçon normal qui travaillait. Même s'il avait l'impression que ça n'allait pas durer. Qu'on ne voudrait plus de lui, dès que le pire serait à venir. Mais James ne voulait pas s'embrouiller la tête avec toutes ces idées négatives. Pour le moment, personne ne l'avait encore trouvé. Pour le moment, lui et Charlie pourrait avoir un semblant de vie normale. James sourit enfin et il répondit:

"Il y a des terres qui sont naturellement remplies en oligo-éléments et qui ne nécessitent pas de terreau pour les plantations. D'autres au contraire, on est obligé de les aider à nourrir les plantes sinon jamais rien ne poussera..."

James avait eu peur que l'homme ne change d'avis quand il avait parlé de ses horaires. Mais plus ils discutaient, plus James avait l'impression que son père lui avait menti quand il lui avait dit que tout le monde lui voudrait du mal dehors s'ils parlaient aux autres. Il sortit de ses mauvais souvenirs et il reprit:

"Vous savez ma situation familiale est compliquée et un ado de 14 ans est parfois difficile à gérer mais généralement c'est très rare que je ne vienne pas de la journée.. Et je préviens toujours la veille ou le matin. Dans tous les cas, vous serez au courant..."

James n'attendait que ça, de voir ce que ses clients avaient pour commencer à travailler. Il sourit de nouveau à la remarque de son client et il alla prendre les clés pour aller voir les outils. Il se rendit à l'extérieur et il remarqua que pour le moment, et au vu de l'état de leur jardin, il y avait tout ce qu'il fallait. Bien que son esprit ne cessait de le ramener dans son passé. James perdait sa concentration et il se mit même à sursauter quand il entendit une voiture passer. Son passé le perdrait à tout jamais.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Je dis pas que j'ai la main verte, juste que j'ai tué un cactus ▬ James Holloway   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je dis pas que j'ai la main verte, juste que j'ai tué un cactus ▬ James Holloway
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Haven Hills :: South Side :: Habitations-
Sauter vers: