AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (solan) breathe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar


Douce tempête



in haven hills since : 29/01/2018
messages : 1243
faceclaim : zoella bb sugg.
multinicks : skyler, la paumée des sentiments.
nickname : b_bulle (mel).
credits : (av.) sassenach (sign.) anesidora (gifs) marie et tumblr.
address : east side.
uptown funk : célibataire quoi qu'éprise. c'est l'bordel quoi.
picture of you :
Run this town : 2567

take me to church
relationships:
available?: OPEN (02/04 - collins, lenny)

MessageSujet: Re: (solan) breathe.   Mar 20 Mar - 14:15


icons by little liars & velvety



tu détournes volontairement la conversation. parler de lui, questions futiles mais importantes. trouver un autre point d'ancrage que l'exercice qu'il t'a demandé de faire. ça occupe son esprit à autre chose que d'regarder c'que tu fais. ça t'laisse un peu plus de liberté, un peu plus d'espace. loin de toi l'idée qu'il soit envahissant, bien au contraire. c'est toi, rien qu'toi. ça te stresse plus qu'autre chose. être focalisé sur ton travail, ça te déconcentre plus que ça ne t'aide à avancer. tu changes de pinceau, trouve une nouvelle couleur qui t'inspire et te replonge dans la construction de c'tableau qui ne ressemble pas à grand chose. clairement à l'image du merdier qui t'entoure en ce moment. un mélange de tout et surtout un grand n'importe quoi duquel tu n'arrives pas à te sortir. à croire que tu t'y complais finalement. incapable de trouver la solution adéquate. p'tre que tu ne fais pas assez d'efforts aussi. tant d'choses qui frôlent ton esprit, l'impression qu'ta cage thoracique se resserre autour de ton palpitant usé. ce pinceau ne te convient pas, il t'en faut un autre. t'arrives pas à exprimer ce que tu veux à travers lui. faudrait-il encore que tu saches ce que tu souhaites exprimer pour commencer. enfin, ça, c'est un exercice bien complexe auquel tu as bien du mal à te soumettre. quoi qu'il paraît que le subconscient s'occupe très bien tout seul de faire passer les messages souhaités. c'est gentil. toi aussi tu sais, c'est pas juste des cours. si t'as besoin, je suis là. le sourire en coin sur tes lippes. tu l'sais. ou du moins, tu t'en doutes. réciprocité de quelques sentiments amicaux, confiance partagée. tu ne veux cependant pas l'encombrer de tes problèmes, il doit en avoir déjà bien assez comme ça à gérer. tu viens quémander quelques conseils de temps à autres, un point de vue extérieur qui pourrait t'aider à y voir plus clair. y a pas besoin qu'tu parles plus qu'il n'en faut. les médias s'en chargent très bien pour toi. c'est que du pipeau la plus part du temps, t'arrives même plus à te défendre. tu laisses couler sur toi les mots violents et t'en gardes pourtant toute l'amertume. tu noies ton chagrin dans ces verres de vin que tu t'autorises en rentrant du boulot, bien souvent à deux heures du matin, si ce n'est pas plus. t'as arrêté de compter les fois où t'as voulu appeler mike et qu'finalement, tu ne l'as pas fait. tu fais déjà beaucoup, j't'assure. que tu souffles, tes prunelles azurées qui croisent à nouveau les siennes, tes joues qui rosissent légèrement, ton sourire qui ne se terni pas. détourner ton attention de tes préoccupations premières, c'est déjà un miracle. faire en sorte que tu utilises ces mêmes préoccupations au service d'autre chose, ça relève de l'impossible. et pourtant, te voilà en train de laisser parler ton âme sur cette toile autrefois vierge. et il se pourrait même que tu apprécies l'exercice, en plus de ça. en voilà une. tu cesses tout mouvement pour te concentrer sur la toile qu'il te présente. waw. impressionnée, quoi que peu surprise finalement de la qualité de son travail. poupée admirative de tant de subtilité. tu t'en mords la lippe inférieure, n'osant même pas t'approcher d'avantage de peur d'user l'oeuvre. je savais que t'étais doué mais alors là ... poupée bouche bée. tant de petits détails insignifiant qui parviennent jusqu'à tes rétines. il était pour quoi celui-ci ? curiosité piquée au vif, t'en poses le fameux pinceau près de toi, croise les jambes et t'accoudes à la table. retour à la gamine qui a soif d'apprendre et qui, pourtant, à totalement perdu le fil de ses recherches, de l'exercice proposé. toi qui avait pourtant trouvé la solution, trônant fièrement à côté de ton bras.

_________________
† like a small boat on the ocean, sending big waves into motion. like how a single word can make a heart open. i might only have one match, but i can make an explosion


les p'tits cadeaux et un grand merci :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 31/01/2018
messages : 576
faceclaim : miles teller
multinicks : aaron le pianiste, harry le riche, ugo le geek, allan le mort
nickname : ranochja
credits : ranochja (avatar)
uptown funk : célibataire + homosexuel
picture of you :
Run this town : 1552

take me to church
relationships:
available?: toujours pour tes beaux yeux

MessageSujet: Re: (solan) breathe.   Mar 3 Avr - 21:54

Tu es sincère avec Dylan, ça fait d'ailleurs du bien de pouvoir l'être un peu, de pouvoir te laisser aller pour quelques minutes le temps d'une conversation et d'un cours avec la jeune femme. T'es un prof en premier lieu c'est vrai mais tu aimes l'idée de pouvoir être également un peu plus, un confident, un ami, quelqu'un en qui on peut avoir confiance. C'est ce que tu as toujours souhaité en réalité, que les gens ait un minimum confiance en toi et t'as toujours voulu aider, c'est ce que tu as l'impression de faire au travers de tes cours, chaque jour un peu plus. Alors comme pour passer rapidement à autre chose, tu lui montres une de tes oeuvres, une femme dénudée sans réelle signification. Certaines oeuvres sont en effet des souvenirs, des moments forts et parfois douloureux de ton existence mais ces oeuvres sont toutes chez toi, à l'abri des regards, dans l'intimité de ton loft où seul toi peut te permettre de prendre le temps de les contempler. Celle que tu lui présentes en revanche ne signifie rien de spécial, c'est juste la beauté des corps des femmes, bien que tu ne sois pas intéressé pleinement par ceux-ci, tu sais reconnaître la beauté de leurs courbes et tu prends plaisir parfois à les dessiner et les peindre. C'est simplement une amie. tu souffles alors, les joues rosies par le compliment que Dylan vient de faire sur ton oeuvre, sur ton art, sur toute ta vie. Mais tu vois, ici j'ai juste utilisé deux pinceaux, et un crayon, c'était ça le truc compliqué en fait. tu essaies alors d'expliquer en lui montrant avant de le reposer. On pourra continuer sur ça au prochain cours, et peut-être que je te montrerai une autre oeuvre ? un cours, une oeuvre. tu ris un peu, alors que l'heure tourne peu à peu et que le soleil se couche doucement sur Haven Hills. Tu n'aimes pas l'idée que les journées passent trop vite, que tu ne peux pas rester des heures encore à donner des cours à tes élèves ou à Dylan. Si tu le pouvais, tu ne cesserais plus jamais de parler d'art, c'est certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar


Douce tempête



in haven hills since : 29/01/2018
messages : 1243
faceclaim : zoella bb sugg.
multinicks : skyler, la paumée des sentiments.
nickname : b_bulle (mel).
credits : (av.) sassenach (sign.) anesidora (gifs) marie et tumblr.
address : east side.
uptown funk : célibataire quoi qu'éprise. c'est l'bordel quoi.
picture of you :
Run this town : 2567

take me to church
relationships:
available?: OPEN (02/04 - collins, lenny)

MessageSujet: Re: (solan) breathe.   Lun 9 Avr - 0:57


icons by little liars & velvety



poupée admirative face à ce talent que tu ne possèdes pas. l'art est subjectif, c'est un fait. et pourtant, tu as beau être surdouée, tu ne possèdes pas cette corde à ton arc. quoi qu'on ne va pas se mentir, tu t'y serais attelée avec sérieux, tu aurais probablement excellé. cependant, tu as bien trop de respect pour cette discipline que tu n'as jamais vraiment jugé pertinente l'idée même de t'y immiscer. tu estimes déjà toucher à beaucoup de choses pour permettre à celle-ci de se développer sans que tu n'y rajoutes ton grain de sel. tu préfères te perdre dans l'oeuvre qu'il te présente et qui est la sienne. sans trop pouvoir l'expliquer, t'es touchée par la finesse de cette toile. poupée impressionnée sans pour autant vraiment l'être. tu n'as jamais douté du talent qu'il possède, tu n'en n'avais juste encore jamais saisit l'ampleur, bien que tu te doutes que tout ne réside pas en ce tableau unique qu'il a bien voulu porter à ta connaissance. compliments faciles mais toujours sincères qui s'échappent d'entre tes lippes. c'est simplement une amie. soupir de satisfaction alors que tu te redresses lentement. et ben dis donc, à sa place, je serais extrêmement flattée. que tu souffles, ton regard toujours accroché aux courbes gracieuses balayées de quelques coups d'instruments précis. mais tu vois, ici j'ai juste utilisé deux pinceaux, et un crayon, c'était ça le truc compliqué en fait. tes yeux se plissent comme si tu essayais de repérer les moindres variations pouvant te permettre de distinguer et donc de vérifier ses dires. subtilité pas tout à fait acquises mais tu peux tout de même remarquer quelques changements par-ci ou encore par-là. c'est très léger, pas nécessairement remarquable au premier abord. faut-il encore avoir tout le temps nécessaire pour analyser plus en détail chaque oeuvre présentée. on pourra continuer sur ça au prochain cours, et peut-être que je te montrerai une autre oeuvre ? un cours, une oeuvre. tu sors de tes rêveries artistiques. retour à la réalité un peu trop brutal. t'extirpes ton téléphone de ta poche et grimace. merde, j'avais pas fait gaffe à l'heure. poupée frustrée de devoir couper court à cette entrevue. ce fut pourtant un moment de partage et de douceur dont t'avais vraisemblablement besoin. mon émission ne va pas se préparer toute seule, j'devrais y aller. il est clair pourtant que tu n'en n'as pas envie. obligation professionnelle que tu respectes à la lettre pourtant. un cours une oeuvre, ça m'va ... mais pas trop lointain le prochain cours. que tu poursuis en te levant. et puis tu viens l'prendre dans tes bras aussi. accolade dont tu ressentais le besoin. poupée tactile qui ne se lasse jamais de contact humain, aussi innocents soient-ils. oh et c'était celui-ci. que tu termines en pointant du doigt le pinceau que tu avais laissé à l'abandon. sourire en coin sur tes lippes, t'avais laissé l'exercice de côté mais tu ne l'avais pas oublié pour autant. faculté évidente de pouvoir faire plusieurs choses à la fois. esprits bien trop vif et ouvert. poupée sur le départ, qui regrette déjà la légèreté de cet instant bien trop court à ton goût.

_________________
† like a small boat on the ocean, sending big waves into motion. like how a single word can make a heart open. i might only have one match, but i can make an explosion


les p'tits cadeaux et un grand merci :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: (solan) breathe.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(solan) breathe.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Breathe Me [Arizona] -Abandon
» madison + just be happy to breathe
» Thea & Jude ✖ Just breathe...
» Elo - Close your eyes, take a breathe, count to three...
» (c)toxicheart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Haven Hills :: East Side-
Sauter vers: