AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the great escape (merlin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar





in haven hills since : 31/01/2018
messages : 576
faceclaim : miles teller
multinicks : aaron le pianiste, harry le riche, ugo le geek, allan le mort
nickname : ranochja
credits : ranochja (avatar)
uptown funk : célibataire + homosexuel
picture of you :
Run this town : 1552

take me to church
relationships:
available?: toujours pour tes beaux yeux

MessageSujet: Re: the great escape (merlin)   Dim 4 Mar - 13:40

Tu as toujours décidé de laisser le bénéfice du toute aux gens et d'apprendre à connaître la personne avant de te faire une opinion dessus. A l'école, tu entendais les rumeurs sur certains camarades mais ne les écoutais pas, te faisant ta propre idée de la personne, refusant de laisser les commérages t'atteindre. Tu as toujours été comme ça et cela t'a suivi dans ta vie d'adulte. Tu ne te dis pas qu'un jour ça pourrait te porter préjudice, bien au contraire, t'accorde ta confiance jusqu'à ce qu'on te prouve que tu n'aurais pas du et tu estimes que c'est la meilleure façon de vivre avec soi-même et avec les autres. C'est pour quoi tu fais confiance à Merlin, même s'il tente de te repousser et de te faire comprendre qu'il n'est pas une bonne personne. Toi, tu ne veux pas le croire, tu préfères lui offrir ta confiance, c'est plus utile. Pourquoi vous pensez que je vais réussir? Je veux dire que je suis rien, je n'arriverais jamais à rien dans ma vie... Chacun de ses mots te bouleverse, tu as du mal à croire qu'on puisse penser de telles horreurs sur soi-même. Tu n'es pas le genre à te trouver mille et une qualités mais de là à te voir en horreur et à te persuader que tu n'es rien, il y a un grand pas que tu n'as pas encore franchi. Merlin, lui, l'a franchi. Je suis surtout persuadé que tu as une très mauvaise image de toi-même mais qu'elle est fausse. Tu sens comme un besoin de lui prouver qu'il a tort, de lui faire comprendre qu'il peut s'en sortir et développer une meilleure image de lui-même, tu en es persuadé en tous cas. Tu l'écoutes parler du noir dans sa vie et bien que tu n'arrives pas à comprendre complètement le sens de ces mots, tu hoches la tête et accepte. Couleurs, noir, gris, peu importe, tant que tu arrives à lui faire un peu oublier ses démons. L'art permet de se vider la tête, en tous cas avec toi, cela fonctionne et tu veux lui montrer que c'est également possible pour lui, qu'il peut combattre le mal par l'art et tu as bien l'intention de le faire dès aujourd'hui, tu ne supporterais pas de le laisser partir sans même essayer un peu. Vous allez rire de mes dessins.. je suis vraiment pas doué... Tu ne te permettrais pas de rire, tu as certes un certain don pour le dessin mais chaque personne est différente et il suffit simplement de travailler pour réussir à s'améliorer, c'est comme tout. Il ne faut pas spécialement être bon en dessin, il faut juste que tu laisses ton esprit parler et s'exprimer sur la toile. C'est pour ça que l'art abstrait existe, pour que même les personnes qui pensent ne pas pouvoir dessiner puissent exprimer des choses via la peinture, et tu peux le faire toi aussi. Tu lui expliques alors avant d'ajouter sur une petite touche plus humoristique. Et tu peux me tutoyer, j'ai l'impression d'être un vieux de la vieille quand on me vouvoie ! Ce qui arrive déjà trop souvent en cours, alors si tu peux éviter que cela ne se produise en dehors également, tu le fais sans hésiter. Tu commences à t'agiter, posant tous les instruments nécessaires devant le jeune homme et t'installant à côté. Fais-toi plaisir, fais ce que tu veux, ce que ton coeur te dit de faire. Tu peux être doux, ou brusque, t'énerver sur la toile ou la caresser. L'important, c'est de te libérer de ce qui te pèse sur le coeur. Des fois, tu ne peux t'empêcher de te dire que tu aurais pu être psychologue, t'aimes bien aider les gens et tu penses ne pas être trop mauvais pour les comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar


Dear diary, I'm not the criminal



in haven hills since : 08/01/2018
messages : 431
faceclaim : logan lerman
multinicks : james, nancy, arlo, cole, alek
nickname : the conjuring.
credits : noralchemist.
uptown funk : Perdu dans un océan de larmes + bisexuel
picture of you :
Run this town : 153

MessageSujet: Re: the great escape (merlin)   Mer 7 Mar - 15:02

Merlin tentait de rester concentré malgré tout. Malgré son état de lassitude. Malgré sa fatigue. Il n'allait plus si bien que ça mais il tentait de faire bonne figure devant l'artiste. Il était épuisé de devoir lutter contre ses démons invisibles et plus le temps avançait, plus il pensait qu'il devenait fou. Il ne voulait pas tout ça, il avait voulu une vie normale mais la vie normale ne voulait pas de lui. Il était devant cette toile blanche et Merlin avait la désagréable impression qu'elle se moquait de lui. Qu'est-ce qu'il pouvait bien remplir dans cette partie si vide. Il écoutait parler, tentant de comprendre tout ce qu'on lui disait. Il était ridiculement mauvais en dessin, mais peu importait, il avait un début de confiance en l'homme qui tentait de lui apprendre à faire autre chose que des gens difformes. Il attendait de voir ce qu'il pouvait dessiner. Il n'arrivait pas à imaginer un seul truc joyeux. Parce qu'il n'y avait rien de joyeux dans sa vie. Il pouvait toujours essayer d'imaginer une autre vie qu'il aurait pu avoir. Toujours parsemée de noir. Le noir serait toujours là. Et Merlin n'arrivait pas à s'apaiser. Soudain, l'homme lui demanda même de le tutoyer. Et Merlin se sentit enfin pleinement en confiance. Même s'il n'arrivait pas à sourire, il tenta de dessiner maladroitement. Avec du noir. Beaucoup de noir. Et un seul point rouge. Lui même, qui était en train de se faire poursuivre par une ombre noire. Il allait vraiment le prendre pour un fou, cette fois-ci.

"Je suis vraiment pas doué...." se justifia-t-il. " Désolé ça ne ressemble pas à grand chose... voire à rien du tout..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 31/01/2018
messages : 576
faceclaim : miles teller
multinicks : aaron le pianiste, harry le riche, ugo le geek, allan le mort
nickname : ranochja
credits : ranochja (avatar)
uptown funk : célibataire + homosexuel
picture of you :
Run this town : 1552

take me to church
relationships:
available?: toujours pour tes beaux yeux

MessageSujet: Re: the great escape (merlin)   Jeu 8 Mar - 11:33

Tu ne sais pas ce qu'il vit, tu n'as pas réussi à savoir si ce qu'il disait auparavant était le fruit de son imagination ou la dure réalité mais tu n'as pas voulu creuser et ne souhaite pas le faire, tu n'es pas psychologue et tu te contentes de le mettre en confiance pour qu'il comprenne que s'il a besoin, tu seras là. Tu sais que pour ta part, la peinture t'a beaucoup aidé à passer outre les difficultés de la vie, à exprimer les sentiments mauvais ou bons que tu pouvais ressentir à l'intérieur de toi. Et tu veux permettre à Merlin de se soulager de ses maux de la même façon que tu as pu le faire pour toi. Il fut une période où tu t'es replié sur toi-même, ne partageant du temps qu'avec tes toiles et tes pinceaux, laissant libre court à ton imagination et ce, au quotidien.T'as appris, petit à petit à transmettre tes pensées sur la toile, comme un journal intime, comme une discussion avec un psychologue et peu à peu, cela t'a permis de te sentir mieux, t'a aidé à remonter la pente. Tu regardes ce qu'il fait, laisse ton regard passer sur la toile noire qu'il commence à faire. Du noir, du noir et un peu de rouge, comme un peu d'espoir, c'est ainsi que tu le vois en tous cas. J'y vois beaucoup de choses tu sais, preuve que tu n'es pas nul, que ça n'est pas raté. Aie un peu confiance en toi. Tu lui demandes avant d'ajouter. Je vois un océan, un ciel mais un point d'espoir, de clarté, de quelque chose ou quelqu'un qui peut être sauvé. tu expliques alors alors d'ajouter. Ça va Merlin ? tu sais que certaines expériences peuvent être compliquées, notamment le fait de peindre ses ressentis alors tu souhaites t'assurer qu'il va bien, n'est pas trop perturbé par ce que tu lui as demandé. Il te touche beaucoup, par sa simple personne et tu aimerais pouvoir l'aider à se sortir de ses douleurs et de ses peines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar


Dear diary, I'm not the criminal



in haven hills since : 08/01/2018
messages : 431
faceclaim : logan lerman
multinicks : james, nancy, arlo, cole, alek
nickname : the conjuring.
credits : noralchemist.
uptown funk : Perdu dans un océan de larmes + bisexuel
picture of you :
Run this town : 153

MessageSujet: Re: the great escape (merlin)   Mar 13 Mar - 8:27

Il avait fixé ce qu'il avait fait, il s'était encore perdu dans le fil de ses pensées. Et pourquoi il avait fini dans cet état. Le noir, toujours le noir qui le poursuivait. Mais finalement, s'il n'y avait pas que le noir? S'il y avait autre chose? Merlin tentait de comprendre. Il tentait même de mettre d'éclaircir le noir pour tenter de trouver une réponse à toutes ses questions. Merlin n'y arrivait pas, bien entendu. Le noir était trop intense, trop épais. Alors qu'on lui disait qu'il n'était pas nul, Merlin avait envie de sourire. Encore une fois, son visage resta neutre et tendu. Il écoutait l'interprétation et il l'enviait d'être comme ça. Merlin aimerait pouvoir dire la même chose. Mais non, le noir signifiait autre chose. Et Merlin préféra se taire, par peur d'être jugé. Mais qui ne le jugerait pas? Il prit son courage à deux mains et il répondit:

"En fait... le point rouge c'est moi... qui essaye d'échapper au noir, mais il est partout... Il surveille le moindre mouvement que je peux faire et il veut que je me taise.... "

C'était le résultat de ses réflexions. Et il se réveilla soudainement, comme s'il était en plein cauchemar. Mais non, il était bien là. Il leva son regard vers l'artiste et il répondit d'un ton absent:

"Oui, ça va aller... un jour ça ira mieux.... Je suis vraiment désolé... "

Merlin avait l'impression d'être complètement à côté de la plaque avec les autres. Qu'il ne serait jamais comme les autres. Et maintenant, il voyait que c'était de plus en plus le cas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 31/01/2018
messages : 576
faceclaim : miles teller
multinicks : aaron le pianiste, harry le riche, ugo le geek, allan le mort
nickname : ranochja
credits : ranochja (avatar)
uptown funk : célibataire + homosexuel
picture of you :
Run this town : 1552

take me to church
relationships:
available?: toujours pour tes beaux yeux

MessageSujet: Re: the great escape (merlin)   Mar 13 Mar - 18:58

T'estimes avoir eu relativement de la chance dans la vie, avoir eu une agréable vie en tous cas. Bien sûr, t'as connu des épreuves comme tout le monde, la mort de ta maman après un combat contre le cancer, ton papa qui t'a rejeté simplement parce que tes goûts amoureux étaient différents, tu as vécu des choses pas faciles certes mais t'as toujours réussi à voir la vie en couleurs, à garder cette joie de vivre et cet optimisme dans la vie et tu sais que certains n'en sont pas capables et tu le conçois totalement. T'as trouvé la force de te battre, tu l'as puisée dans l'Art mais malheureusement, tout le monde n'en est pas capable, tu le sais parfaitement. Alors tu écoutes attentivement son interprétation à lui, qui est la plus juste étant donné qu'il est le créateur de cet oeuvre et tu hoches la tête. Pourquoi il veut que tu te taises Merlin ? Pourquoi il te fait si peur le noir ? Tu demandes alors, souhaitant lui offrir la possibilité de s'ouvrir un peu à toi et peut-être de se dégager d'un poids, tu le souhaiterais en tous cas, pour lui, pour qu'il puisse voir un peu de gaité. Tu n'es pas capable de le croire quand il te dit qu'il ira bien, un jour, tu n'arrives pas à voir cela pour le moment parce que tu le vois tel qu'il est là, perdu et sûrement tellement triste que toi, tu n'y aurais pas survécu. Je ne sais pas pourquoi tu es comme ça Merlin, mais il faut garder espoir d'accord ? Tu me promets que tu vas garder espoir ? T'aimerais tellement pouvoir l'aider, pouvoir le sortir de tout ce qu'il doit ressentir mais tu sais pas comment faire, ni si tu en es capable, t'es juste paumé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar


Dear diary, I'm not the criminal



in haven hills since : 08/01/2018
messages : 431
faceclaim : logan lerman
multinicks : james, nancy, arlo, cole, alek
nickname : the conjuring.
credits : noralchemist.
uptown funk : Perdu dans un océan de larmes + bisexuel
picture of you :
Run this town : 153

MessageSujet: Re: the great escape (merlin)   Ven 16 Mar - 12:02

Merlin continuait d'observer ce qu'il avait fait d'un air peu convaincu. S'il savait le noir, que Merlin malgré lui, commençait à parler. S'il savait qu'il voulait enfin aller de l'avant et de tourner la page du passé. Si le noir savait tout ça, il aurait déjà récupéré Merlin sans même qu'il ait le temps de se préparer à l'affronter. L'artiste qui l'aidait lui avait posé une question, ce qui avait provoqué une accélération de son coeur. Le noir voulait Merlin pour toujours, il en était sûr. Il répondit:

"Le noir sait que je me souviens de choses dont j'ai pas le droit de parler... Il me surveille, il attend le bon moment et après il va me rattraper pour toujours. Il me fait peur parce que le noir, il joue avec moi depuis toujours.... et si je perds ce jeu, alors ça voudra dire que je ne serais plus ici... ni avec personne ... si je perds ce jeu, alors je serais mort... "

Le jeu avait commencé il y avait treize ans maintenant. Et jusque là, Merlin avait gagné par forfait puisqu'il n'avait pas parlé. Mais aujourd'hui, Merlin voulait s'en sortir. Aujourd'hui, Merlin voulait enfin avancer dans sa vie. Mais il n'était pas prêt. Il leva son regard vers l'homme qui voulait l'aider. Merlin lui lança un regard surpris mais reconnaissant. C'était tellement rare les gens qui voulaient l'aider en dehors de sa famille et de ses amis. Il répondit:

"Je ne sais pas si je peux promettre ça... l'espoir il s'est envolé depuis longtemps... Mais le noir, il commence à s'éclaircir... on ne le voit pas beaucoup mais le sombre commence à devenir clair.... "

C'était sa manière à lui de dire qu'il était en train de l'aider à ne plus voir tout en noir. Merlin n'était pas fou, juste perdu dans un monde sans couleur et cauchemardesque.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 31/01/2018
messages : 576
faceclaim : miles teller
multinicks : aaron le pianiste, harry le riche, ugo le geek, allan le mort
nickname : ranochja
credits : ranochja (avatar)
uptown funk : célibataire + homosexuel
picture of you :
Run this town : 1552

take me to church
relationships:
available?: toujours pour tes beaux yeux

MessageSujet: Re: the great escape (merlin)   Dim 18 Mar - 15:12

T'écoutes attentivement les mots de Merlin qui commencent tout de même à t'inquiéter, comme si le noir dont il parle fait en réalité référence à une personne et dans ce cas, tu te dois de tirer la sonnette d'alarme ou du moins, d'essayer. Est-ce que le noir fait référence à quelque chose d'autre, de plus réel ? Une personne peut-être ? Tu essaies d'être le plus doux possible parce que tu ne sais pas si ton intention est fausse ou non et comment peut réagir le jeune homme face à toi alors que sa vie semble être des plus compliquées. Tu peux parler ici, d'accord ? t'essaies de le rassurer au maximum parce que tu sens sa détresse et tu n'es pas prêt à le laisser ainsi sans rien faire, ça n'est pas ton genre et tu t'en voudrais toute ta vie. C'est bien s'il commence à s'éclaircir, il faut continuer comme ça, sur ce chemin. T'aimerais bien pouvoir l'aider mais tu vois pas comment tu peux faire ça, t'estimes pouvoir tout régler avec la peinture mais tu te rends compte aujourd'hui que c'est pas spécialement possible et tu aimerais pouvoir faire plus pour Merlin, ne serait-ce qu'un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar


Dear diary, I'm not the criminal



in haven hills since : 08/01/2018
messages : 431
faceclaim : logan lerman
multinicks : james, nancy, arlo, cole, alek
nickname : the conjuring.
credits : noralchemist.
uptown funk : Perdu dans un océan de larmes + bisexuel
picture of you :
Run this town : 153

MessageSujet: Re: the great escape (merlin)   Dim 18 Mar - 20:29

Merlin ne se rendait pas compte qu'il parlait. Il savait qu'il n'avait pas le droit de parler, il avait déjà payé en faisant de la prison. Et pourtant, il recommençait à vouloir parler, comme si la prison ne lui avait pas suffi. Il aurait voulu se gifler mais l'artiste l'aurait définitivement pris pour un fou. Merlin sursauta quand il entendit la question. Il se mordit la lèvre et il murmura:

"Si je parle... ça va mal finir... j'ai le droit de rien dire... je veux pas retourner en prison... ou pire... dans le noir qui fait peur..."

Il se sentait soudainement mal à l'aise. Il avait peut être tout gâché en parlant comme une fille. Merlin n'osa même plus regarder ce qu'il avait dessiné. Il avait peur que le noir sorte de son dessin pour l'emporter comme dans les films d'horreur qu'il avait vu quand il était plus jeune.

"Vous savez... s'il s'éclaircit... c'est que ça annonce la fin... Peut être qu'on est arrivé au bout et que maintenant je dois faire attention... le noir fait peur mais il me protégeait aussi... maintenant je suis seul... "

Merlin allait devoir affronter ses peurs tout seul et ce n'était pas gagné. Il leva son regard sur ce qu'il avait dessiné et il ajouta:

"Même ça, ça fait peur... c'est menaçant... on me met en garde.... "

Le point rouge allait disparaître. Merlin aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 31/01/2018
messages : 576
faceclaim : miles teller
multinicks : aaron le pianiste, harry le riche, ugo le geek, allan le mort
nickname : ranochja
credits : ranochja (avatar)
uptown funk : célibataire + homosexuel
picture of you :
Run this town : 1552

take me to church
relationships:
available?: toujours pour tes beaux yeux

MessageSujet: Re: the great escape (merlin)   Lun 19 Mar - 19:11

Tu essaies de réagir au mieux, tu ne sais pas si c'est la bonne façon mais en tous cas, tu essaies, parce que t'as pas envie de le lâcher alors que tu sens qu'il a besoin qu'une main lui soit tendue, peut-être même plusieurs mains à la fois et t'es pas prêt à lui offrir la tienne si cela peut t'aider. Tu sais pas dans quel genre d'emmerdes un si jeune homme a pu se fourrer, bien que tu aies entendu ces mots concernant un meurtre, t'as du mal à imaginer qu'il puisse en être l'initiateur, un si jeune homme comme lui, si perdu. Tu veux bien croire que certains arrivent parfaitement à se cacher derrière une façade mais t'es persuadé que ça n'irait pas à ce point et que ce jeune-là, il est sincère. Alors ça te fait mal de l'entendre évoquer la prison parce que t'as pas idée d'à quel point ça doit être dur, encore plus pour un garçon aussi. fragile et tu ne peux que comprendre sa peur de ce noir qui le guette, qui ne serait pas dans un tel état après un traumatisme pareil ? D'accord, je comprends, t'es pas obligé de parler Merlin. tu décides alors de le rassurer bien que toi, tu n'en deviennes que plus inquiet concernant ce qu'a pu vivre ce jeune garçon, t'as jamais vu quelqu'un d'aussi effrayé que lui en réalité. Tu n'es pas seul. tu te permets de dire doucement, passant un bras sur son épaule, comme pour lui témoigner de l'affection ou une chaleur corporelle à laquelle il pourrait se rattacher. T'as toujours été le genre à faire ton superhéros des temps modernes, t'en rêves depuis toujours, c'est pas quelque chose qui va changer. Mais à ses mots, tu peux pas t'empêcher de te poser de nouvelles questions. Comment ça en garde ? Merlin, si t'es en danger, il faut vraiment en parler. Tu pourras être protégé, c'est certain, mais tu ne peux pas rester comme ça, il faut en parler. t'es pas sûr qu'il veuille t'écouter ou entendre ça mais t'es obligé de tenter, de l'informer qu'il peut être protégé parce que mine de rien, tu peux pas t'empêcher d'être inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar


Dear diary, I'm not the criminal



in haven hills since : 08/01/2018
messages : 431
faceclaim : logan lerman
multinicks : james, nancy, arlo, cole, alek
nickname : the conjuring.
credits : noralchemist.
uptown funk : Perdu dans un océan de larmes + bisexuel
picture of you :
Run this town : 153

MessageSujet: Re: the great escape (merlin)   Lun 2 Avr - 11:25

Merlin était encore perdu dans ses souvenirs, le noir allait l'emporter, il en était sûr. C'était prévu comme ça, que le jour de ses 18 ans, ce soit fini. Et Merlin avait 18 ans et il était hors de prison. Alors c'était la fin pour lui et personne n'y pourrait rien. Et d'un côté, ça l'angoissait.Il ne voulait pas mourir comme ça, sans rien connaître de la vie que la prison et la peur. Mais c'était son destin, et il ne pouvait pas aller contre. Il se réveilla de sa torpeur et entendit que l'artiste lui parlait. Au moins, lui comprenait qu'il n'avait pas le droit pas de parler. Il ne l'obligeait pas à parler. Mais au fond de lui, il fut touché par ses mots. Il n'était pas seul. Il le savait. Il avait Luke, Dylan et Jimmy à ses côtés. Il répondit alors:

"Vous savez? Ces mots... j'aurais aimé que ce soit mon frère Mike qui les disent...."

Mais non, Mike n'avait plus donné signe de vie et ça angoissait Merlin. Trop de choses l'angoissait. Il le regarda dans les yeux et il murmura:

"Si j'en parle, ça sera pire... Je ne peux pas... Mais ça va bientôt se terminer... bientôt je serais libéré à tout jamais.... "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: the great escape (merlin)   

Revenir en haut Aller en bas
 
the great escape (merlin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Acosta Heilani x Come with me on my great escape
» MISSION ► The Great Escape
» The great escape [Sense8]
» the great escape (Tim - Enya)
» Men ki jan 2 kou deta fini ak Haiti/GREAT LEADERS OF THE CENTURY: ARISTIDE, MAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Haven Hills :: East Side :: Quartier des entreprises-
Sauter vers: