AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nobody ever leaves (alessya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar


Dear diary, I'm not the criminal



in haven hills since : 08/01/2018
messages : 433
faceclaim : xavier serrano
multinicks : james, nancy, arlo, cole, alek
nickname : the conjuring.
credits : honeey
uptown funk : Perdu dans un océan de larmes + bisexuel
picture of you :
Run this town : 153

MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   Sam 17 Fév - 0:10

Merlin fixa le mur, inquiet. Apeuré. Il n'arrivait pas à se calmer parce qu'elle lui faisait parler du noir. Et il se souvenait qu'il ne devait pas parler. Merlin la regarda alors et il murmura:

"Vous savez... si je parle .... quelque chose va arriver...J'ai pas le droit de parler...Je ne peux rien dire..."

La peur le dominait, elle prenait le contrôle de lui. Parfois le noir était réconfortant, parfois non, c'était son ennemi. Et maintenant il cherchait à s'enfuir. Il avait 18 ans et il avait l'impression d'agir comme un chaton apeuré. Alors qu'elle s'approchait de lui, Merlin tenta de se calmer mais en vain. C'était comme s'il était soulagé et apeuré en même temps.

"Vous voulez vraiment m'aider? Je veux bien vous faire confiance mais je sais qu'Eliott et Dylan vont souffrir à cause de moi... Ils ont déjà soufferts à cause de moi...Rester en vie? Je sais pas si je vais y arriver..."

Merlin se calma doucement, peu à peu. Elle avait confiance en lui pour les battre. Et c'était ce qu'il lui manquait. Qu'on le soutienne un peu. Alors, il dit:

"Il faudra du temps... et il faudra que je batte ma peur... mais je sais que j'y arriverais... "

Merlin la regarda de nouveau et il se méfia légèrement avant de dire:

"Si je reste... il faudra le dire à Elliot... et aussi à Seth ...Ils vont croire que j'ai fugué sinon..."

Il la fixait d'un air mi apeuré, mi inquiet. Il allait se retrouver enfermé, il le savait, il n'était pas bête. Mais elle l'avait rassuré. Ici, le noir ne viendrait pas le chercher.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Love is blindness



in haven hills since : 27/01/2018
messages : 603
faceclaim : Margot Robbie
multinicks : Lucius, le mangemort paumé ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : North side
uptown funk : Célibataire et volage, attirée par la gente masculine.
picture of you :
Run this town : 1896

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   Mar 20 Fév - 22:08

Alessya se perdait dans son regard angoissé, apeuré. Elle sentait à quel point il craignait quelque chose ou quelqu'un. Cette lueur sombre et froide brillait à l'intérieur de ses yeux empreint d'innocence. Elle n'avait pas envie de le brusquer, alors elle avait simplement hoché la tête, signe qu'elle comprenait ce qu'il disait et qu'elle respectait cette crainte, même si elle restait inexplicable pour le moment.

Il vint à parler de deux personnes qui s'apparentaient sûrement à son frère et sa sœur.

- Tu sais, c'est commun la souffrance quand on aime une personne. Tes proches sont là pour toi quoiqu'il arrive. Ils ne veulent sûrement pas te voir mourir, et moi non plus d'ailleurs. La mort n'arrangera rien pour eux tu sais. Le seul moyen de t'éviter de souffrir toi et tes frères et sœurs est de te battre. C'est dur, c'est compliqué, mais au bout du compte, tu seras gagnant et tu en sortiras plus fort.

Elle était contente qu'il vienne petit à petit à lui donner sa confiance. Mais c'était vrai. Le suicide ne libérait pas les gens, il les enterrait plus qu'autre chose.

- Bien sur que tu y arriveras. Je serais derrière toi, tes proches aussi. On va les battre avec toi, je te le promets, répondit-elle d'une voix assurée.

Il n'y avait rien d'impossible tant qu'il y croyait, car Alessya pouvait l'aider mais le gros du travail, c'était à lui de le faire et il n'y avait aucune autre solution. Elle lui avait trouvé une chambre et comptait l'y amener pour le protéger de lui même quand il ajouta qu'il désirait que ses proches soient prévenus.

- Je vais les appeler sois en sure. Ils seront aussi rassurés que tu sois en sécurité. En procédant comme ça, tu commenceras déjà à mettre des armes de ton côté pour ta bataille.

Elle marcha tout près de lui à son rythme afin de ne pas le brusquer davantage et de lui faire comprendre qu'il n'y avait aucune urgence, aucune pression à se mettre. En arrivant devant la porte, elle pressa la poignée afin de rentrer dans la chambre.

- Regarde, tu as une chambre rien que pour toi, c'est plutôt rare ici mais je veux que tu te sentes bien, c'est primordial.

_________________
I can't drown my demons, they know how to swim.  
ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dear diary, I'm not the criminal



in haven hills since : 08/01/2018
messages : 433
faceclaim : xavier serrano
multinicks : james, nancy, arlo, cole, alek
nickname : the conjuring.
credits : honeey
uptown funk : Perdu dans un océan de larmes + bisexuel
picture of you :
Run this town : 153

MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   Sam 24 Fév - 4:28

Merlin regarda alors de nouveau autour de lui. Il avait peur sans vraiment avoir peur. Peut être qu'au final, il valait mieux pour lui qu'il reste enfermé. Pourtant elle lui parlait qu'il devait se battre. Merlin aimerait pouvoir être comme tous ces garçons, se battre et avoir une vie normale. Mais il ne serait jamais normal. Il ne serait jamais rien. Merlin soupira et il répondit:

Je sais que je devrais me battre mais ils auront toujours raison sur moi.. Ils vont m'attraper et ça recommencera... On veut toujours me voir mal... toujours... Pas Dylan et Elliot... non... mais les autres, ces monstres... je devrais même pas en parler, parce que plus j'en parle plus le noir viendra me récupérer ... et ça sera la fin...

Merlin commença à trembler légèrement même si elle lui assurait qu'elle allait l'aider. Personne ne pourrait l'aider. Personne ne l'avait jamais aidé. Merlin laissa de nouveau les larmes l'envahir. Il avait toujours eu l'impression que si on s'éloignait de lui, on était plus heureux. Comme Elliot l'avait fait.

"Elliot est parti loin de moi et il a été heureux... Dylan est restée et je la sens pas heureuse... Ils ne doivent pas se battre pour moi... Ils doivent rester loin de moi.. sinon je vais les rendre encore plus malheureux... C'est de ma faute si on a plus de parents... C'est de ma faute si j'ai peur de tout... Je suis allé vers un inconnu alors qu'on m'avait toujours dit de ne pas leur parler.... Quand je suis revenu, j'ai pas voulu me rapprocher d'eux... je croyais qu'ils m'en voulaient d'être parti si longtemps... "

Merlin sanglota de nouveau alors qu'elle le conduisait vers un autre type de cellule. Mais cette fois-ci, il savait qu'elle n'allait pas l'emmener dans le couloir de la mort. Elle le rassura même en disant qu'elle allait dire qu'il était ici. Mais Merlin était fatigué. De tout. En cet instant, il aurait laissé le noir l'emporter à tout jamais. Merlin la regarda subitement d'un air apeuré et il dit d'un ton absent:

"J'espère que le noir ne viendra pas ici... parce que s'il vient ça va être terrible..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Love is blindness



in haven hills since : 27/01/2018
messages : 603
faceclaim : Margot Robbie
multinicks : Lucius, le mangemort paumé ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : North side
uptown funk : Célibataire et volage, attirée par la gente masculine.
picture of you :
Run this town : 1896

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   Sam 24 Fév - 21:39

Alessya désirait vraiment aider Merlin. Elle se sentait soulagée qu'il lui accorde sa confiance, maintenant, il fallait qu'il vienne à y croire. A croire en lui, en sa force, et en l'avenir. Si il avait touché le fond, il ne pouvait que remonter à la surface. Il fallait qu'il respire, qu'il vive.

Alessya, elle, avait l'impression de ne plus vivre. Comme si elle était morte à l'intérieur. Mais ça, ça faisait déjà longtemps qu'elle éprouvait cette sensation de froid. Peut être que Kaleb avait raison. Sûrement même. Elle n'avait pas de cœur. Il avait disparu de la surface de la terre et peut être qu'il ne reviendra jamais.

- On peut arrêter d'en parler si tu veux. Il n'y a aucune obligation.

Parce qu'elle savait à quel point ça faisait mal d'ouvrir des plaies encore béantes et sanguinolentes.

- Je pense pas qu'ils t'en voulaient. Est ce que tu leur as demandé ? Ils ne veulent que ton bonheur. Et ce jour-là ils seront heureux aussi. Alors bats toi pour eux.

Elle lui présenta sa chambre, qui paraissait vide au premier abord mais elle allait prendre de la vie avec la présence de Merlin, qui elle espérait, allait se plaire ici.

- Si tu y crois assez fort pour qu'il ne vienne pas, alors il ne viendra pas. Dans tous les cas, on n'est jamais loin. Tu n'es pas seul, souffla-t-elle.


_________________
I can't drown my demons, they know how to swim.  
ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dear diary, I'm not the criminal



in haven hills since : 08/01/2018
messages : 433
faceclaim : xavier serrano
multinicks : james, nancy, arlo, cole, alek
nickname : the conjuring.
credits : honeey
uptown funk : Perdu dans un océan de larmes + bisexuel
picture of you :
Run this town : 153

MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   Mer 28 Fév - 10:05

Merlin était las. Il aurait voulu se battre, au moins pour Luke et Jimmy. Pour leur prouver qu'il n'était pas un faible mais à chaque fois qu'il tentait de se battre, on venait le menacer de mort. Alors Merlin devait se taire à tout jamais. Et ne rien dire, c'était tout ce qu'il avait droit de faire. Merlin regarda autour de lui, comme s'il avait peur de trouver des espions des monstres et il murmura:

"On sait quand je parle et généralement je suis puni après... "

Comme avant. Il ne devait plus parler, plus rien dire, et se faire oublier. C'était la seule façon pour ne pas sombrer.

"Je le savais qu'ils m'en voulaient... alors je suis resté loin d'eux..." Merlin répondit alors. "Et si je me bats je vais perdre, je ferais mieux de me punir moi-même pour toujours...."

Une nouvelle fois, sa voix était blanche et absente. Une nouvelle fois, Merlin était ailleurs, perdu dans le cauchemar. Son cauchemar. Il avait peur. Et il ne pouvait pas parler. Il lui montra une chambre. La sienne, il l'avait bien compris.

Il est plus fort que tout le monde... Il est plus fort que moi, il sait qu'il m'écrasera, c'est son but depuis toujours. Et même si on veut m'aider, ça voudra dire que j'ai parlé et je sais comment ça finira...

Il s'interrompit, fixant le sol d'un air perdu. Puis il reprit alors:

"Mon sang coulera... il coulera jusqu'à ce qu'il ne peut plus couler... et j'aurais mal... jusqu'à que tout s'arrête, jusqu'à ce que je rejoigne mon papa et ma maman... peut être que je serais enfin heureux, là-haut avec eux..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Love is blindness



in haven hills since : 27/01/2018
messages : 603
faceclaim : Margot Robbie
multinicks : Lucius, le mangemort paumé ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : North side
uptown funk : Célibataire et volage, attirée par la gente masculine.
picture of you :
Run this town : 1896

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   Ven 2 Mar - 9:55

Alessya écoutait, sans pouvoir aller plus loin dans cette discussion. Elle n’osait pas prendre des notes sur les mots que disaient Merlin pour ne pas le voir se brusquer encore plus. Elle savait à quel point la blouse blanche pouvait terrifier, et dans ce genre de situation, la meilleure chose était de laisser le patient se confier comme s’il parlait à une amie, même si la réalité était tout autre.

Elle acquiesça, et ajouta :

- Pourquoi ils te punissent ?

Elle aurait bien voulu lui demander qui étaient ces « ils » mais chaque chose en son temps. Le piège était de vouloir aller trop vite et trop loin tout de suite. C’était quelque chose qu’elle avait du mal à canaliser pour Alessya qui avait une curiosité débordante et une patience limitée. La jeune femme essayait aussi de prendre ses distances pour ce noir ne l’attrape pas aussi, déjà qu’une ombre planait autour d’elle.

- Tu perds si tu ne tentes rien, oui. Si tu ne tentes pas, tu ne pourras jamais savoir.

Elle aussi, plusieurs fois elle avait voulu abandonner quand la faim la martyrisait au point où les malaises la reposait. Elle avait désiré s’abandonner dans les bras de la faucheuse, de laisser son palpitant douloureux s’arrêter pour de bon. Elle l’écouta parler, comprenant qu’il n’était pas redescendu de son délire.

- Maintenant tu es en sécurité, si tu meurs, tu ne sauras jamais si tu aurais pu être heureux un jour. Tes parents ne voudraient surement pas ça, Merlin. Je t’apporte un autre cachet, allonge toi, je reviens, lança-t-elle en s’absentant deux minutes de la pièce.

Il fallait qu’il se repose, qu’il dorme un peu car cette journée avait du être éprouvante pour lui.

_________________
I can't drown my demons, they know how to swim.  
ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dear diary, I'm not the criminal



in haven hills since : 08/01/2018
messages : 433
faceclaim : xavier serrano
multinicks : james, nancy, arlo, cole, alek
nickname : the conjuring.
credits : honeey
uptown funk : Perdu dans un océan de larmes + bisexuel
picture of you :
Run this town : 153

MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   Sam 3 Mar - 10:34

Merlin se sentait soudainement oppressé, comme s'il allait étouffé. C'était peut être le début de son cauchemar. Peut-être que c'était déjà l'heure de la fin, il n'en savait rien. Est-ce qu'ici il serait en sécurité? Peut être temporairement. Mais c'était comme s'il se cachait. Encore une fois, on allait l'enfermer. Soudain, la femme lui posa une question qui le glaça. Elle le poussait à parler, chose dont il n'était pas prêt et dont il n'avait pas le droit de le faire. Il murmura alors, non sans regarder autour de lui:

"Si je parle, je vais mourir... ou encore aller en prison..."

Même s'il croyait que cette fois, le noir n'aurait pas la clémence de le faire enfermer. Non, il le tuerait parce qu'on ne défiait pas le noir deux fois. Merlin avait l'impression d'être en sursis de la vie. Il avait l'impression que tout allait mal finir. Il répliqua aussitôt:

La seule chose que je vais tenter, c'est d'en finir avec tout ça... j'en ai marre que tout s'acharne contre moi... Je sais que je suis coupable de plein de choses et ça me fatigue... Je me pensais prêt à affronter le noir, mais en fait je suis juste fatigué... Je suis fatigué de tout, alors oui il est temps que ça se finisse, peu importe la manière dont ça se fera...

Merlin était à bout. Parce que tout le monde semblait le pousser à parler de choses qui étaient interdites et qui pourraient le mettre en danger. Parce que toutes les personnes ne le traitait pas de la même manière. Et parce qu'il avait vu les tombes de ses parents et que donc leurs morts étaient maintenant réelles. De nouveau, les larmes coulèrent le long de ses joues. Il en avait assez, tout simplement. La femme se mit de nouveau à lui parler, lui demandant de s'allonger et elle s'absenta. Mais Merlin regarda autour de lui. Cette cellule-là était moins effrayante, à ses yeux. Il se laissa glisser le long du mur et il tenta de se calmer mais en vain.

"C'est la fin... tu as revu Elliot... mais c'est fini... game over... " se murmura-t-il.

Les larmes redoublèrent, la peur s'installa encore plus en lui. Et ces images étaient insupportables. Peut être bien qu'il devait laisser le noir l'emporter une nouvelle fois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Love is blindness



in haven hills since : 27/01/2018
messages : 603
faceclaim : Margot Robbie
multinicks : Lucius, le mangemort paumé ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : North side
uptown funk : Célibataire et volage, attirée par la gente masculine.
picture of you :
Run this town : 1896

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   Lun 5 Mar - 12:54

Elle fronça les sourcils suites à ses dires.

- Tu n'iras plus en prison, le rassura-t-elle.

Il n'y avait en tout cas aucune raison qu'il y retourne. Il avait purgé sa peine. Elle pouvait tout à fait comprendre à quel point être enfermé pouvait changer un homme en bien ou en mal. Mais généralement, c'était plus souvent dans le mauvais sens..

- Il faut que ça se finisse pour que tu vives ta vie, Merlin. Tu ne seras pas seul, tu n'as pas à le faire seul. C'est pour ça qu'on est tous là pour toi.

Elle comprenait sa lassitude et sa fatigue, car se battre contre soi-même était très épuisant. C'était un combat souvent long, parsemé d'embûches, qui au début, avant de nous donner de la force nous rendait aussi plus faible.

Elle avait fermé la porte et l'avait laissé quelques minutes le temps d'aller lui chercher des médicaments pour le calmer davantage. En se trouvant dans la pharmacie, elle avait choisi des anxiolytiques et des neuroleptiques.

Elle lui ramena un verre d'eau et deux comprimés et en entrant dans la chambre, elle le vit sur le sol, les jambes repliées contre son ventre dans un coin de la pièce.

- Tiens, Merlin prends ça et bois ça te fera du bien, souffla-t-elle en se mettant à sa hauteur.

_________________
I can't drown my demons, they know how to swim.  
ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dear diary, I'm not the criminal



in haven hills since : 08/01/2018
messages : 433
faceclaim : xavier serrano
multinicks : james, nancy, arlo, cole, alek
nickname : the conjuring.
credits : honeey
uptown funk : Perdu dans un océan de larmes + bisexuel
picture of you :
Run this town : 153

MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   Mer 7 Mar - 9:53

Il avait de nouveau une sensation qu'il allait étouffer. Peut être parce qu'il avait fait une promesse à Seth qu'il n'avait pas tenu et il s'était retrouvé ici. Il avait eu raison quand il lui avait dit que les gens le prendraient pour un fou. Mais cette fois-ci, il n'avait confondu personne. Non, il n'avait juste plus cru en la mort de ses parents, il avait cru en une mauvaise blague pas drôle. Mais il les avait vu au cimetière. Et c'était bien réel. Et même si la femme en face de lui, lui a dit qu'il n'irait plus en prison, Merlin se mit à penser qu'il aurait beaucoup moins peur en prison qu'être libre. Il n'avait pas le droit d'être libre.

Elle était partie et Merlin tentait de se calmer mais comme il y avait un moment les flashes revinrent. Ils étaient toujours aussi rapides, aussi angoissants. Mais l'homme était de nouveau sa visage, ce qui l'effrayait encore plus. Il avait entendu alors du bruit. Elle était revenue mais l'angoisse le prenait à la gorge. Il avait envie de crier et de se frapper pour que ça s'arrête.


Ca va jamais se finir.... gémit-il, les larmes aux yeux. "Jamais... jamais... jamais... "

Elle était en face de lui, mais il avait l'impression qu'elle était loin. Il avait l'impression de nouveau de devenir fou. Il avait du mal, beaucoup de mal à sortir de ce cauchemar dans lequel il était emprisonné. Il lui murmura alors:

"L'enchanteur va disparaître de nouveau..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Love is blindness



in haven hills since : 27/01/2018
messages : 603
faceclaim : Margot Robbie
multinicks : Lucius, le mangemort paumé ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : North side
uptown funk : Célibataire et volage, attirée par la gente masculine.
picture of you :
Run this town : 1896

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   Jeu 8 Mar - 21:38

Alessya ne savait pas quoi faire d’autre pour le calmer, alors elle avait ramené des cachets. Il y en avait deux dans sa main, avec celui qu’elle lui avait donné tout à l’heure, l’effet devait être efficace. Elle espérait. Parce qu’il n’allait pas mieux à mesure que le temps défilait.

Elle allait essayer de le gérer seule, même si d’autres mains n’auraient pas été de refus. Le problème, c’était que vu son état devenait instable, elle ne pouvait pas savoir à l’avance comment il prendrait l’arrivée de ses autres collègues dans cette chambre.

- Si ça va se finir, ne t’inquiètes pas, fais moi confiance et prends ça, répondit-elle d’une voix rassurante. C’est des médicaments qui tiennent éloigner tout ceux qui te veulent du mal.

Elle savait qu’en disant ça, peut-être qu’il l’écouterait. Quelqu’un qui était en souffrance était capable de tout, de prendre tout, alors elle avait bon espoir qu’il vienne à l’écouter.

- Tu ne vas disparaître. Reste ici avec moi, pour ton frère et ta sœur. Il compte sur toi. On compte tous sur toi. Tu es plus fort qu’eux, Merlin.


_________________
I can't drown my demons, they know how to swim.  
ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nobody ever leaves (alessya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» The Autumn Leaves[ PV Satsuki]
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Ricardo Seitenfus claims coup against Préval was suggested
» WikiLeak: Bernard Gousse was so repressive
» Frozen Golden Leaves. [PV KIARA]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Haven Hills :: East Side :: Hôpital-
Sauter vers: