AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nobody ever leaves (alessya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar


Dear diary, I'm not the criminal



in haven hills since : 08/01/2018
messages : 433
faceclaim : xavier serrano
multinicks : james, nancy, arlo, cole, alek
nickname : the conjuring.
credits : honeey
uptown funk : Perdu dans un océan de larmes + bisexuel
picture of you :
Run this town : 153

MessageSujet: Nobody ever leaves (alessya)   Mer 31 Jan - 12:25

Le temps passait petit à petit. Les jours défilaient et se ressemblaient. Merlin n'avait plus envie de se battre. Il laissait venir les monstres venir le récupérer. Il avait l'impression de replonger, retomber dans un cauchemar qu'il aurait voulu à tout jamais oublier. Il sait. Merlin ne parlera jamais. Mais pourtant, il avait commencé à parler avec Elliot. Il avait parlé parce qu'il était en colère. Dylan l'avait toujours cru innocent mais Elliot non. Il ressassait sans cesse, le jour du procès. Leurs visages fermés, acceptant que Merlin se fasse tuer pour quelque chose qu'il n'avait pas fait. Ils n'avaient aucune pitié. 4 ans plus tard, Merlin avait l'impression de revivre la même chose. Tout le monde le jugeait. Ce monde ne voulait pas de lui. Et lui, il ne voulait pas de ce monde. Encore une fois, il avait séché les cours. Encore une fois, il voulait ressentir ce que ça faisait d'être libre. Mais il n'était pas libre. Il ne le serait jamais. Et puis, peut être que papa et maman n'étaient pas morts. Peut être qu'ils se cachaient pour punir Merlin d'avoir disparu. Peut être qu'Elliot était avec eux, et Dylan? Est-ce qu'elle aussi, jouait leur jeu? Est-ce que Merlin n'était qu'un pion qu'on pouvait manipuler?

Il s'était retrouvé devant le cimetière, devant la tombe des Collins, sous le regard outré de vielles personnes qui le pensaient coupable. Les larmes coulaient le long de ses joues. Non, ils n'avaient pas joué avec Merlin. Ils étaient là sous terre, dans le noir. C'était le noir qui les avait emporté. Et Merlin n'arriva plus à respirer. Sa respiration se coinçait et il se remit à hurler une nouvelle fois,
attirant le regard de gens paniqués, plus jeunes. "Le noir va venir me chercher" répéta-t-il plusieurs. Il semblait ailleurs, sous le choc. Les gens l'avaient amené à l’hôpital, aux urgences, mais Merlin ne voyait rien. Il ne faisait que répéter la même chose. Le noir allait venir le chercher et le manger. Pour toujours, il allait disparaître. C'était ce que tout le monde voulait.

Il ne hurlait plus, il était perdu dans son monde à lui. Celui de l'enchanteur. Ce monde qui pourrait le protéger du noir et des monstres. Il murmurait pour ne plus qu'on l'entende. Parce que si on l'entendait, alors un trou s'ouvrirait dans le sol et l'emporterait pour toujours. Le noir l'avait puni, il l'avait menacé en engloutissant ses parents. Les larmes coulèrent le long de ses joues. Et d'un ton plus fort, entrecoupé de sanglots, il dit :" Je veux rentrer à la maison, je veux mon papa et ma maman..."

Même son monde ne le protégeait plus. Même son monde acceptait son destin et le poussait à faire de même. Mais Merlin ne voulait pas ça. Merlin ne voulait rejoindre les monstres. Pas tout de suite...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Love is blindness



in haven hills since : 27/01/2018
messages : 603
faceclaim : Margot Robbie
multinicks : Lucius, le mangemort paumé ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : North side
uptown funk : Célibataire et volage, attirée par la gente masculine.
picture of you :
Run this town : 1896

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   Jeu 1 Fév - 19:45

Alessya était du côté des urgences aujourd’hui par manque de personnel, elle avait donc gagné le bureau de son collègue. Ce n’était pas ce qu’elle préférait parce que les urgences psychiatriques étaient toujours bondées de cas critiques en tout genre, dans le sens où c’était souvent des personnes instables et délirantes voire suicidaires qu’on retrouvait dans ce coin-là. Il fallait donc s’armer de courage et plus de patience qu’à l’habitude pour aider ces personnes en souffrance. En ce moment, elle se sentait moins opérationnelle à ce niveau-là, ayant du mal à mettre sa fatigue et son émotivité de côté provoqués par des bouleversements sociaux récents.

Elle avait entendu des cris provenant du hall, et quelques secondes plus tard, une aide-soignante vint la chercher dans son bureau.

- Un jeune patient complètement angoissé est arrivé, on lui donne quoi ? demanda-t-elle.

Alessya se redressa de sa chaise, boutonna sa blouse blanche, traversa le couloir et gagna le hall des entrées. Elle arriva devant ce jeune homme qui était en effet en proie à la panique.  

- Hey, comment tu t’appelles… ? souffla-t-elle d’une voix douce en essayant de capter son attention. Tu reverras bientôt ton papa et ta maman, pour le moment, tu as besoin d’être au calme et en sécurité, le rassura-t-elle.

Elle s’éloigna de quelques centimètres afin de parler à une infirmière dans le coin.

- Apportez-moi un cachet de Seroplex dix milligrammes s’il vous plait, il souffre de délires paranoïaques aigus.

Elle n’était pas pour donner des médicaments à tout va, mais dans certaines circonstances, ça pouvait être utile, surtout quand il s’agissait de la sécurité d’autrui ou de la personne souffrante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dear diary, I'm not the criminal



in haven hills since : 08/01/2018
messages : 433
faceclaim : xavier serrano
multinicks : james, nancy, arlo, cole, alek
nickname : the conjuring.
credits : honeey
uptown funk : Perdu dans un océan de larmes + bisexuel
picture of you :
Run this town : 153

MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   Jeu 1 Fév - 21:45


Il n'avait pas encore vu où il était. Ce fut quand il entendit une voix inconnue qu'il commença à réaliser. Et il se mit à paniquer. Des blouses blanches, un couloir dépourvu d'humanité. Ca lui rappelait beaucoup l'infirmerie de la prison, où il se retrouvait souvent à cause de ses crises d'angoisse. Et si on l'avait ramené en prison. Il vit alors une femme blonde lui parler et lui demander son nom. Si elle était de la prison, elle aurait su son nom. Elle aussi, elle l'aurait jugé d'un seul regard. Elle aussi, lui aurait montré qu'il était coupable. Comme tous les gens de cette ville. Et il avait vu la tombe de ses parents, il savait maintenant que ce n'était pas une punition supplémentaire pour avoir été dans le noir avec un inconnu. Merlin n'arrivait pas à se souvenir à quoi il ressemblait. Dans ses cauchemars, il avait une tête de monstre effrayante. Et Merlin avait peur. Merlin se méfia toutefois, se recroquevillant sur lui même. Il lui jeta un regard effrayé. Il ne voulait pas aller dans le noir de nouveau.

"Merlin...." répondit-il cependant. Sa voix était complètement blanche, son ton absent. Elle lui parlait d'être en sécurité et de vouloir rejoindre ses parents.Merlin laissa de nouveau ses larmes couler et il murmura alors:

"Ne les laissez pas m'emmener j'ai rien fait.. je veux pas y aller... tout le monde veut me voir mort mais je ne veux pas y aller.... "


La panique le reprit. Et si le procès s'était ré-ouvert et qu'il allait mourir cette fois-ci? Et si elle était là pour l'emmener dans le couloir de la mort, cette inconnue. Merlin devait partir, et très vite, avant qu'on ne l'arrête.

"Je les laisserais pas faire!"
hurla Merlin, nerveusement. Son corps se mettait à trembler et il était prêt à partir s'il trouvait une issue proche.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Love is blindness



in haven hills since : 27/01/2018
messages : 603
faceclaim : Margot Robbie
multinicks : Lucius, le mangemort paumé ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : North side
uptown funk : Célibataire et volage, attirée par la gente masculine.
picture of you :
Run this town : 1896

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   Dim 4 Fév - 17:59

Alessya avait du mal à prendre ses distances de thérapeute pour ne pas le serrer dans ses bras, ce jeune homme tourmenté par des démons invisibles. Elle savait ce que c’était de se laisser par des voix, des choses que l’on ne contrôlait pas forcément et qui nous détruisait au plus profond de notre être. Oui, elle était passée par là aussi, et elle portait toujours ce fardeau en elle malgré les années qui avaient défilés.

Elle hocha doucement la tête à l’entente de son prénom. Il fallait bien qu’elle lui décroche quelques mots sur son identité pour pouvoir l’admettre dans son service, au moins pour quelques jours, le temps que sa crise s’atténue.

- Merlin, c’est un joli prénom, souria-t-elle. Et ton nom de famille jeune homme ? demanda-t-elle en suite, sur le même ton rassurant. Moi, je suis Alessya, je travaille ici.

L’infirmière revint avec un cachet de Seroplex et lui tendit. Merlin recommençait à se perdre dans sa crise.

- Merlin, écoute moi, personne ne t’enlèvera, tu es en sécurité ici, je te le promets. Je ne les laisserais pas t’enlever ni te faire du mal, ok ? lança-t-elle en posant ses mains sur ses épaules.

Elle essaya de contrôler ses mouvements qui commençaient à devenir de plus en plus expansifs en faisant glisser ses mains sur ses bras.

- Tiens, Merlin, prends ça, c’est pour que tu te sentes mieux. Ils te laisseront tranquilles si tu prends ça. Tu le laisses fondre sous ta langue et tu verras, tout ira mieux, tu peux me faire confiance, souffla-t-elle en lui donnant le petit cachet blanc.

_________________
I can't drown my demons, they know how to swim.  
ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dear diary, I'm not the criminal



in haven hills since : 08/01/2018
messages : 433
faceclaim : xavier serrano
multinicks : james, nancy, arlo, cole, alek
nickname : the conjuring.
credits : honeey
uptown funk : Perdu dans un océan de larmes + bisexuel
picture of you :
Run this town : 153

MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   Lun 5 Fév - 11:34

Il était encore terrorisé. Personne ne le laisserait jamais tranquille. Tout le monde viendrait le voir au tribunal et on le jugerait. On le prendrait pour un meurtrier et on allait le tuer. C'était tout ce qu'il méritait. Mais alors qu'il allait vouloir s'enfuir, l'inconnue tenta de le rassurer. Personne ne l'emmènerait ici. Personne ne voudrait le voir mort. Mais elle ne le savait pas. Elle lui demanda son nom de famille et son coeur se serra. Maintenant, elle allait savoir et elle allait le juger, elle aussi. Comme tout le monde.

"Collins... Merlin Collins... "
dit-il, en baissant le regard. "Maintenant que c'est vous qui savez mon nom.. vous allez les appeler... et ils vont m'enfermer derrière les barreaux de nouveau.... "

Il était persuadé qu'elle allait appeler la police. Et qu'ils allaient trouver une nouvelle excuse pour le renvoyer en prison. Il aurait pu appeler Seth pour qu'il vienne l'aider mais il allait lui aussi en avoir marre de récupérer Merlin dans des états pas possible. L'inconnue lui dit alors son prénom et Merlin releva son regard. Elle tentait de le rassurer, comme l'infirmière en prison.

"Si vous êtes comme les autres, vous attendez tous à ce que je finisse mort... comme tout le monde de cette ville.... j'en ai assez des regards sur moi... je sais que je suis coupable... mais j'en ai assez.... "

Merlin luttait une nouvelle fois contre les larmes. Et encore une fois elle lui parlait, lui donnant quelque chose. Merlin n'était pas stupide sur ce que ça pouvait être. C'était toujours la même chose. Alors qu'il aurait pu le refuser de le prendre, Merlin prit le cachet. Elle avait peut être raison, peut être qu'on lui ficherait la paix. Peut être qu'il devait en prendre beaucoup plus pour qu'on lui fiche définitivement la paix.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Love is blindness



in haven hills since : 27/01/2018
messages : 603
faceclaim : Margot Robbie
multinicks : Lucius, le mangemort paumé ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : North side
uptown funk : Célibataire et volage, attirée par la gente masculine.
picture of you :
Run this town : 1896

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   Mer 7 Fév - 14:30

Grâce à son expérience, Alessya savait comment aborder Merlin. Il fallait entrer dans son jeu, ou plutôt dans son monde pour pouvoir le mettre en confiance et lui dire les choses qu’il voulait entendre. Elle ne l’avait jamais pris en charge avant aujourd’hui mais elle était presque sûre que la base de données de l’hôpital le connaissait parce que des délires paranoïaques se passaient rarement qu’une seule fois. Il y avait souvent plusieurs crises qui s’annonçaient. Maintenant, il fallait voir si c’était sa maladie ou l’une de ses conséquences.

Puis, vint l’annonce de son nom. Elle l’avait évidemment entendu quelque part, dans les médias surtout. Elle fronça légèrement les sourcils. Il lui semblait avoir entendu une histoire avec lui, comme quoi il avait été responsable d’un meurtre. En le voyant, difficile de croire à cette histoire, mais de l’autre, difficile de ne pas y croire quand on voyait le tempérament imprévisible de son nouveau patient. Dans tous les cas, son travail était de soigner, et de stabiliser, non de juger une personne.

- Non, pourquoi on appellerait la police ? demanda-t-elle, curieuse de connaître sa réponse.

Elle espérait intimement qu’il n’avait rien fait mais elle savait très bien que ce genre de maladies psychiatriques amenait souvent plus de torts à la personne atteinte qu’aux autres. Elle avait du mal à croire que derrière ses airs enfantins il puisse avoir l’âme d’un meurtrier mais malheureusement, c’était souvent le cas. Alessya appréhendait quand même les séances de psychothérapie avec lui, mais bon, c’était le risque du métier.

- Merlin, t’es ici pour qu’on t’aide qu’importe ce que tu as pu commettre, répondit-elle en essayant de le rassurer.

Elle n’allait pas non plus dire que ce n’était pas grave de tuer quelqu’un, mais il avait purgé sa peine, alors pourquoi enfoncer le couteau dans la plaie ? Elle n’avait pas le droit de prendre part à cette histoire qui ne la regardait pas.

- Tu veux qu’on aille dans mon bureau discuter un peu ? demanda-t-elle. On pourra un peu plus discuter de ta peur des autres, et il y aura que nous.

Elle prenait peut être un risque mais vu que le sédatif allait faire effet, cela garantissait sa sécurité aussi.

_________________
I can't drown my demons, they know how to swim.  
ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dear diary, I'm not the criminal



in haven hills since : 08/01/2018
messages : 433
faceclaim : xavier serrano
multinicks : james, nancy, arlo, cole, alek
nickname : the conjuring.
credits : honeey
uptown funk : Perdu dans un océan de larmes + bisexuel
picture of you :
Run this town : 153

MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   Sam 10 Fév - 11:25

Merlin se sentait étrangement apaisé, étrangement ailleurs. Ce n'était pas normal, il avait l'impression de ne plus être maître de ses mouvements pourtant il ne paniquait pas. Pourtant il n'avait pas confiance. Il fixa la femme sans rien dire. Bien sûr qu'elle allait le juger, elle aussi. Comme tout le monde. Il suffisait de voir sa réaction à l'annonce de son nom. Il n'y avait plus besoin de mot pour le blesser. L'attitude était tellement explicite. Elle lui posait une question et Merlin aurait eu envie de ne pas répondre. Mais c'était elle qui tenait la clé de son avenir. Alors il répondit:

"Parce que vous me croyez coupable comme le reste de cette ville. Parce que vous n'acceptez pas que je sois libre et que vous voulez me voir mort! Vous attendez tous une chose! Venir à mon enterrement!"

Merlin avait hurlé et les larmes étaient remontées. Finalement les larmes coulèrent de nouveau sur ses joues. Il aurait voulu cacher son visage pour pas qu'on le voit aussi faible. Mais ce n'était pas possible, Merlin serait toujours vu comme le faible, le coupable, le fou. Il ne serait jamais tranquille. Elle avait parlé de nouveau et Merlin se mit à trembler. Donc elle le croyait coupable, il le savait.

"J'ai rien fait! J'ai pas touché ce couteau! Je savais que j'avais pas le droit d'y toucher! "

Les larmes coulèrent à flot et il l'entendit malgré tout. Elle lui proposait de discuter. Discuter de quoi? Elle l'avait condamné. Il murmura alors:

"Ca sert à rien de parler, le noir voit tout, il entend tout... Et il viendra me prendre... Les monstres sont là, ils attendent que je sois seul pour agir. J'ai pas tué mes parents... c'était juste un avertissement... je dois pas parler.....la prochaine fois, ça sera moi qui serait au cimetière.... j'ai été puni.... et je le serais encore... jusqu'à la fin de ma vie.... "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Love is blindness



in haven hills since : 27/01/2018
messages : 603
faceclaim : Margot Robbie
multinicks : Lucius, le mangemort paumé ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : North side
uptown funk : Célibataire et volage, attirée par la gente masculine.
picture of you :
Run this town : 1896

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   Lun 12 Fév - 21:39

Généralement, Alessya avait l'habitude d'avoir à faire à des patients difficiles, instables, c'était son métier. Mais quelque chose d'étrange se dégageait de Merlin. Elle avait l'impression qu'il avait été mal jugé. Elle ne connaissait pas son histoire ni son jugement, mais elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'ils s'étaient sûrement trompés sur son compte. Elle en avait vu des meurtriers. Jamais comme Merlin.

- Là, tout de suite je veux juste que tu sois calme et en sécurité. Ici, personne ne veut ta mort sinon, pourquoi on t'aurait amené ici ? Je sais que ça a l'air d'une prison l'hôpital, mais si tu es ici c'est parce que tu dois être soigné et non jugé. Il va sans dire que dés que tu sauras apaisé, tu pourra rentrer chez toi.

Elle aurait même pu le garder en observation pendant quelques heures et le laisser rentrer mais ce n'était pas une bonne option à la vue de son état psychologique. Elle allait le garder en observation au moins pour un ou deux jours histoire d'en savoir plus sur lui et sur ses intentions.

- Je ne peux pas changer le passé, ni ce qu'il s'est passé ou pas passé d'ailleurs. Mais tu n'es pas dangereux pour moi. Tu es perdu, apeuré et déboussolé et ce n'est pas du tout la même chose. Je ne suis pas Juge, Merlin. Je ne te jugerai jamais.

C'était la vérité. Ce n'était pas son métier. Elle espérait que ça l'aiderait à le rassurer.

- Tes parents doivent te manquer... Tu as de la famille ici qui peuvent venir te voir et t'aider à éloigner les monstres ? Demanda-t-elle.

Il était en déconnexion totale avec la réalité. Enfin, pas en totalité puisqu'il arrivait encore à répondre à ses questions. Il avait besoin de repos et surtout d'encadrement lors de ses crises.

_________________
I can't drown my demons, they know how to swim.  
ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Dear diary, I'm not the criminal



in haven hills since : 08/01/2018
messages : 433
faceclaim : xavier serrano
multinicks : james, nancy, arlo, cole, alek
nickname : the conjuring.
credits : honeey
uptown funk : Perdu dans un océan de larmes + bisexuel
picture of you :
Run this town : 153

MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   Mer 14 Fév - 10:40

Elle tentait de le rassurer, mais Merlin n'avait plus confiance. Il se méfiait même. Il regarda autour de lui et il lança aussitôt:

Vous n'avez pas compris! Toute cette ville me déteste.. tout le monde attend qu'une chose.. que je sois mort! Et ils seront bientôt ravis.... le noir m'emportera pour toujours....

Merlin restait étrangement calme. Il la fixait, sans rien dire. Il avait tenté d'être normal. Il avait tenté d'avoir une vie comme les autres mais ce n'était pas possible. Au moins, elle le trouvait pas dangereux, elle. Il ne luttait plus contre les larmes. Il reprit alors:

Depuis que je suis tout petit, on m'en veut... je suis fatigué de lutter... j'en ai assez... en prison, y avait les barreaux qui me protégeait... aujourd'hui, y a plus rien... ni personne... je veux pas que mon frère et ma soeur tentent de me sauver... parce que je vais les perdre aussi... je ne veux pas les perdre...

Quand elle reparla des monstres, Merlin répliqua:

Personne ne peut m'aider! C'est à moi de le faire! Je dois les battre! Le sang coulera mais ça sera le mien... Les autres, ils ne m'aideront pas parce qu'ils savent pas ce que je dois battre....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Love is blindness



in haven hills since : 27/01/2018
messages : 603
faceclaim : Margot Robbie
multinicks : Lucius, le mangemort paumé ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : North side
uptown funk : Célibataire et volage, attirée par la gente masculine.
picture of you :
Run this town : 1896

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   Ven 16 Fév - 14:39

Alessya sentait qu'elle perdait patience. Elle ne savait pas quoi lui dire pour le faire redescendre de son angoisse.

- Comment ça le noir t'emportera ? Moi je ne veux pas ta mort. Personne ici, dans ce lieu, la veut.

Cette phrase piqua sa curiosité à vif. Est ce qu'il était entrain d'insinuer qu'il comptait mettre fin à ses jours ? Si c'était le cas, elle avait le droit et même le devoir de prévenir la famille qui lui restait. Peut être avait-il des sœurs ou des frères. Il fallait qu'elle regarde dans son dossier d'admission en espérant qu'il était rempli.

Il admit qu'il avait un frère et une sœur. Bon, c'était déjà un début. Elle prit place à ses côtés et entoura un bras autour de son épaule alors qu'il pleurait.

- Je peux t'aider à reconstruire des barreaux autour de toi, pour te protéger. Si tu restes ici déjà, tu auras la sécurité que tu veux. Le meilleur moyen pour ne pas perdre ton frère et ta sœur, c'est déjà de rester en vie.

Elle soupira, et ajouta :

- Tu arriveras à les battre j'en suis sûre. Mais tu sais dans chaque bataille, il y a souvent du renfort. Si tu acceptes notre aide, il n'y a aucune raison qu'on y arrive pas.

Elle se redressa et demanda a l'infirmière de se renseigner pour lui trouver une chambre libre. Il y en avait une au fond du couloir, vidée quelques heures plus tôt.

- Tu viens avec moi ? Je vais te montrer ta barricade, avanca-t-elle en tendant son bras vers le couloir.


_________________
I can't drown my demons, they know how to swim.  
ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Nobody ever leaves (alessya)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nobody ever leaves (alessya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» The Autumn Leaves[ PV Satsuki]
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Ricardo Seitenfus claims coup against Préval was suggested
» WikiLeak: Bernard Gousse was so repressive
» Frozen Golden Leaves. [PV KIARA]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Haven Hills :: East Side :: Hôpital-
Sauter vers: