AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 NOAM + y'aura pas de destin, plus rien à sauver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar





in haven hills since : 17/02/2018
messages : 177
faceclaim : Alexis Ren.
multinicks : Jules & Kate.
nickname : NIRVANA.
credits : Ganseys. (avatar), ALPHA (signature), tumblr (gif)
address : west side.
uptown funk : Célibataire, bisexuelle.
picture of you :

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: NOAM + y'aura pas de destin, plus rien à sauver   Dim 10 Juin - 20:35

Noam & Faustine
Tu sais pas ce qui t’as pris de le laisser s’infiltrer dans ta zone d’intimité, de le voir si proche de toi, t’avais pas fait gaffe qu’il était là, aussi prêt, enfin, peut-être si, mais t’as fait semblant de pas t’en apercevoir, t’as préféré t’inquiéter de ses problèmes, c’est tellement rare les fois où il parle de lui, d’ailleurs tu t’en souviens pas, tu crois que tout ce qu’il t’a dit aujourd’hui c’est inédit, alors t’as préféré ignorer son rapprochement, ignorer tes tremblements face à sa présence, t’es pas comme ça d’habitude, tu t’accroches pas, tu fermes les yeux, t’oublies, t’évite de penser à tout ça en vérité. Tu veux pas réfléchir mais quand il pose ses lèvres sur les tiennes, t’es tétanisée, tu peux pas bouger et t’en as pas envie. T’as pas envie de t’arrêter et pourtant, pourtant tu sais que c’est mal, d’habitude tu connais pas les vies des autres, tu peux les embrasser, les sentir, les prendre dans tes bras sans que ça ne change rien, mais là, tu sais la vérité, tu sais qu’il a une fille et une femme aussi, à tes yeux y a trop d’enjeux, trop de responsabilités, tu peux pas faire face à ça. Tu n’arrives pas à tenir le coup, alors tu dégages ton corps si près du sien, tu t’éloignes parce que tu prends peur, tu as peur, trop peur et tu sais plus ce que tu dois faire. T’es perdue, paumée, laissée à l’abandon. Et pourtant tu entends sa voix, si douce et si posée et tu sais plus ce que tu dois faire.

T’ose un regard plus haut, pour voir son visage. Tu comprends ce qu’il te dit mais toi, tu pourras jamais lui offrir ce que sa femme pouvait lui donner. T’es pas comme ça toi, tu t’accroches pas les relations longues durées, tu connais pas, tu sais depuis longtemps que tu n’es pas faite pour tout ça. Tu résistes, t’essaye vraiment de penser à sa fille, aux moments heureux qu’il a déjà vécu avec elle et tu t’imagines pas être la roue de secours, celle qui sert uniquement une fois ou deux, tu tiendrais pas face à Noam. Tu peux pas t’accrocher à lui et ensuite te retrouver dans la même maison que lui, tu peux pas face ça. T’as peur de tout ça, c’est évident mais quand tu croises son regard quand tu vois ses yeux qui t’implorent presque, tes murailles, elles éclatent et tu tombes sous le charme, t’es pas capable d’attendre plus longtemps. Tu réduis l’écart entre vous deux et t’accroches à lui parce que c’est la seule chose qui te donne l’impression que t’existe à ce moment-là.

Tu sais pas si ce que tu fais est bien, t’as des sacrés doutes mais t’es pas capable de t’éloigner rien qu’un peu, t’en as pas envie surtout, c’est la triste vérité mais Noam, il est là et t’as besoin de lui, malgré tout ce que tu dis, t’as besoin de lui, tu te voiles sûrement la face. Tu passes tes mains dans ses cheveux, tu t’accroches à lui comme si t’avais plus rien hormis tout ça. Tu te laisses aller à des émotions que t’as sûrement jamais connu et tu ressens des choses qui te rappellent rien. C’est plus fort, plus puissant et tu peux pas t’arrêter c’est comme ça, alors tu laisses plus Noam partir, tu préfères le tenir encore et toujours un peu plus fort et qu’importe le temps qui passe, les minutes ou les heures, tu restes là, tu te protèges dans ses bras et il t’éloigne des tes démons dans les siens. Le temps d’un moment rien qu’à vous, t’oublies tout. T’oublie tout même si tu sais qu’à un moment donné, tu devras faire face à la dure réalité.

"Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre....(@kaakok// beerus)
y aura pas de destin, plus rien à sauver.

_________________
❝ BAL DE FUNAMBULES. ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 03/04/2018
messages : 110
faceclaim : charlie weber
multinicks : solal, aaron, harry, ugo, allan
nickname : ranochja (lucie)
credits : ranochja (avatar)
address : West side, avec faustine
uptown funk : en cours de divorce
picture of you :

MessageSujet: Re: NOAM + y'aura pas de destin, plus rien à sauver   Jeu 14 Juin - 9:20

C'est une envie que tu traînes depuis trop longtemps, l'envie de l'embrasser et maintenant que c'est fait, que tu caresses ce doux rêve des doigts et des lèvres, tu ne peux pas t'en vouloir ou te sentir mal, pire regretter, tu ne peux qu'être heureux que ce soit enfin fait. Et forcément que tu fais tout pour ne pas penser à ta femme et à ta fille sur le coup, parce que tu ne veux pas culpabiliser alors que ces quelques secondes sont si merveilleuses que tu pourrais en mourir et pourtant, quand elle se sépare, c'est ce que tu finis par faire : culpabiliser. Et tu lui en veux aussi d'avoir brisé ce moment avant de bien vite te dire que finalement, ce n'était peut-être pas ce qu'elle voulait. Touché dans ton égo, tu n'as pas l'intention de revenir la chercher, elle ne veut pas et tu le comprends de par ce silence qui prend place dans la pièce malgré tes tentatives d'explications et de supplications. T'as honte de toi, t'aurais jamais du t'ouvrir de la sorte à une gamine, tu aurais du prévoir ce qui arriverait.

Un dernier regard vers elle, une dernière demande silencieuse et tu as l'intention de partir. Mais non, elle te retient et tant pis t'oublies tout, ce moment gênant et ta famille, t'oublies qu'en dehors de vous la vie continue et tu profites de ses bras comme tu ne l'as jamais fait. Sa peau sous tes doigts, chaque minute te semble être un cadeau envoyé par le ciel, peut-être que tu ne mérites pas tout ça, ce bonheur, mais tu en profites comme s'il était tien, parce que pour une fois, tu as le droit à un moment de joie. Et c'est Faustine qui te l'emmène, peut-être qu'elle te repoussera à nouveau plus tard mais tout ce qui compte en ces instants, c'est le présent et le présent fait que tu es dans ses bras et qu'elle est dans les tiens et que c'est le meilleur endroit où tu puisses être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
NOAM + y'aura pas de destin, plus rien à sauver
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» NUMÉRO QUATRE - Le Destin de Dix
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» On ne contrôle pas le destin !
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Haven Hills :: West Side :: Habitations-
Sauter vers: