AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Living like we're renegades [Aaron&Will]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar





in haven hills since : 31/03/2018
messages : 207
faceclaim : Hailee Steinfeld
multinicks : nop
nickname : Lonely Wolf
credits : avengedinchaine & tumblr
address : dans sa voiture (une dodge charger noir) ou squatteuse chez Jay
uptown funk : célibataire, le reste ça dépend des jours - ouverte à tout
picture of you :
Run this town : 850

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Living like we're renegades [Aaron&Will]   Jeu 5 Avr - 16:30

Aaron and Willow


Sa voiture, c'était sa maison. Ça tout le monde le savait. Il régnait à l'intérieur un bordel sans nom, mélange d'effets personnels, de vêtements et de chaussures. Une grande couverture chaude sur la banquette arrière et un ou deux oreillers derrière un siège. L'odeur de sa maison improvisée étant un curieux mélange de cuir, de clopes et de fond de bouteille, tout dépend des dernières activités qu'elle avait pratiqué à l'intérieur. Par chance, elle mangeait rarement dedans, par peur de saloper son bien le plus précieux avec de la sauce à pizza ou d'y échapper des nachos aux fromages qui pourraient moisir dans le fond. Hors de question, elle devait rester propre et salubre un minimum. D'ailleurs, elle était prête à faire la peau au premier qui oserait vomir sur son siège. Cette belle bagnole, surnommée affectueusement BB, méritait ce qu'il y avait de meilleure. C'est-à-dire elle, bien entendu. Y étant attachée, Willow la lavait régulièrement et l'entretenait elle-même au meilleur de ses connaissances. La dodge charger noir n'avait pas aucune égratignure et valait mieux qu'il en soit ainsi. Telle une maman ours, elle la défendrait farouchement contre l'idiot qui oserait un jour s'en prendre à BB au lieu d'elle. Chose à ne pas faire donc, sauf si l'on était suicidaire. Bref, comme à tous les soirs, elle se baladait dans les rues, profitant du calme et de l'air frais pour se changer les idées et rouler un peu. Véritable oiseau de nuit ambulant, la brunette se couchait au levé du soleil et paressait tout l'avant-midi avant de réellement être en mesure de faire quoi que ce soit ensuite. Un mode de vie qui lui convenait bien jusqu'à présent. Les nuits blanches étaient courantes, mais elle trouvait ensuite le moyen de récupérer miraculeusement le lendemain ou le sur lendemain. À voir. Et puis il se passait toujours quelque chose d'intéressant une fois le soleil couché. Comme quoi la nuit faisait ressurgir des détails qu'on ne pouvait pas apercevoir en plein jour. D'ailleurs, son regard s'attarda longtemps sur une silhouette qui lui tournait le dos, déambulant d'un pas las contre le trottoir. Marcher pouvait être chiant, elle comprenait cela. Curieuse, comme à son habitude, elle s'en rapprocha, toujours au volant de sa voiture. Ce n'était pas particulièrement discret, mais ce n'était pas son but. Abaissant la vitre du côté passager, elle se pencha légèrement pour interpeller le marcheur qu'elle reconnaissait. « Hey ! C'est combien pour une longue nuit de plaisir ? » Willow éclata ensuite de rire, fière de ses propres conneries qui sortaient de sa bouche de façon parfois dérangeante. Une petite blague ne tuait jamais personne, même si elle faisait référence aux tapineuses de rues. Elle n'avait rien contre ça après tout. Voyant qu'il n'était pas d'humeur à rigoler, elle se fit ensuite plus sérieuse. « J'insiste, monte avec moi » Elle arrêta la voiture, lui ouvrant même la porte côté passager pour l'invité plus clairement. C'était un ordre après tout. Il n'avait pas le choix, c'était comme ça. Elle était têtue et parfaitement capable de lui tenir tête s'il refusait. « Me fais pas attendre merde, tu sais que j'aime pas ça » Laissant malgré tout le temps à Aaron de lui obéir, la rebelle soupira bruyamment lorsqu'il fût enfin installé. Disons qu'elle arrivait sans mal à voir qu'un truc ne tournait pas rond avec son humeur du moment. L'observant quelques secondes sans rien dire, elle redémarra ensuite, plus ou moins embêtée avec le silence. Il n'était pas tenu de déballer quoi que ce soit non. Elle pouvait très bien se charger de faire la conversation. « C'est pas prudent de traîner seul la nuit, t'as de la chance, je passais au bon moment...» Un sourire amusé étira ses lèvres, alors qu'elle poursuivait sa route vers une destination totalement inconnue qui n'avait pas besoin d'être précise anyway. Rouler pour rouler faisait du bien à tout le monde. Ça permettait au moins de se changer les idées.  


AVENGEDINCHAINS

_________________

- I'm the one at the sail, I'm the master of my sea -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar





in haven hills since : 13/02/2018
messages : 336
faceclaim : josh hutcherson
multinicks : solal, harry, ugo, allan, noam, léandre
nickname : ranochja
credits : ranochja (avatar) ; hideaway (gif)
uptown funk : marié mais s'est enfui comme un lâche + hétérosexuel
picture of you :
Run this town : 406

take me to church
relationships:
available?: ça dépend, t'es qui ?

MessageSujet: Re: Living like we're renegades [Aaron&Will]   Lun 9 Avr - 8:09

Ça devient beaucoup trop pour toi toutes ces choses à gérer, tu sais plus où t'en es et t'aimerais juste que tout s'arrête, que tu puisses reprendre ta vie là où elle s'est arrêtée quand tu t'es retrouvé face à la famille Chapman au grand complet. T'étais bien ici, dans cette petite ville tout seul, à penser à une nouvelle vie que tu allais pouvoir recommencer, t'étais tellement bien qu'il t'arrivait parfois d'oublier complètement ta vie d'avant, ce qui aurait été pour le mieux. Tu aurais du réfléchir au fait que le passé ressurgit toujours, qu'on ne se débarrasse jamais vraiment de ses démons, et les tiens sont tous arrivés dans ta vie sans que tu ne puisses faire quoique ce soit, de quoi te retourner le cerveau en un rien de temps. Peut-être que tu devrais en parler, trouver quelqu'un à qui déballer ton sac une nouvelle fois, comme tu l'as fait avec cette inconnue dans un bar avant que tout ne vienne bousculer ta petite vie tranquille. Ça te ferait sûrement du bien mais tu ne peux pas t'empêcher d'avoir peur d'être jugé, toujours cette peur qu'on en vienne à te tourner le dos de la même façon que toi, tu as tourné le dos à ta famille.
Pour éviter de trop te torturer l'esprit avec toutes ces pensées, tu t'es décidé à sortir te balader, en pleine nuit. Ce n'est pas la première fois que tu t'enfuis de chez toi comme pour échapper aux tortures mentales qui t'assaillent et la fraîcheur de l'air du soir ne peut que te faire du bien dans un tel moment. Le silence des rues te permet de mieux réfléchir au monde qui t'entoure et aux décisions que tu peux prendre, aux conséquences de tes actes. Tu regrettes beaucoup de choses, encore plus aujourd'hui alors que ta vie toute entière semble partir en vrille et t'as peur de te perdre en chemin. Mais parallèlement, t'es incapable d'aller à l'encontre de ce que tu fais pour le moment, à savoir fuir.
Quand tu entends et vois du coin de l'oeil une voiture s'approcher de toi, tu pries intérieurement pour que ça ne soit pas encore une blague du destin, et qu'un de tes frères sorte de cette voiture, trop c'est trop, t'es plus capable de tout ça. Mais c'est Willow que tu reconnais bien rapidement une fois la fenêtre abaissée, toutes tes récentes craintes s'estompent quand tu la vois. Beaucoup trpo cher pour toi ! tu réponds alors en riant, soulagé et bien plus serein désormais. Tu la regardes faire, elle se gare, t'ouvre la portière mais tu hésites. T'étais plutôt bien là à t'apitoyer sur ton sort et à réfléchir à la meilleure façon de dissimuler le corps de ton frère mais visiblement, la jeune femme a d'autres projets pour vous. Tu soupires mais décides de lui obéir. Après tout, t'es autorisé à ruminer même une fois dans sa voiture si tu y tiens vraiment. Tu me saoules. tu réponds tout de même pour la forme en t'installant dans sa voiture bien aimée. Tu sais je suis un grand garçon maintenant, je peux me défendre tout seul. Tu rigoles tout seul, t'as bien appris à te défendre. D'abord tout seul en testant sur tes petits camarades, puis un peu sur la boxe avant de terminer ton apprentissage sur des inconnus dans des bars et soirées, tu sais bien te défendre maintenant, pas de soucis là-dessus. Tu faisais quoi ? Tu pars cramer une maison ? C'est bien ton genre ça, et je veux bien t'aider. Tu ne la vois pas vraiment cramer une maison mais au vue de vos conneries à tous les deux, tu ne serais pas tant étonné que ça à l'idée qu'elle ai déjà mis les mains dans ce genre de bêtises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 31/03/2018
messages : 207
faceclaim : Hailee Steinfeld
multinicks : nop
nickname : Lonely Wolf
credits : avengedinchaine & tumblr
address : dans sa voiture (une dodge charger noir) ou squatteuse chez Jay
uptown funk : célibataire, le reste ça dépend des jours - ouverte à tout
picture of you :
Run this town : 850

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: Living like we're renegades [Aaron&Will]   Mar 10 Avr - 9:56

Aaron and Willow


Vrai qu'elle n'avait pas de quoi ce payer un petit emmerdeur dans son genre pour la divertir toute une soirée de temps, donc heureusement qu'avec lui c'était gratuit de base. Elle savait à qui elle avait affaire après tout, mais ça ne l'empêchait pas de l'apprécier. C'était drôlement bizarre d'avoir l'impression d'être en face de soi-même. L'effet se produisait souvent lorsqu'elle était en sa compagnie et elle ne saurait dire pourquoi. Sans doute avaient-ils plusieurs points communs, qui sait? Jamais personne ne lui avait autant ressembler, ce qui pouvait être à la fois amusant et déroutant. Il s'installa donc de force dans sa voiture, comme elle le lui avait ordonné, passant le commentaire qu'elle le saoulait. Willow roula des yeux, ignorant bien vite le commentaire. Elle ne lui avait jamais lancé des fleurs, elle ne commencerait donc pas aujourd'hui. Ils avaient leur façon bien à eux de discuter, qui pouvait passer comme un peu dingue aux yeux des autres. S'insulter, se dire des bêtises, s'envoyer balader... tout ça amicalement, bien entendu. Elle se fichait bien de ce que les autres autour pouvait en dire anyway. « Ouais, je sais que tu te débrouilles bien à ce niveau... » Dans le genre cogner sur les autres au besoin, il était amplement capable de s'en tirer par lui-même. C'était pour elle que ça devenait plus compliqué, en vue de sa taille et de son gabarie de fille. Malgré tout, elle avait la fougue nécessaire et la rage d'une mère ours, ce qui n'était certainement pas à négliger. Bonne chance à celui qui s'attaquerait à elle de plein front. Il risquerait de perdre quelques poils au passage. Bien qu'elle ne soit pas violente de nature, elle savait user de ses poings et taper là où ça fait mal comme une petite vicieuse. Castrer c'était efficace, non? Aaron lui demanda ensuite ce qu'elle faisait de bon, se à quoi elle arqua un sourcil d'un air étonné « Cramer une maison? » C'est ce qu'il avait dit oui. La brunette éclata d'un rire franc. Vrai que c'était son genre, elle ne pouvait pas vraiment le nier. Pas à lui en tout cas. Tout comme elle était capable de lire entre les lignes d'une telle proposition au delà de la blague. « T'as besoin de te défouler toi, c'est clair à présent » Elle ne voyait pas ce que cela pouvait cacher d'autre. Cette envie d'agir, de faire sortir ce qui n'allait pas dans l'espoir de s'en débarrasser. Fuir ses problèmes. Elle soupira, avant de poursuivre. « Mauvaise journée? Et à ce point en plus... j'vais voir ce que je peux faire pour toi alors » Sans se presser, elle tourna un coin de rue, réfléchissant à une façon de lui filer un coup de main. N'étant pas du tout le genre de fille à simplement l'encourager à vider son sac ou bien à ce qu'il s'exprime sur ses émotions, Willow haussa les épaules avant de poursuivre. « J'allais nulle part, mais je suis contente que tu sois là » Elle lui adressa un petit sourire malicieux avant d'enchaîner. « Si tu veux, on se trouve un coin pour faire un feu et boire un coup ouais... sinon on va au bar se faire une partie de billard. Dépend ce dont tu as vraiment envie, mais si j'étais toi, j'éviterais le meurtre ou de foutre le feu à la ville, c'est mal vue en général... » Voir totalement illégal aussi, mais détail. Vrai qu'elle ne tenait pas à rejoindre son père en prison, mais elle n'était pas du genre à se retenir pour autant de faire des bêtises. Il avait sans doute juste besoin de se changer les idées, c'était une façon comme une autre de se défouler. Tout comme boire beaucoup d'alcool. Une autre manière intéressante ouais. Qu'importe, elle était là pour rester donc c'est lui qui choisirait et elle s'en tiendrait à cela. S'il sautait d'un pont, sûrement qu'elle le ferait aussi. En quoi est-ce que ça la rendait folle au juste?   


AVENGEDINCHAINS

_________________

- I'm the one at the sail, I'm the master of my sea -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar





in haven hills since : 13/02/2018
messages : 336
faceclaim : josh hutcherson
multinicks : solal, harry, ugo, allan, noam, léandre
nickname : ranochja
credits : ranochja (avatar) ; hideaway (gif)
uptown funk : marié mais s'est enfui comme un lâche + hétérosexuel
picture of you :
Run this town : 406

take me to church
relationships:
available?: ça dépend, t'es qui ?

MessageSujet: Re: Living like we're renegades [Aaron&Will]   Mer 11 Avr - 6:07

T'as les nerfs à vif et une envie de faire payer à Jules toute cette haine, et uniquement à lui. T'as décidé de concentrer sur lui et lui seul toute cette énergie négative qui te bouffe sans cesse mais ça ne t'a pas calmé, t'as besoin de plus, de calmer tes nerfs c'est certain et la marche à pieds en pleine nuit n'a pas du tout été à calmer tes pensées, bien au contraire. T'aimerais juste tomber sur lui et le frapper le plus fort que tu peux pour déverser toute la haine et la colère que tu ressens envers lui. Mais il n'est pas là, tu ne sais même pas où il habite. La seule chose que tu connais, c'est son lieu de travail et c'est beaucoup trop loin à pieds pour que tu aies le courage d'y aller. Mais c'est sans compter sur ta sauveuse qui en quelques mots te fait te sentir un peu mieux, un tout petit peu, alors que la colère pulse toujours fort dans tes veines malgré tout. Tu montes avec elle, t'as pas envie de continuer ta petite virée tout seul et tu sais qu'avec Willow, tu ne pourras que te sentir un peu mieux. Vous vous ressemblez tellement que c'en est effrayant parfois mais toi, ça te va, c'est une belle amitié que vous avez construire ensemble, il faut le dire. Ouais, plutôt bien, et là ça serait pas de refus. Beaucoup diraient que c'est stupide et enfantin de se bagarrer pour se détendre mais toi, c'est tout ce que tu es, tout ce que tu fais de mieux. Tu ris avec elle, ça fait du bien faut l'avouer, et tu sais pas vraiment si tu serais capable de faire brûler une maison, sûrement pas d’ailleurs mais t'es pas loin d'en être à ce niveau. Ouais, c'est même plus une journée de merde, c'est une vie là j'te jure. Tu soupires, ouais c'est pas seulement une journée là, y'a tes frères et ta femme en ville et t'as pas l'impression qu'ils ont l'intention de partir. De même que toi, tu comptes bien rester ici alors t'es bloqué à devoir supporter l'idée qu'ils sont là, que Jules t'a trahi une nouvelle fois, que Eric surveille chacun de vos faits et gestes, t'es obligé de supporter ça et ça devient pénible. J'ai une idée. tu réponds alors, t'as bien envie d'aller boire des coups, ça c'est certain. On va boire des coups pour se donner du courage, puis on va au boulot de mon frère et on lui pète toutes les vitres, c'est bien ça non ? Pour toi, c'est la meilleure idée de l'année, enfin tu vas pouvoir avoir ta vengeance, t'espères juste que ça va pouvoir se faire, parce que t'en as besoin, t'as besoin de te défouler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 31/03/2018
messages : 207
faceclaim : Hailee Steinfeld
multinicks : nop
nickname : Lonely Wolf
credits : avengedinchaine & tumblr
address : dans sa voiture (une dodge charger noir) ou squatteuse chez Jay
uptown funk : célibataire, le reste ça dépend des jours - ouverte à tout
picture of you :
Run this town : 850

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: Living like we're renegades [Aaron&Will]   Jeu 12 Avr - 19:31

Aaron and Willow


Dans le genre vie de merde, elle connaissait bien ça oui. Dire que toute petite, elle avait grandis normalement, avec deux parents aimant et un quotidien calme et paisible. Elle était une gamine normale, qui avait beaucoup d'énergie, mais rien de particulier à signaler. Le truc parfait pour résumer. La belle maison, le quartier familiale de Chicago et le grand jardin avec une balançoire installée à l'arbre. Et hop, un jour son père déconne au boulot et fini ses jours en prison. Sa mère qui son emploi pour cause de dépression profonde et rester clouée au lit à boire et à fumer des clopes. L'argent se perd, pour finir pratiquement inexistant, les laissant sur le seuils de la pauvreté au passage. Le rêve devient cauchemar et le cauchemar une triste réalité qu'elle se refuse d’affronter. Fuir devient donc le moyen ultime d'oublier tout ça. Faire la fête, profiter de son adolescence, boire, prendre de la drogue, dormir dehors, traîner dans la rue... Bref. Et tout ça pour finalement quitter la ville définitivement, laissant derrière elle les traces d'un passé compliqué qu'elle n'avait pas envie de gérer. Elle se barre, avec la précieuse voiture de son père, dont elle devient propriétaire. Après tout, il ne risquait pas de l'utiliser pendant qu'il pourrissait derrière les barreaux. Willow aimait être râleuse pour un oui ou un non, mais lorsqu'il était question de sa vie personnelle, elle était pratiquement muette. Il n'y avait rien à dire, elle voyait cela totalement inutile. Le passé n'avait rien à voir avec le présent et vivre au jour le jour était carrément son nouveau but. Liberté totale. « J'peux comprendre, on est pas tous née avec une cuillère en or dans la gueule et un bon karma » Mener la belle vie, c'était clairement pas donné à tout le monde. Aaron n'était pas choyé par le destin, mais l'important, c'était de se maintenir la tête hors de l'eau et tenter de ne pas perdre complètement l'esprit. En tant que son amie, elle devait donc s'assurer qu'il tienne le coup, peu importe quoi qu'il arrive! Face à son idée soudaine qu'il venait de lui partager, la brunette haussa les épaules en étirant un large sourire amusé. « Moi je suis toujours partante, tu le sais bien... » Son frère donc. Il devait bien lui en vouloir pour proposer un truc pareille. Elle ne manquait pas d'enregistrer cette information dans un coin de sa tête. « On lui fera payer, t'inquiète » Voilà de quoi le tranquilliser un peu. Casser des vitres, elle avait fait bien pire que ça dans sa vie. Amusée par son idée, elle prit la direction du bar. Il n'y avait pas une seconde à perdre, l'alcool serait au rendez-vous. « T'as de la chance que je me sois fait un peu d'argent de poche, parce que sinon je suis paumée comme d'hab » À savoir pas assez d'argent pour boire jusqu'à finir complètement saoule. Grâce à Arthur et son nouveau passe temps pour la drogue, elle avait réussi à se mettre quelques billets de côtés. Comme quoi rendre service pouvait payer. N'ayant pas de boulot, fallait bien trouver d'autres moyens pour manger et boire. Laissant sa voiture sur la rue, elle retira les clés avant de sortir. Glissant une main dans ses cheveux, elle observa le bar juste en face. Un peu miteux, mais ça ferait l'affaire. Ils n'avaient pas besoin de plus. Faisant signe à Aaron de passer devant, elle lui emboîta vite le pas pour y entrer. « Alors? Tu vas me dire ce qu'il a encore fait ton frère pour te mettre en colère? » Croisant les bras contre sa poitrine, elle posa ses fesses sur le banc près du bar. Elle l'observa quelques secondes, prête à l'écouter sans le juger ou passer de commentaires. Parfois, entre boire et se battre, il y avait une petite fenêtre dans le temps pour laisser place à une ou deux confidences.   


AVENGEDINCHAINS

_________________

- I'm the one at the sail, I'm the master of my sea -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar





in haven hills since : 13/02/2018
messages : 336
faceclaim : josh hutcherson
multinicks : solal, harry, ugo, allan, noam, léandre
nickname : ranochja
credits : ranochja (avatar) ; hideaway (gif)
uptown funk : marié mais s'est enfui comme un lâche + hétérosexuel
picture of you :
Run this town : 406

take me to church
relationships:
available?: ça dépend, t'es qui ?

MessageSujet: Re: Living like we're renegades [Aaron&Will]   Mer 9 Mai - 5:13

T'es franchement énervé et t'as du mal à retirer cette colère qui prend tout ton être et t'empêcherait presque d'avancer. T'aimerais mettre ta vie sur pause, revenir en arrière, effacer tes erreurs et reprendre le cours de ta vie, reprendre ta vie à 20 ans, avant que tout ne vienne à dégénérer, si seulement c'était possible, c'est la seule chose qui pourrait te rendre heureux. Mais comme cela n'a pas encore été inventé, et ne le sera probablement jamais, tu dois te contenter de la vie que tu mènes, avec son lot de colère et d'envie de meurtre, en ce moment, c'est sur ton frère, tu aimerais pouvoir lui faire exploser la tête tellement il t'a blessé. T'as appris beaucoup de choses sur lui, certes, et tu lui avais même pardonné, en un sens. Mais c'était un moment de faiblesse, sans aucun doute. Maintenant que la colère a repris le dessus, tu n'as plus qu'une envie, te venger de lui, lui faire payer ce qu'il a fait. Mais heureusement, Willow est là, comme toujours tu pourrais presque dire, et tu sais que tu peux lui proposer les plans les plus fous, qu'elle sera toujours partante pour partir à l'aventure, c'est ça votre relation, une relation forte et peut-être étrange pour le commun des mortels mais toi, tu ne l'échangerais pour rien au monde. T'inquiètes j'ai des sous aussi. t'as bien l'intention de vous faire boire jusqu'à pas d'heure et quand enfin, tu auras assez bu, tu te permettras d'aller dévaliser le magasin de Jules, parce que c'est la seule chose qu'il mérite, que tu détruises son magasin comme lui a détruit ton coeur, à de multiples reprises d'ailleurs. Quand enfin vous arrivez devant un bar, tu te sens prêt à oublier tout ce que tu ressens, toute cette colère qui fait pulser tes veines, t'es prêt à oublier pour ce soir et à te venger sous l'effet de l'alcool. Tu passes devant elle, comme attiré par l'odeur du bar, l'odeur des verres. Tu soupires à sa question et boit le verre que le barman vient de vous apporter, d'une traite, pour te donner du courage quand finalement tu lâches cette torture. Il a baisé ma femme. c'est aussi simple que ça, il n'y a pas grand chose de plus à dire en réalité, il a osé poser ses mains sur elle et tu lui en voudras pour le reste de ta vie. Je te jure, on devrait lui éclater la cervelle. tu sais pas si tu serais capable d'aller jusque là mais t'es tellement en colère que tu viens à y songer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 31/03/2018
messages : 207
faceclaim : Hailee Steinfeld
multinicks : nop
nickname : Lonely Wolf
credits : avengedinchaine & tumblr
address : dans sa voiture (une dodge charger noir) ou squatteuse chez Jay
uptown funk : célibataire, le reste ça dépend des jours - ouverte à tout
picture of you :
Run this town : 850

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: Living like we're renegades [Aaron&Will]   Lun 14 Mai - 19:32

Aaron and Willow


D'un signe de la tête, elle remercia le barman lorsqu'il déposa leur verres. Doucement, elle porta le sien à ses lèvres, observant Aaron boire le sien avec une rapidité qui voulait tout dire. Elle arqua un sourcil, avant de reposer son verre contre le comptoir. Ça devait être grave tout ça, sinon il n'aurait pas cette gueule de mec au bord de la falaise du désespoir. « Il a baisé ta femme!? » Wait, what? Surprise par ses paroles, elle chercha quoi lui répondre. Désolé pour toi? Non, c'était nul comme réplique. Bref, elle plissa le nez avant de prendre une autre gorgée. Valait mieux boire oui. Mais merde quoi... le pauvre. Normale qu'il soit de cet humeur sombre. Il avait les meilleures raisons du monde pour être en colère. À sa place, elle aurait probablement péter un câble. Du genre violemment en plus. Bref, elle souffla un coup avant de poursuivre. « Fuck de merde, il a osé... c'est vraiment dégueulasse quoi » Presque difficile à croire également. Sérieusement, qui pouvait faire un truc pareille à son propre frère? Fallait être con, stupide ou demeuré! Est-ce qu'il lui manquait une case? Était-il naturellement retardé? Alors dans ce cas il n'avait aucune excuse possible à donner. D'un geste de la main, elle fit rapidement signe au barman de remplir à nouveau le verre de son pote. Un ce ne serait pas du tout suffisant. « Normal que t'ai envie de te venger, je comprend » Elle haussa les épaules platement, comme s'il s'agissait de la réaction la plus plausible en soit. Il devait payer, voilà tout. Aaron méritait mieux que ça tout de même, elle n'était pas du tout en accord avec de tels agissements. « Je veux pas me mêler de cette partie, mais il faudrait p'être que tu parles à ta femme aussi... » Ouais parce que dans ce genre d'activité, on était deux et que donc, elle avait participé à sa façon. C'était chiant d'y songer et sûrement que ça ne l'aiderait pas à se sentir mieux, mais bref. Plantant son regard dans le sien, elle enchaîna calmement. « Promis, tu peux compter sur moi, les plans de vengeances y'a rien de plus simple » Elle étira un sourire en coin, avant de reprendre son verre entre ses doigts. Ça lui donnerait au moins l'occasion à lui de se défouler un minimum. Portant à nouveau son verre à ses lèvres, elle n'eut pas le temps d'en boire le contenu que celui-ci se renversa sur son chandail parce qu'un gros connard venait de la bousculer en passant trop près. Furieuse, elle se retourna bien vite pour réagir. « HEY! Putain tu sais pas regarder où tu mets les pieds!? Ouvre t'es yeux et apprend à faire gaffe! » C'est bon quoi, c'était super chiant de se retrouver avec le chandail tout collant d'alcool. Lâchant un long grognement entre ses lèvres, elle reposa son verre en rechignant. L'homme en question pivota immédiatement dans sa direction. « Pardon!? » Loin d'être impressionnée par qui que ce soit, elle tourna la tête dans sa direction. « Aveugle et sourd en plus de ça? T'excuse pas surtout hein! » Le mec fit craquer ses jointures en la dévisageant des pieds à la tête. « Des petites nanas dans ton genre, c'est qu'un jappement de trop à mes oreilles. Baisse d'un ton ma jolie, sinon... » Sinon quoi? D'un geste de la main, Willow lui présenta son majeur en guise de réponse. Go fuck yourself. Elle en avait rien à chier de ce barbu imbécile.   


AVENGEDINCHAINS

_________________

- I'm the one at the sail, I'm the master of my sea -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Living like we're renegades [Aaron&Will]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Living like we're renegades [Aaron&Will]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Haven Hills :: West Side-
Sauter vers: