AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm only human after all [Willow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar





in haven hills since : 12/02/2018
messages : 377
faceclaim : Thomas Brodie-Sangster
multinicks : Lenny le depressif
nickname : Marie
credits : skate vibe
address : North side
uptown funk : Célibataire, complètement paumé, coeur d'artichaut
picture of you :
Run this town : 1450

take me to church
relationships:
available?: 5/5 (James/Solal/Skyler/Seven/Arlo)

MessageSujet: I'm only human after all [Willow]   Jeu 5 Avr - 0:35

I'm only human after all, don't put the blame on me 
Willow ft. Arthur

La nicotine, ça a normalement le don de calmer le jeune Ferguson. Qu’il faille utiliser 1 cigarette ou un paquet, il termine toujours allongé sur son lit les yeux perdus dans le vague. Parce qu’il aime ça, sentir l’odeur de la clope envahir sa chambre. Ce n’est sûrement pas des plus romantique, mais il est le dernier à s’en faire pour ça. Parce qu’Arthur, il n’est pas de ceux qui ramène des tonnes de filles chez lui de toute manière. Il prefère souvent la solitude à la compagnie. Il aime le silence et ne pas se sentir obligé de parler pour couvrir un blanc gênant. Alors il passe le temps en jouant de la guitare, en dévorant des bouquins plus ou moins passionnant. Il essaie de se changer les idées, mais il y a toujours ses pensées noires qui viennent lui envahir le cerveau. Il déteste ça, il voudrait pouvoir fermer les yeux et oublier tout ce qui l’empêche de se relaxer. Haven Hills devait être une renaissance, il avait tellement d’espoirs en venant ici. Alors oui, son but premier était de retrouver James. On peut dire que pour ça c’est réussi, ils vivent même sous le même toit. Mais Arthur, il ne sait plus quoi penser. Parce que trop de choses lui semblent hors de contrôle. Il pensait tout tenir entre ses mains et c’est à ce moment que tout à éclaté sans qu’il ne s’y attende. Les révélations de Skyler qui ont introduit en lui cette nouvelle culpabilité, cette impression d’avoir raté quelque chose d’évident qui aurait pu éviter à la jeune femme de nombreux tourments. Et puis James qui part en mission suicide, son épaule blessée et ses aveux des plus…étranges,inattendus. Pour ça aussi Arthur ne sait plus comment réagir. Il y a trop d’informations avec lesquelles il doit jongler en permanence. Ça lui a déjà infligé des nuits blanches à se retourner le cerveau jusqu’à finir son paquet de cigarette. Parce qu’il est incapable de toucher de l’alcool, c’est une promesse qu’il s’est faite il y a bien longtemps. Alors à bout de force, il a utilisé une carte qu’il ne pensait plus jamais jouer…Willow. Et c’est pour cette raison qu’il se retrouve dans sa voiture à 2 heures du matin en direction d’un hôtel en dehors de la ville. Il n’a pas envie de croiser quelqu’un, il n’a pas envie qu’on lui pose des questions. Il veut simplement être tranquille pour quelques heures, lui aussi il a le droit. Il s’attend presque à ce qu’on le harcèle sur la nouvelle application, mais le blond se surprend à ne pas y prêter attention. Alors qu’il gare sa veille auto sur le parking, il prend son téléphone pour envoyer un message à James. Peut-être qu’il devrait le prévenir ? Mais non, il y a cette rage intérieure qui lui hurle de ne pas le faire. James n’en fait qu’à sa tête, arpente la ville sans vraiment prendre en compte ses peurs alors Arthur décide d’en faire de même. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il éteint son téléphone et sort pour croiser le regard de Willow. Il sourit rapidement « Hey, merci d’être venue » Il ne sait pas bien si elle est venue seulement pour le business ou parce qu’ils sont un peu amis au final. Ça non plus Arthur ne sait pas, à croire qu’il ne sait rien en ce moment. « Tu vas bien ? » Oui, un peu de courtoisie avant de passer aux choses sérieuses. « J’ai pris une chambre s’tu veux. J’avais envie d’être tranquille et…chez moi c’est compliqué »Impossible de faire ça dans la maison qu'il partage avec James. Et Skyler, qu'est ce qu'elle dirait ? Non, Arthur ne veut pas leur faire du mal. Quitte à plonger, il tient à le faire seul. Le blond montre de la tête l’hôtel en haussant les épaules « En plus il fait un froid de chien ici »
made by black arrow

_________________
I'll do whatever it takes
 
crackle bones


les awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 31/03/2018
messages : 207
faceclaim : Hailee Steinfeld
multinicks : nop
nickname : Lonely Wolf
credits : avengedinchaine & tumblr
address : dans sa voiture (une dodge charger noir) ou squatteuse chez Jay
uptown funk : célibataire, le reste ça dépend des jours - ouverte à tout
picture of you :
Run this town : 850

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: I'm only human after all [Willow]   Jeu 5 Avr - 1:37

Arthur and Willow

Don't put your blame on me


Une soirée comme une autre, non? Ou presque. Il y avait ce message reçu sur son téléphone portable qui avait hautement piqué sa curiosité. Baby Arthur qui la contactait. Ce n'était pas tous les jours, il faut bien l'avouer. Elle ne l'avait pas vraiment revu depuis Chicago ce qui la poussait à se demander pourquoi maintenant il renouait contacte et surtout, dans quel but. Apparemment, il était question de lui rendre service oui. Un petit service de rien du tout, du genre qu'une amie comme elle accepterait sans poser de questions. Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour faire plaisir à un ancien pote, hum? L'air aussi naturel qu'une gamine qui sort de la maternelle, Willow retourna à sa voiture avant de fourrer son paquet dans le coffre à gants. P'tain que ça coûtait cher la merde de rue. Qui l'aurait cru. Baby avait surtout intérêt à la rembourser, parce qu'elle avait carrément retourné ses poches pour lui procurer de quoi s'évader. Glissant une main dans sa longue chevelure rebelle, elle soupira bruyamment avant de démarrer sa voiture, prête à prendre la route. Conduire la nuit ne lui avait jamais posé problème. Elle préférait cela, parce que les routes étaient moins encombrées. Dieu sait qu'elle avait la rage au volant facile, valait mieux lui laisser la voie libre sans faire d'histoires. Sur la route, elle prit le temps de réfléchir un peu, curieuse de savoir ce qui se passait de bon ou de mal dans la vie d'Arthur. Est-ce qu'il avait beaucoup changé depuis le temps? Est-ce qu'il allait bien? Peut-être que sa vie avait radicalement changé pour le mieux. Qui sait. Elle lui avait répondu sans avoir d'attente en particulier, mais elle espérait bien en apprendre un peu plus au courant de la nuit. À suivre. Discrètement, la brunette laissa sa voiture dans un endroit qu'elle jugeait safe pour son bien le plus précieux. Cet hôtel ne semblait pas très fréquenté de toute manière. Lentement, elle glissa son paquet dans le petit sac à dos noir qui lui servait de sac à main, avant de quitter son siège, verrouillant les portes. Vêtue de son manteau de cuir noir, elle portait un hoodie noir en dessous pour la tenir au chaud, ainsi qu'un jeans noir délavé et des bottes... noirs. L'ensemble typique de la fouteuse de merde ou de la rebelle de service. Inutile de lui demander sa couleur préféré. Bref. Dans l'ombre du parking, elle remonta jusqu'à la tête blonde qui l'attendait visiblement. Les mains dans les poches, elle s'arrêta à sa hauteur, l'observant lentement des pieds à la tête. « T'as pas changé d'un poil... » Plutôt incroyable, mais vrai. La même gueule de bébé et pas un ride de plus. Juste lui, comme dans ses souvenirs. Un mince sourire flotta sur ses lèvres face à sa première question. « J'vais bien, t'inquiète » Elle sentait bien qu'il s'agissait d'une politesse de base plutôt que d'une véritable question, ce pourquoi elle ne s'y attarda pas. Tournant la tête en direction de l'hôtel, elle ne se montra pas surprise ou étonnée par son choix. C'était discret, en effet. Elle n'aurait pas mieux choisi. « Le froid ça va, j'ai l'habitude, mais j'veux bien d'un lit ouais... » Sans plus attendre, elle se faufila jusqu'au comptoir de la réception où d'un étudiant regardait un film sur son ordinateur portable d'un air totalement ennuyé. Le job de rêve, y'a pas à dire. Sans plus attendre, Willow appuya brusquement sur la sonnette, question de l'agresser gratuitement avec cet ignoble son. Ding, ding, ding! Le gars releva la tête vers eux et elle laissa Baby s'exprimer en premier. Après tout, c'était lui qui avait réservé le truc. Elle s'occupa plutôt de prendre la clé lorsqu'il la déposa contre le comptoir. « Amusez-vous bien... » What the...fuck. Face au commentaire narquois du clown de service, la brunette le fixa froidement sans afficher aucune réaction. « Continue de te branler devant ton film, ton tour viendra peut-être un jour. Ou pas. » D'un geste de la main, elle lui servit un doigt d'honneur avant d'emboîter le pas à son blondinet. Quel connard en manque ce type. Désagréable. Tournant la tête vers lui, elle étira un sourire en coin. « Tu croyais p'être que j'étais devenue quelqu'un de bien? Call me princess » Elle ricana un court moment. Question de ne pas le décevoir, elle préférait que ce soit clair dès maintenant. Elle non plus, elle n'avait pas du tout changé. Ils étaient deux, sur le même bateau à la con qui menaçait de couler. Cette soirée serait drôlement intéressante, à coup sûr.


AVENGEDINCHAINS

_________________

- I'm the one at the sail, I'm the master of my sea -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar





in haven hills since : 12/02/2018
messages : 377
faceclaim : Thomas Brodie-Sangster
multinicks : Lenny le depressif
nickname : Marie
credits : skate vibe
address : North side
uptown funk : Célibataire, complètement paumé, coeur d'artichaut
picture of you :
Run this town : 1450

take me to church
relationships:
available?: 5/5 (James/Solal/Skyler/Seven/Arlo)

MessageSujet: Re: I'm only human after all [Willow]   Jeu 5 Avr - 14:11

I'm only human after all, don't put the blame on me 
Willow ft. Arthur

Arthur, il se demande surtout ce qui a bien pu le pousser à recontacter Willow. Parce qu’il s’était promis de ne pas replonger dans les méandres de la drogue et de ses vices. Il fuyait aussi cela en quittant Chicago. Tant de rêves brisés qui ne font que lui prouver que la vie a toujours une longueur d’avance sur lui. Il a juste besoin de souffler une nuit, oublier tous les tracas et repartir du bon pied. Alors pourquoi se sent-il si coupable de cacher ce besoin à James et Skyler ? Probablement parce qu’il sait que ce n’est qu’un mensonge qu’il se répète pour avoir la conscience tranquille. « T'as pas changé d'un poil... » Un sourire se dessine sur son visage enfantin. Willow n’est la seule à lui faire ce genre de remarque, Arthur a l’impression d’être tombé dans la fontaine de jouvence quand il était petit. « Toi non plus mais j’espère que t’as meilleur caractère » Un haussement d’épaule pour montrer que c’est une façon de la taquiner. Un petit rire pour accompagner la fin de sa phrase. Parce qu’ils sont amis finalement, bien que la définition soit un peu plus…étrange quand ça concerne les deux jeunes. Ils ont tout les deux plongés à Chicago, trouvant un quelconque réconfort dans la présence de l’autre. Peut-être une façon de se rassurer, de ce dire qu’ils ne sont pas seul à lâcher prise. Willow a été comme une bouée de sauvetage au départ de James. Une bouée toxique,mais ça l'empêcher de trop couler.

Alors qu’ils rentrent dans le lobby de l’hôtel, Arthur se dépêche de demander la clef en montrant le numéro de sa réservation. Il n’a pas envie de traîner, pas envie de se faire remarquer. Sa conscience lui hurle de ne pas continuer sur cette pente dangereuse mais encore une fois, il l’ignore. Il a été trop loin maintenant, il n’est pas assez fort pour reculer. « Amusez-vous bien... » Le blond se retourne sans rien dire, bien content d’ignorer les paroles du jeune homme pour monter dans sa chambre. Mais non, Willow en a décidé autrement. Il aurait dû s’en douter au final, elle est plutôt réputée pour ne pas avoir sa langue dans sa poche. « Continue de te branler devant ton film, ton tour viendra peut-être un jour. Ou pas. » Les pas du blond s’arrêtent net en entendant les mots de la brune. Elle est sérieuse là ? C’est simple, Arthur ne sait plus où se mettre. Le rouge lui monte aux joues sans qu’il ne puisse le contrôler et il se retourne pour attraper la main de Willow afin de l’attirer plus loin. « T’es pas possible… » Un regard vers le jeune homme qui semble quelque peu surpris et Arthur lui lance un sourire gêné « Désolé. Désolé elle ne pensait pas ce qu’elle a dit. Bonne soirée » Trop poli, trop gentil, cet Arthur ne colle pas avec celui qu’il va bientôt devenir. Alors il souffle, lance un regard de circonstance à la brune qui ne semble pas être outrée par la situation. IRRÉCUPÉRABLE. Le blond s’arrête devant la chambre numéro 64 et pousse la porte pour trouver le confort primaire…Mais ils n’ont pas besoin de plus. Une main dans les cheveux cendrés, l’autre qui file dans sa poche pour en sortir quelques billets : le montant convenu avec Willow précédemment. « Comme promis » Argent posé sur la table basse alors qu’il se laisse tomber sur le fauteuil en regardant son amie. « Ça fait un bail hein ? » Pas assez longtemps à son goût « Désolé de t’avoir contacté comme ça. J’ai pas vraiment mis beaucoup de tact. » Arthur il ne fait qu’être désolé, pour tout, tout le temps. Elle le sait Willow, elle le connaît depuis le temps. Elle a d’ailleurs vu un Arthur dont personne d’autre n’a été témoin. Et c'est ça qui fait le plus peur au blond, avec elle il n'a pas à ce cacher.

made by black arrow

_________________
I'll do whatever it takes
 
crackle bones


les awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 31/03/2018
messages : 207
faceclaim : Hailee Steinfeld
multinicks : nop
nickname : Lonely Wolf
credits : avengedinchaine & tumblr
address : dans sa voiture (une dodge charger noir) ou squatteuse chez Jay
uptown funk : célibataire, le reste ça dépend des jours - ouverte à tout
picture of you :
Run this town : 850

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: I'm only human after all [Willow]   Jeu 5 Avr - 15:13

Arthur and Willow

Don't put your blame on me


Comment ça pas possible? Ce qui était pas possible, c'était de s'excuser à un mec qui venait clairement et volontairement de leur manquer de respect avec un commentaire de connard! Elle roula des yeux, l'air découragé comme si Arthur perdait la tête. Il avait honte d'elle ou quoi? Ça n'avait jamais été particulièrement le cas par le passé, alors pourquoi maintenant? Certes, il était naturellement plus poli qu'elle, mais dans sa tête, ce n'était pas logique étant donné ce qu'il était venu faire ici à la base. Exaspérée, elle se laissa emporter sagement par la main du blondinet, incapable de comprendre quoi que ce soit à la situation. Pour sa part, elle ne comptait pas du tout s'excuser. Avoir eu moins de retenu, elle lui aurait agripper le collet de l'autre côté du comptoir pour lui parler face à face de son attitude de mec en manque qui dérangeait. Ce serait donc pour une autre fois, si autre fois il y avait un jour. Pénétrant lentement dans la chambre, la rebelle observa la décoration de mauvais goût, plus ou moins surprise par cet ambiance démodé et d'allure trop jaune à son goût. Oh well, ça ferait amplement l'affaire. « Comme promis »  Son regard se tourna en direction des billets qu'il venait de déposer sur la table basse. Arquant un sourcil, elle s'en approcha pour les récupérer et vérifier elle-même le montant. Elle lui faisait confiance de toute manière, c'était uniquement par principe. Glissant les billets dans la poche avant de son sac à dos, la brunette écouta attentivement les nouvelles excuses de Baby. « Ça fait longtemps ouais... » Devait-elle vraiment s'éterniser sur le passé? Sur Chicago qu'elle avait elle aussi décidé de fuir une bonne fois pour toute? « Je croyais surtout que tu trouveras enfin ce que tu étais venu chercher... » Là-dessus, elle prit le temps de le fixer quelques secondes avant de poursuivre. « Apparemment, pas totalement, puisque me voilà, ici, avec toi... comme avant » D'un geste de la main, elle lui balança le petit paquet qu'elle baladait dans son sac rien que pour lui. D'un air détaché, comme si cette situation n'avait absolument rien d'anormal ou d'inconfortable, Willow retira ses bottes qu'elle lâcha dans un coin de la pièce, s'attaquant ensuite à retirer sa veste de cuir et son hoodie pour ne pas crever de chaud. Elle resterait en jeans et en t-shirt uniquement. Naturellement, elle rebondit aux côtés de blond dans le fauteuil inconfortable aux motifs étranges. Un sourire aux lèvres, elle enchaîna. « Le prend pas mal, je suis touchée que tu es songé à moi... on est amis, non? Je vois pas pourquoi j'aurais refusé » Glissant une main dans ses longs cheveux sombres, elle se redressa ensuite bien rapidement, préférant se poser directement contre le sol, appuyé à la table basse. « T'as de quoi décrocher pour un moment j'crois, le reste dépend de toi... » Et de la quantité de problème qu'il comptait fuir de cette façon là. Elle ne savait vraiment pas combien de temps c'était pour durer, mais son petit doigt lui disait qu'il ne s'agissait pas que d'un seul soir. D'un autre côté, elle ne voyait pas pourquoi ce serait à elle de l'empêcher de faire des bêtises. Il était majeur et vacciné après tout. Il ne faisait rien non plus qu'il n'avait pas déjà fait et puis bon, elle lui tiendrait compagnie pour cette fois. Rien de grave ne pouvait lui arriver et s'il finissait quand même par se perdre en mer un jour où l'autre... elle aviserait en temps et lieu. Parce qu'il était hors de question d'avoir sa mort sur la conscience ou un truc dans le genre. « Et dire qu'avant on faisait ça tout le temps... » Un large sourire flotta sur ses lèvres face à ses moments plutôt inoubliables passé avec lui. Impossible de ne pas avoir un impression de déjà vu. C'était déjà presque irréelle pour elle d'avoir l'occasion de le revoir. Honnêtement, il l'avait pris un peu de court en la contactant, mais bref. Sans rancune non plus. Ils ne s'étaient pas laissé en mauvais termes. Elle était juste un peu curieuse de savoir si quelqu'un de son entourage s'occuperait de lui passer un savon pour son attitude qui était loin d'être angélique. Elle savait qu'il avait la gueule parfaite pour se fondre dans le moule de l'ange, alors qu'intérieurement, il était tout aussi sombre et perdu qu'elle. Ce genre de masque n'avait jamais fonctionné pour ses yeux expérimentés. Entre déchus, on fait pas que se saluer poliment, on s'encourage aussi mutuellement dans ce qui est considérer mauvais ou toxique. Amen.


AVENGEDINCHAINS

_________________

- I'm the one at the sail, I'm the master of my sea -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar





in haven hills since : 12/02/2018
messages : 377
faceclaim : Thomas Brodie-Sangster
multinicks : Lenny le depressif
nickname : Marie
credits : skate vibe
address : North side
uptown funk : Célibataire, complètement paumé, coeur d'artichaut
picture of you :
Run this town : 1450

take me to church
relationships:
available?: 5/5 (James/Solal/Skyler/Seven/Arlo)

MessageSujet: Re: I'm only human after all [Willow]   Ven 6 Avr - 12:14

I'm only human after all, don't put the blame on me 
Willow ft. Arthur

Argent posé sur la table basse, transaction terminée. C’est comme si soudainement, Arthur pouvait enfin se poser et relâcher tout ses muscles un peu trop tendus. Une main dans ses cheveux rebelle pour les ébouriffer, un sourire qui s’installe sur ses lèvres quand le petit paquet se pose sur la table en bois. Décors des années 70, pourtant il n’y prête pas attention. Il voit bien que Willow compte l’argent, il se contente d’hausser les épaules en fermant les yeux quelques secondes. Elle ne va pas partir de toute manière, Arthur sait bien qu’elle est trop curieuse pour ne pas demander des explications. « Je croyais surtout que tu trouveras enfin ce que tu étais venu chercher... » Arthur il aurait aimé trouver la paix aussi. C’est la seule chose qu’il veut de toute manière. A part ça, il n’avait pas de plan concret malheureusement. Ce serait probablement plus facile s’il avait prévu une issue de secours. Mais non, et il se sent encore coincé dans un endroit où il n’est pas totalement à sa place. Etre avec James sans l’être, vivre dans un endroit qui n’est pas vraiment à lui. Tout ça à le don de le rendre quelque peu nerveux. « Je ne sais même plus ce que je suis venu chercher Willow. C’est ça le problème » Il voulait simplement vivre comme tout les jeunes de son âge. Il voulait avoir un groupe d’amis, sortir prendre quelques verres et pourquoi pas terminer en boite de nuit. Mais non, ce quotidien n’est effectivement pas pour Arthur Ferguson. Lui il s’emmêle dans les galères et la misère, ne sachant jamais sur quel pied danser. « Ouais…comme avant » Et c’est pour dire. James pense de nouveau avoir 17 ans. Il agit comme un adolescent qui cherche à faire tourner la tête à ses parents. Sauf que le type à peu près responsable dans l’histoire : c’est Arthur. Et voilà ou ça amène, dans une chambre d’hôtel avec Willow. « La dernière fois que j’ai touché à cette merde…Je fuyais mon père et je cherchais James » Il soupire de frustration, ayant l’impression de ne pas avoir avancé dans sa vie. « Et maintenant…j’sais pas où j’en suis. J’ai l’impression d’avoir raté des trucs importants tu vois. J’ai l’impression que James se fout de ma gueule aussi » Horrible sensation d’être utilisé alors que le blond est bien trop loyal. La dernière fois qu’il a parlé de James devant Willow, c’était à Chicago, et autant dire que le portait n’était pas fameux « Mais c’est pas ça le pire… » Arthur, il a quelque chose de bien plus profond qui le tracasse. « J’sens cette rage tu sais ? La même que j’avais à Chicago. Et j’veux pas que ça recommence. » Les doigts qui craquent rien que d’y penser. Petit ange qui laisse la colère l’emporter dans un univers bien moins rose. Les images de son père qui défilent et la violence qui lui donne cette étrange impression de vomir.

Willow s’assoit et Arthur en profite pour enlever lui-même sa veste. Les yeux rivés sur le petit sac qu’il n’ose pas toucher, comme s’il tentait encore de se résonner. « J’prefère être avec quelqu’un en qui j’ai confiance ouais » A croire qu’il n’est pas tout à fait inconscient. Alors il attrape la poudre blanche en soupirant, mélange d’anxiété et de soulagement. Parce qu’il sait que dans quelques minutes il ne réfléchira plus à tout ça. « Ne le prends pas mal, mais j’espérais que cette période ne se reproduirait pas » Ce n’est pas contre elle non, c’est juste la situation un peu glauque dans laquelle ils se trouvent. Ce n’est pas vraiment sain de se retrouver en pleine nuit dans une chambre d’hôtel au décors des années 70 pour décrocher de la réalité. Pourtant vous êtes là, et les doigts du blond se referme sur le sac pour en déposer deux lignes sur la table. Il a encore les gestes précis, c’est une habitude qui ne semble pas se perdre. « On garde ça pour nous ok ? C’est juste une fois » Encore et toujours des excuses pour se rassurer. Gamin qui voudrait rester sage mais dont la vie pousse sur le mauvais chemin. Il n’attend pas plus longtemps pour ingurgiter la substance illégale avant de se laisser retomber sur le sofa, la tête calée contre le dossier du mobilier. « Merde… J’avais presque oublié… »

made by black arrow

_________________
I'll do whatever it takes
 
crackle bones


les awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 31/03/2018
messages : 207
faceclaim : Hailee Steinfeld
multinicks : nop
nickname : Lonely Wolf
credits : avengedinchaine & tumblr
address : dans sa voiture (une dodge charger noir) ou squatteuse chez Jay
uptown funk : célibataire, le reste ça dépend des jours - ouverte à tout
picture of you :
Run this town : 850

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: I'm only human after all [Willow]   Dim 8 Avr - 13:55

Arthur and Willow

Don't put your blame on me


Au moins, elle avait bien raison sur un point. Arthur n'avait pas trouvé totalement ce qu'il était venu chercher ici, dans sa nouvelle vie loin de Chicago. Pire encore, il n'avait pas l'air de savoir ce qu'il voulait, comme un enfant un peu perdu dans le centre commercial, qui hésite à choisir la bonne direction à prendre. La rebelle ne s'en montra pas surprise, bien qu'intérieurement, elle était persuadée tout ce temps là qu'il était heureux et qu'il avait tout oublié du passé ou presque. Sauf qu'il n'avait pas tourné la page non. Il flottait juste entre deux chapitres. Coincé entre être ici et ailleurs. Voilà qui était embêtant et plutôt lourd pour ses simples épaules de Baby. « Désolé que ça ne se passe pas comme tu le souhaiterais... » Elle hausse les épaules, sincère. Elle pouvait être cinglante dans ses propos, mais aussi faire preuve d'un peu d'écoute et de compassion. Arthur était un ami après tout. Ce n'était pas n'importe quel mec croisé par hasard. En abordant le sujet de James, elle se fit un peu plus songeuse. Elle ne l'avait pas revu lui non plus. Bien qu'elle n'ait jamais pris de partie entre lui ou Baby, elle trouvait dommage qu'ils soient tout bonnement incapable de bien fonctionner ensemble. C'était comme deux aimants inversés que l'on tentait de coller. Rien à faire, ils se repoussaient chaque fois. Évidemment, elle voyait bien que ce petit jeu ne plaisait pas au blond. Il se sentait même utilisé, ce qui lui semblait être une sensation désagréable. Elle plissa subtilement le nez, réfléchissant au fait qu'un jour où l'autre, l'un causerait la perte de l'autre et ça ne serait pas beau à voir. « J’sens cette rage tu sais ? La même que j’avais à Chicago. Et j’veux pas que ça recommence. »  Son regard se fixa au sien quelques secondes, avant de hocher lentement la tête. « Je vois... » Chasse ton passé, il revient au galop. Putain. Elle espérait tellement ne pas être victime du même mauvais sort. Sur le coup, elle eut une pensée pour son propre père, ce qui lui laissa vite un goût très amer dans la bouche. Elle avait fuis elle-même ses problèmes, voir sa famille au complet, dans l'espoir que cela lui fasse moins mal au cœur. Elle hésitait à dire si elle allait mieux aujourd'hui, puisqu'elle se battait à se maintenir la tête hors de l'eau pour s'éviter de plonger et de se noyer. Rien dont elle ait envie de discuter en ce moment. Elle préférait que le sujet tourne autour de lui.

Un mince sourire flotta sur ses lèvres lorsqu'il avoua préférer être avec quelqu'un de confiance plutôt que n'importe qui. Oh elle n'était pas pressée non. En vrai, elle avait rien de mieux à faire. Peu de gens cependant la qualifierait de quelqu'un de confiance. Elle ressemblait à tout, sauf à ça. Lorsqu'on la regardait de loin, Willow donnait l'air d'une fille au-dessus de tout le monde, prête à cracher au visage du premier venu. Ce qui n'était absolument pas le cas. Elle aimait aider les autres, à sa manière bien entendu et rendre service au besoin. Pourquoi pas. « Ne le prends pas mal, mais j’espérais que cette période ne se reproduirait pas » L'observant s'installer de ses petits doigts agiles qui n'avaient pas oublié quoi faire ou comment faire, la brunette lâcha un petit soupire. Mouais. Cette période là comme il dit. Est-ce qu'elle avait vraiment eu espoir de ne plus jamais la reproduire? Non. Probablement pas. C'était différent pour elle, parce qu'elle ne sentait pas le besoin de se mentir en se disant que quitter Chicago lui apporterait bonheur et prospérité. « On garde ça pour nous ok ? C’est juste une fois » Elle éclata de rire, incapable de se contenir devant sa naïveté légendaire. « Comme tu veux Baby, ça ne change rien pour moi » Juste une fois? Oh c'est beau les illusions et le dénis. Ça ne se passait jamais juste une fois. Du moins, elle n'avait jamais été témoin d'une telle chose. Prête à décrocher elle aussi, elle attendit patiemment son tour. Se vider un peu la tête ne faisait pas de tord à personne. De façon illégale ou pas, quelle importance. Surtout que ce n'était pas elle qui payait ce soir. Une fois fait, la rebelle se glissa plutôt contre le matelas du lit, préférant s'allonger confortablement. « Oublier ça? T'es fou... » Un sourire amusé sur les lèvres, elle fixa ensuite le plafond. Comme avant ou pas comme avant, elle ne se posait plus trop la question. Vivre le moment présent lui semblait tellement plus simple. « P'être qu'on est pas parti assez loin de Chicago justement... j'savais que j'aurais du choisir la Californie » Le sable, la plage, le soleil toute l'année... vraiment différent d'ici. Est-ce qu'elle aurait débuté une vie meilleure en s'installant là-bas? Sans doute pas vraiment. À voir. « Tu serais devenu surfeur, comme t'es déjà blond anyway... et moi une professionnelle de longboard » Une petite pensée pour son tout premier stakeboard qu'elle avait eu en cadeau pour son anniversaire. Un cadeau de son père. Elle avait cassé les oreilles de tout le monde avait ça pendant des semaines. Depuis qu'il était en prison cependant, plus personne ne l'avait vu y retoucher. Elle s'était rapidement coupée elle-même de ce petit plaisir, mettant fin à cette activité pour toujours. De toute manière, elle avait sa voiture désormais pour se déplacer où elle le souhaitait. C'était mieux, en quelque sorte. « Paresser dans des hamacs toute la journée, c'est classe... » Entre deux palmiers. Des vacances pour toujours quoi. Une simple bulle qui lui venait à l'esprit sur le moment mais bon. Mini shorts en jeans, haut de bikini et lunette de soleil. Une autre vision d'elle qui ne l'embêtait pas du tout. Plus amusant que maintenant, dans tous les cas.


AVENGEDINCHAINS

_________________

- I'm the one at the sail, I'm the master of my sea -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar





in haven hills since : 12/02/2018
messages : 377
faceclaim : Thomas Brodie-Sangster
multinicks : Lenny le depressif
nickname : Marie
credits : skate vibe
address : North side
uptown funk : Célibataire, complètement paumé, coeur d'artichaut
picture of you :
Run this town : 1450

take me to church
relationships:
available?: 5/5 (James/Solal/Skyler/Seven/Arlo)

MessageSujet: Re: I'm only human after all [Willow]   Mer 11 Avr - 19:55

I'm only human after all, don't put the blame on me 
Willow ft. Arthur

Il n’y a rien de pire que la sensation de se perdre de nouveau, de se laisser entrainer par ses démons. Il pourrait résister, mais il semblerait qu’Arthur n’en ait plus la force, plus l’envie. Alors il prend le petit sac avec un air désinvolte et laisse ses doigts reprendre des gestes presque naturels, qu’il pensait pourtant avoir oublié. Mais non c’est simple, trop simple, comme un vieux reflex qu’il n’a pas perdu. Et il se sent encore plus coupable par ce fait, c’est pour cette raison qu’il ressent le besoin d’affirmer encore que ce sera la première et dernière fois. Du moins la première fois depuis plusieurs années. . « Comme tu veux Baby, ça ne change rien pour moi » Arthur aimerait bien dire que ça ne change rien pour lui non plus, mais ce serait un mensonge. Alors il se contente de lancer un sourire en coin à Willow, une façon de lui dire qu’il sait être un peu naïf sur le sujet. Alors elle pratique toujours cette activité ? Elle n’a pas mis longtemps à trouver ce que le blond demandait. Il n’en est que moyennement surpris, ayant tout de même espéré qu’elle soit sortie de tout ça elle aussi. Mais non, ils se retrouvent au même statut, 2 ans plus tard. Dans un vieil hôtel à tenter d’oublier les malheurs de leur vie respective.

Willow s’allonge sur le matelas mais Arthur reste sur le sofa brun. Pour le moment il est trop confortable pour vouloir bouger. Le lit semble loin et le moindre effort semble insurmontable. « Oublier ça? T'es fou... » Il rigole un peu, fixant les lattes du plafond sans grand intérêt. Vrai que c’est agréable, c’est à se demander pourquoi il a un jour arrêté. Ses paupières se ferme alors qu’il inspire profondément, se sentant léger pour la première fois depuis longtemps. Il a ce petit sourire collé au visage, celui qui le caractérise tant lorsqu’il est de bonne humeur. Son air sérieux, il le garde pour James ou les quatre murs de sa chambre. Parce qu’il prefère être le type jovial, bien que ce soit parfois difficile. « P'être qu'on est pas parti assez loin de Chicago justement... j'savais que j'aurais dû choisir la Californie » Sa tête tourne, ses paupières sont de nouveaux ouvertes et il fixe Willow avant de se redresser quelque peu et maintenant sa tête de sa main droite. « Tu trouves pas ça drôle qu’on ait atterrit dans le même coin paumé ? Sur TOOOOUT l’Amérique, on a choisi Haven Hills. Et c'est GRAAAAND l'Amérique, c'est au moins comme ça » Arthur écarte les bras le plus amplement possible pour montrer la taille du pays. Il avait l’air d’un gamin voulant montrer la taille de son dernier jouet. Il rigole un peu avant d’hausser les épaules « J’ai pas vraiment CHOISIS de venir ici. Disons que j’ai suivis les traces, comme le petit poucet » Il soupire, se lève finalement pour s’allonger à son tour sur le lit. Il place sa main sous sa tête en laissant ses pieds pendre légèrement dans le vide. « Moi surfeur ? Vrai que j’ai les cheveux. Les surfeurs sont cools. Et ils ont du succès après des filles. Je dois encore travailler certains points » Le blond n’est pas un tombeur, où alors il ne le réalise pas. Tout est une question de confiance en soi, et il semblerait que la sienne soit proche de zéro. « Pourquoi t’es venue ici d’ailleurs ? Un petit ami en fuite ? Un boulot excitant ? » Les deux amis ont beaucoup partagé dans le passé, mais depuis leur départ respectif, ils ont simplement perdu contact. « Rêves pas trop à la Californie, t’auras pas beaucoup l’occasion de te reposer sur les hamacs ici… » Il rigole avant de tourner la tête vers elle « Désolé tu ne pourras pas exhiber ton corps en bikini à tout le monde »


made by black arrow

_________________
I'll do whatever it takes
 
crackle bones


les awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 31/03/2018
messages : 207
faceclaim : Hailee Steinfeld
multinicks : nop
nickname : Lonely Wolf
credits : avengedinchaine & tumblr
address : dans sa voiture (une dodge charger noir) ou squatteuse chez Jay
uptown funk : célibataire, le reste ça dépend des jours - ouverte à tout
picture of you :
Run this town : 850

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: I'm only human after all [Willow]   Sam 14 Avr - 14:08

Arthur and Willow

Don't put your blame on me


Cette sensation agréable de flotter et de simplement divaguer vers ailleurs ne lui était pas inconnu, mais elle était loin de pouvoir se permettre d'en abuser à sa guise. Loin de là. L'argent lui manquait et elle se contentait surtout de l'utiliser pour manger ou pour d'autres besoins plus important que celui-ci. Elle n'était pas stupide ni accro, donc elle se servait de sa tête pour établir certaine priorité. Malgré tout, elle ne refusait pas si on lui offrait, gratuitement parlant, la possibilité d'y toucher. Vrai qu'elle aimait s'amuser ou juste planer un peu avec des potes. Elle laissait tomber d'avancer les inconnus, sachant que niveau sécurité c'était pas entièrement fiable. Jusqu'à présent, elle se débrouillait bien ainsi. Jetant un coup d'oeil en direction du blondinet, toujours bien étendu sur le matelas, elle étira un sourire amusé devant ses gestes. Gros comme ça? On aurait dit un gamin qui tentait de mesurer ce qui ne pouvait pas l'être et c'était plutôt drôle. Une réflexion qui la laissa tout de même songeuse. Vrai que c'était tellement grand. Pourquoi donc Haven Hills. Baby n'avait pas totalement tord, il visait juste. « J'sais pas... » Son unique réponse du moment, un peu du genre je m'en fout de toute manière. Elle était ici, elle ne voyait donc pas en quoi c'était important d'analyser ce choix là maintenant. Willow se redressa doucement, lorsqu'il se posa à son tour sur le lit. Enfin un peu de compagnie, pas trop tôt. Tirant l'oreiller vers elle, sa tête s'y déposa ensuite, plus confortable. « Les filles de la Californie ne sont juste pas prête pour toi encore... » Elle éclata de rire, fixant le plafond à nouveau. Difficile de dire s'il pouvait avoir du succès là-bas, mais son petit doigt lui disait que oui. Sa gueule d'ange ne passait pas du tout inaperçu à ses yeux. « Pourquoi t’es venue ici d’ailleurs ? Un petit ami en fuite ? Un boulot excitant ? » Hum. Elle soupira, ne sachant pas réellement quoi lui répondre. C'est compliqué? Une réponse à la con qu'il valait mieux ne pas lui balancer, sinon il risquerait de creuser encore plus. Rassemblant un peu de courage, elle répondit honnêtement. « Non rien à voir avec ça... c'est moi qui est en fuite, c'est tout » En fuite de Chicago, de sa mère, de son père derrière les barreaux et tout un tas de trucs merdiques dans le genre. Elle était ici pour fuir, en résumé. Elle ne saurait dire si Arthur comprendrait ou pas. « Désolé tu ne pourras pas exhiber ton corps en bikini à tout le monde » Observa sa tronche amusé, elle étira un large sourire malicieux. Oh il trouvait ça drôle peut-être? Prête à se venger, la brunette se redressa en position assise, le regard joueur. « Ne me met pas au défi... » Il ne lui restait plus qu'un simple t-shirt déjà, qu'elle vira rapidement en le balançant par terre. Et voilà pour le haut de bikini. À savoir son soutif noir. Tâchant de ne pas trop perdre l'équilibre, la rebelle se positionna debout sur le matelas pour se débattre avec son jeans. Quelques secondes suffit à ce qu'elle le retire lui aussi, ne conservant que sa culotte brésilienne noir. « C'est bikini party quand j'le décide ! » Et là elle le décidait ouais. Éclatant de rire, Willow glissa une main dans son épaisse chevelure avant de rebondir à ses côtés. Qu'est-ce qu'il disait de ça, hum? « Rien que t'as pas déjà vu d'ailleurs... » Son sourire joueur laissa place à une expression plus sérieuse, avant de laisser ses doigts glisser contre son bras, remontant jusqu'à son épaule avant de le libérer. « Alors? Tu te sens un peu mieux j'espère? » Oui, parce qu'elle se souciait encore de son humeur, le pauvre petit perturbé. Il n'allait pas très bien au départ et de le voir sourire lui faisait plaisir, mais elle espérait qu'il ne soit pas trop préoccupé. « Je sais que je suis pas vraiment l'amie dont tout le monde rêve, mais en vrai, j’espérais pareille que tu sois heureux ici... » Une confidence qui ne lui ressemblait pas vraiment, mais qu'elle assumait bien sur le moment. C'était facile et simple de parler et de communiquer sous l'effet de substance interdite. Elle pouvait donc en profiter pour se la jouer un peu moins chiante et un peu moins arrogante aussi. « Tu le mérites bien, non? » Mais oui, le petit prince méritait son petit monde où tout le monde vivait heureux autour de lui et chantait des chansons. Un truc dans le genre quoi. Le pays enchanté ou peu importe.


AVENGEDINCHAINS

_________________

- I'm the one at the sail, I'm the master of my sea -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar





in haven hills since : 12/02/2018
messages : 377
faceclaim : Thomas Brodie-Sangster
multinicks : Lenny le depressif
nickname : Marie
credits : skate vibe
address : North side
uptown funk : Célibataire, complètement paumé, coeur d'artichaut
picture of you :
Run this town : 1450

take me to church
relationships:
available?: 5/5 (James/Solal/Skyler/Seven/Arlo)

MessageSujet: Re: I'm only human after all [Willow]   Lun 16 Avr - 16:56

I'm only human after all, don't put the blame on me 
Willow ft. Arthur

Willow, elle sait bien qu’Arthur part dans ses réflexions philosophiques une fois qu’il a décroché de la réalité. C’est toujours comme ça, depuis la première fois qu’il a touché cette fameuse poudre blanche. Cerveau qui ne s’arrête jamais de tourner, ce sont juste les pensées qui diffèrent. Et pourtant c’est relaxant, parce qu’au final, ça n’a pas beaucoup d’importance pour lui. Les mots passent la barrière de ses lèvres avant même qu’il n’en comprenne le sens. Et Willow qui sourit, rictus qui passe du visage de la brune à celui du blondinet. Il est bien là, à se poser des questions sans importance sur leur venu à Haven Hills. Les gestes qui accompagnent les mots, son corps qui s’affale sur le matelas bien plus confortable. « J'sais pas... » Il hausse les épaules, parce que lui non plus n’aura jamais de réponse. Et c’est pas grave au final. « On a qu’à se dire que c’est quelque chose d’un peu stupide, genre le destin ». Parce qu’Arthur, il n’a jamais vraiment cru à tout ça. Il ne pense pas qu’on a une route déjà tracée à la naissance et que ce qui doit arriver arrivera. Il pense plutôt que chaque action à une conséquence, et que c’est ainsi que va la vie . Un coup à droite, un coup à gauche, souvent dans le mur. Mais il termine par se relever, un jour ou l’autre. Parfois ça prend plus de temps que d’autre, et aujourd’hui il en profite pour faire une petite pause avec Willow. La culpabilité est partie à la seconde où la drogue à fait son effet. Et pour la première fois depuis longtemps, il ne pense pas à ce que pourraient penser James ou Skyler.  « Les filles de la Californie ne sont juste pas prête pour toi encore... » Il n’y a sûrement rien de drôle dans ses paroles, et pourtant le blondinet trouve ça hilarant. Haussement d’épaules suivit par un rire rapide. Il ne choisirait pas un lieu par rapport aux filles. Il s’en fiche bien de toute manière. Les filles, les mecs, il ne sait même pas ce qu’il veut. C’est drôle d’y repenser dans ce genre de circonstance. Le cerveau en vrac et les cheveux en bataille, il plisse les yeux pour tenter de trouver une réponse à cette question qui lui semble existentielle. Puis ça lui passe, comme tout le reste. Ses yeux se posent sur Willow alors qu’il tente de se mettre à jour dans la vie de la jeune rebelle. Et dieu sait qu’il a loupé des épisodes.  « Non rien à voir avec ça... c'est moi qui est en fuite, c'est tout » Il continue de la regarder en soufflant longuement. Elle n’a pas l’air dans son assiette, et évidemment ça ne laisse pas Arthur indifférent. Boule d’empathie. « On fuit tous quelque chose Willow. On peut dire que j’suis en fuite aussi » Ouais, même s’il est venu ici pour trouver James, il a aussi laissé son père derrière. Peut-être que si la situation familiale avait été autre, il serait toujours à Chicago. Parce qu’il ne se serait jamais tant attaché à James s’il avait eu un père aimant. Tenter de compenser c’est mal, et ça lui retombe toujours dessus.

Alors il tente d’alléger la conversation, de parler de hamacs et de vacances de nouveau. Un peu de chaleur ne ferait de mal à personne après l’hivers qu’ils se sont tapés. « Ne me met pas au défi... » Il fronce les sourcils en la voyant se lever. Attendez, elle ne va pas se déshabiller quand même ? Ah ben si, il semblerait que ce soit son intention. Sa bouche s’ouvre un peu devant la surprise alors que ses yeux traînent quelques secondes sur le corps de la jeune femme. « C'est bikini party quand j'le décide ! » Il aurait dû s’en douter. Avec sa grande gueule et son caractère, elle prendrait cela comme un défi. Alors il soupire en fermant quelques secondes les yeux, hochant la tête de gauche à droite. Mi surpris, mi amusé. Pourtant il reprend quelque peu son sérieux en sentant le doigt de la brune glisser sur son bras. Faut dire que celle-là ,il ne s’y attendait pas. « Rien que t'as pas déjà vu d'ailleurs... » Il reste silencieux, la regarde avec un air de poisson rouge sortit du bocal. Ne sachant pas trop comment réagir. Alors que pour elle, ça semble tellement naturel. Il se redresse sur ses coudes, tourne sa tête vers Willow « Toujours aussi jolie ouais » Il a cette espèce de sincérité qui sort plus facilement une fois dans un autre monde. « Mais j’crois que j’ai envie d’essayer un mec » ça aussi ça sort tout seul, sans même qu’il n’y réfléchisse. Il a cette idée qui semble lui trotter dans la tête et sous drogue, ça ne lui parait plus si terrible que ça. « Mais tu pourras v’nir aussi hein » Il regrettera probablement cet élan de confidence plus tard, mais pour le moment il ne le réalise pas. Il parle sans aucune barrière, ne réfléchit pas aux conséquences.  Il se laisse retomber sur le matelas comme si tout était normal.  « Alors? Tu te sens un peu mieux j'espère?  Je sais que je suis pas vraiment l'amie dont tout le monde rêve, mais en vrai, j’espérais pareille que tu sois heureux ici... »  D’un geste un peu gauche, il retire ses chaussure à l’aide de son pied, tapant sur l’objet jusqu’à ce que celui-ci tombe. « Ouais, ça va mieux. Merci » Il lui lance un sourire en coin « Je sais pas si j’le mérite, mais j’me dis que ce sera à mon tour un jour. Peut-être bientôt, peut-être bien maintenant » Il hausse les épaules, ne sachant pas vraiment si c’est le cas ou non. Surtout avec la dispute avec James. « Tu dors où en ce moment ?J’suis SDF » Par sa propre faute mais la vérité est tout de même là « Temporairement. Jusqu’à ce que je répare la situation avec James »



made by black arrow

_________________
I'll do whatever it takes
 
crackle bones


les awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 31/03/2018
messages : 207
faceclaim : Hailee Steinfeld
multinicks : nop
nickname : Lonely Wolf
credits : avengedinchaine & tumblr
address : dans sa voiture (une dodge charger noir) ou squatteuse chez Jay
uptown funk : célibataire, le reste ça dépend des jours - ouverte à tout
picture of you :
Run this town : 850

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: I'm only human after all [Willow]   Jeu 19 Avr - 19:31

Arthur and Willow

Don't put your blame on me


Vrai qu'elle se sentait encore plus libre sans ses fringues sur le dos, une liberté dont elle n'avait pas vraiment honte. Après tout, elle connaissait bien Arthur et ça n'avait rien d'un étranger. Elle ne voyait donc pas de problème à se mettre en bikini même s'il s'agissait en vérité de ses sous-vêtements. C'était d'autant plus amusant face à sa réaction. De la surprise, mais pas entièrement, comme s'il savait à l'intérieur de lui qu'elle était capable d'une telle bêtise. Willow la fugueuse, celle qui laisse tout derrière elle pour se plonger le nez ailleurs, qu'importe où et qu'importe dans quoi. C'était ce qu'elle était devenue en quelque sorte. La fille trop effrayée et trop affectée par son passé, par sa situation familiale dégueulasse. Elle avait choisi de tourner la page, de fermer les yeux et de vivre au jour le jour, avec ou sans argent. Ça n'avait aucune importance pour elle. Débuter une nouvelle vie n'avait rien de facile, mais jusqu'à présent, elle prouvait bien en être capable. Et si faire la fête était une occasion qui se présentait, aucun doute qu'elle la saisirait. N'importe quoi, bon ou mauvais, qui l'éloignerait encore plus de ses problèmes, jusqu'à les oublier définitivement. La brunette se laissa ensuite tomber aux côtés du blond, l'observant de son petit air amusé et fière à la fois. Baby cherchait un peu son air, perturbé sur le moment par sa présence intrusive. « Toujours aussi jolie ouais » Adorable ! Elle éclata de rire face à sa sincérité, appréciant le commentaire malgré tout. Jolie, sans doute. Mais indomptable, irrécupérable, têtue et râleuse. Elle y voyait une sorte d'équilibre ainsi. Physique parfait, personnalité imparfaite. C'était supposé fonctionner comme cela, non ? « Mais j’crois que j’ai envie d’essayer un mec » Tout à fait surprise par ses paroles, elle arqua un sourcil sans passer de commentaire pour autant. Pardon, il avait bien dit qu'il voulait essayer un mec ? Dans quel sens exactement ? Coucher avec lui, non ? Alors celle-là, disons simplement qu'elle ne l'avait pas vu venir. En même temps, rien ne la choquait plus qu'il ne faut. C'était simplement troublant parce que ça sortait de sa bouche à lui. « Mais tu pourras v’nir aussi hein » De mieux en mieux. Cette fois-ci, elle serait bien incapable de ne pas lui répliquer. « Ouais okay, alors n'oublie pas de m'inviter surtout » Un nouveau ricanement s'échappa de ses lèvres, alors qu'elle tentait de reprendre un peu de sérieux pour éviter de le vexer. Arthur était libre de faire ses propres expériences et très franchement, pourquoi pas. Il n'y avait aucun mal là-dedans.

Elle préféra surtout s'enquérir sur son état du moment, à savoir s'il tenait le coup. Évidemment, elle savait qu'il avait le cœur en vrac et qu'un truc ne fonctionnait pas comme prévu, mais elle trouvait cela dommage d'apprendre que maintenant qu'il était dans cet état. Il méritait mieux que ça. « T'en fais pas, je suis certaine que tout va s'arranger pour toi... » De l'optimiste et du positif qui venait peut-être du fait qu'elle était un peu défoncée en ce moment même. La vie est belle, tout va s'arranger ? Bullshit ! « Tu dors où en ce moment ?J’suis SDF » La rebelle haussa les épaules, lâchant un soupire lasse. Où elle dormait ? Il s'imaginait sûrement qu'elle vivait dans un petit appartement quelque part en ville, mais non. « Dans ma voiture Baby, j'suis SDF aussi, 'fin si on veut » Elle ne se plaignait pas du tout de sa situation. C'était plutôt cool de ne rien devoir à personne, ne pas payer de loyer et ne pas avoir de responsabilité. « Pas de soucis je te fais une place, mais on sera un peu à l’étroit et sinon ...je te tiens compagnie ici, aussi longtemps que tu le désires » En gros, ce serait elle la squatteuse et non l'inverse. Le laissant un peu réfléchir de son côté, Willow rapprocha son visage du sien, afficha une moue mignonne afin de lui faire les yeux doux. « Je serais sage, promis » Ou pas. Elle savait que c'était mal de faire du chantage émotif, mais le blond était naturellement influençable à ce niveau. Elle n'y pouvait rien. Lui collant un bisou contre sa joue, elle reposa ensuite son dos contre le matelas, observant la beauté temporel du plafond. Jaune et vieux, pas dans ses goûts non. Combien de personne avant eux étaient passé par cette chambre ? Hum, drôle de réflexion ça. Et puis soudain, une idée la traversa subitement. « Si tu veux, j'peux t'en trouver un mec à essayer ! » Le rire aux bords des lèvres, elle se retourna vers lui, appuyant sa tête dans le creux de sa main pour se redresser légèrement. « Par contre faut payer donc bon...» Quoi? Il avait un truc contre les prostitués ? Fallait bien qu'il gagne leur vie et puis Arthur était un mec sympa, ils se porteraient tous volontaires, il y avait fort à parier. L'air désinvolte, elle planta son regard dans le sien, déterminé à pousser l'audace encore plus loin que ça encore. « Et sinon, je peux me sacrifier quand tu veux, c'est pas un problème » Elle fit un effort ultime pour conserver son sérieux, avant de craquer de rire. Yep, elle était bien défoncée, en effet ! Très amusé par ses propositions, Willow se redressa en position assise, glissant une main dans ses longs cheveux bruns pour les balancer par-derrière. Ce pauvre Arthur n'avait pas fini d'en voir de toutes les couleurs avec elle.


AVENGEDINCHAINS

_________________

- I'm the one at the sail, I'm the master of my sea -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: I'm only human after all [Willow]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm only human after all [Willow]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Outside the town :: Outside Haven Hills-
Sauter vers: