AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 lucius + bang bang, you shot me down

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar





in haven hills since : 17/02/2018
messages : 132
faceclaim : Alexis Ren.
multinicks : Hazel, Jules, Arsène & Kate.
nickname : NIRVANA.
credits : LUCIE BB CHAT ♥ (avatar), FRIMELDA (signature), tumblr (gif)
address : west side.
uptown funk : Célibataire, bisexuelle.
picture of you :
Run this town : 50

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: lucius + bang bang, you shot me down    Mer 4 Avr - 21:42






Lucius & Faustine




T’avais repéré les affiches sur les réseaux sociaux. Dans un vieux groupe que tu suivais lorsque t’avais de l’argent et que tu pouvais te payer des robes de luxe. T’avais oublié de trier tout ça sur tes réseaux, mais en vérité, ça t’avait intriguée. Boire du champagne, du vrai champagne comme lors de ses soirées mondaines dont tu étais friande avant. Tu devais bien avouer que t’avais envie de t’infiltrer dans cette soirée. Mais pas toute seule, tu t’en sentais pas capable. T’avais besoin d’un acolyte, celui qui serait prêt à faire n’importe quoi avec toi. Tu ne pensais qu’à Lucius en réalité. Il était le seul qui collait à tes critères de sélection. T’avais l’habitude avec lui, des conneries. Ca vous arrivait souvent de déconner. Trop souvent même, vous arriviez plus à vous arrêtez et après, vous vous détestiez. Mais tu pouvais pas vivre sans lui, c’était le seul qui te comprenait, réellement qui savait dans quelle merde tu vivais, qui comprenais que tu perdais le fil. Tu savais pas combien de temps ça allait durer avec lui, parce que t’avais de la chance de pouvoir compter sur lui. Du moins quand ça allait. Des deux cotés.

Tu pianotais rapidement sur ton téléphone que t’allait débarquer chez lui dans moins d’une heure. Tu récupérais une vieille robe que tu possédais et passais en douce dans la chambre de Noam pour prendre un costume. Il allait encore t’engueuler quand tu rentrerais, mais tu lui payeras le pressing. Tu pouvais bien le lui offrir. T’accélérais le pas, relevant tes cheveux, prête pour le grand show. Ca faisait bien longtemps que t’avais pas été aussi jolie dans le reflet du miroir. T’essuyais la ridicule larme qui coulait sur ta joue. T’étais une idiote après tout. Rien d’autre qu’une idiote.

Tu quittais l’appartement rapidement, évitant ainsi soigneusement des colocataires et filait vers chez Lucius. T’avais revêtis un manteau si immense qu’il te cachait presque de la tête aux pieds. Tu savais que c’était pas une bonne idée de te ramener dans ta robe de soirée, rouge pédante, tu risquais d’attirer les mauvais regards. T’accélérais le pas, et t’arrivais vite à la planque de Lucius. Tu toquais rapidement. La porte s’ouvrit sur ton beau prince charmant à qui tu adressais un beau sourire en lui tendant le costume. « Tiens, habille toi, je te sors. » Tu lui laissais pas le temps de dire quoi ce soit, t’incrustant rapidement chez lui. T’avais hâte que la soirée commence.




_________________

dancing with the devil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Appetite for self destruction



in haven hills since : 01/01/2018
messages : 1339
faceclaim : Cole Sprouse
multinicks : Alessya, la psy tourmentée ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : West side
uptown funk : Bisexuel, le cœur libre
picture of you :
Run this town : 3374

take me to church
relationships:
available?: pas pour tout de suite baby

MessageSujet: Re: lucius + bang bang, you shot me down    Jeu 5 Avr - 18:24






Lucius & Faustine




Lucius resterait toujours le genre de mec instable émotionnellement parlant, toujours prêt à disjoncter, à deux doigts du cataclysme. Ce n’était pas vraiment de sa faute, son cerveau était cassé, il fonctionnait mal, mais en même temps, Lucius aurait pu apprivoiser un autre style de vie peut-être plus serein et moins intense. Mais ce n’était pas lui. Lui, il vivait à cent à l’heure, il voulait consumer sa vie aussi vite que la cigarette qu’il tenait entre ses lèvres. Il savait qu’un jour il crèverait de ses conneries, mais il préférait ne pas s’y attarder, et prendre la vie comme elle venait, c’est à dire, avec son lot de tristesse, d’incertitude et de magie aussi. Parce qu’il voyait de la magie dans les yeux de Faustine, cette fille dont le regard le captivait complètement, dont le magnifique sourire qu’elle possédait laissait entrevoir les mêmes failles que celle de Lucius. Il ne se passait plus d’elle, en fait, même s’il savait qu’un jour ou l’autre, elle fera sûrement parti de sa déchéance.

Il avait reçu un message de sa blonde, qui lui disait qu’elle allait passer dans quelques minutes. Lucius était plus que content, il en avait marre de rouiller chez lui à attendre qu’un client ne l’appelle. A croire que toute cette ville devenait folle, comme si ses propres clients l’avaient oublié.

Il éteignit sa cigarette dans le cendrier avant que quelqu’un ne vienne à frapper à sa porte. Il savait déjà qui c’était, et c’était avec un grand sourire qu’il l’avait accueilli. Il la vit débarquer avec un costume, et ne pût s’empêcher de remarquer qu’elle était bien plus apprêtée qu’à l’habitude.

Il prit les affaires, et en se rendant dans la salle de bain pour se changer, il demanda à Faustine à travers la porte :

- On va où pour que je vienne à ressembler à un pingouin ? J’espère que ça vaut le coup ! Railla-t-il.

Il savait que ça valait toujours le coup avec son acolyte, mais il aimait bien râler pour rien.




_________________
just gonna stand there and watch me burn.
ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 17/02/2018
messages : 132
faceclaim : Alexis Ren.
multinicks : Hazel, Jules, Arsène & Kate.
nickname : NIRVANA.
credits : LUCIE BB CHAT ♥ (avatar), FRIMELDA (signature), tumblr (gif)
address : west side.
uptown funk : Célibataire, bisexuelle.
picture of you :
Run this town : 50

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: lucius + bang bang, you shot me down    Mar 10 Avr - 9:01






Lucius & Faustine




Tu étais contente de revoir Lucius. Ca faisait pas si longtemps après tout, mais tu adorais autant que tu détestais les moments passés en sa compagnie. C’était fort ce que tu ressentais pour lui, loin de l’amour ou de l’amitié, c’était un mélange d’autre chose, qui entremêlait danger et douceur. Tu l’obligeais à aller se changer sans qu’il puisse piper un mot et tu te collais à la porte fermée pendant qu’il s’habillait. Tu ne put t’empêcher de rire. T’avais hâte de le voir aussi beau, c’était pas souvent le cas, il quittait jamais son blouson noir mais t’avais pas à te plaindre. Tu l’aimais comme ça, mauvais garçon, détruit sur le fond, comme toi, avec tes blessures. Passé du temps avec Lucius ça te permettait d’oublier un peu toute ta merde. « Tu me fais confiance non ? Alors tu sais déjà que ça vaut le coup. » La petite soirée se passait pas si loin d’ici alors t’avais hâte de te mettre en route. Tu te doutais bien que tu risquais de croiser des personnes que t’avaient connu. Tu t’en fichais, t’étais pu la Faustine d’avant. T’avais changé. Et pas forcément en bien à leurs yeux.

Il sortait de la salle de bain et tu le détaillais du regard. Tu te gravais l’image dans ta tête, le costume était, certes un peu trop grand, mais il lui collait bien sur la peau. Tu te mordais la lèvre en applaudissant dans tes mains. « Tu vois, t’es beau. J’en étais sûre, j’ai piqué ce costume à mon coloc, mais de toute manière, il en a pas besoin, il le met jamais. » T’avais jamais vu Noam autrement qu’avec des jeans alors t’étais certaine qu’il allait pas remarquer sa disparition. Au pire tu allais te faire engueuler. De toute manière, il t’engueulait tout le temps ça ne changeait pas grand-chose.


Tu sortis ton téléphone et fit défiler ton fil d’actualité pour montrer l’événement à Lucius. « On va là, Lucius. » Tu te doutais bien qu’il pensait que ça allait être chiant mais tu connaissais les petites soirées mondaines. Derrière les verres de cristal et le champagne se cachaient des choses plus sombres. C’était ça qui t’intéressait, le plaisir, du danger, la fuite. Comme d’habitude. « T’es prêt à relever le pari ? » Tu savais bien qu’il dirait pas non. Il disait jamais non à ce genre de truc.




_________________

dancing with the devil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Appetite for self destruction



in haven hills since : 01/01/2018
messages : 1339
faceclaim : Cole Sprouse
multinicks : Alessya, la psy tourmentée ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : West side
uptown funk : Bisexuel, le cœur libre
picture of you :
Run this town : 3374

take me to church
relationships:
available?: pas pour tout de suite baby

MessageSujet: Re: lucius + bang bang, you shot me down    Mar 10 Avr - 20:15






Lucius & Faustine




Toutes les relations de Lucius étaient complexes et compliquées alors, il ne pouvait même pas dire ce qu’il ressentait réellement pour Faustine. Il l’aimait, la détestait, puis revenait vers elle parce qu’elle lui manquait, et s’éloignait pour la même raison, c’était intense entre eux et vivifiant, comme une relation passionnelle, destructrice et pourtant chargée de tendresse et d’affection. Ces deux-là, ils se consumaient en consommant leurs bêtises, ils se testaient continuellement comme si à la toute fin il y aurait un vainqueur. Elle était sa belle, son doux poison qui finirait tôt ou tard par se propager jusqu’à son cœur et le tuer. Mais, lui, il voulait vivre sa vie à fond. Lui, il voulait profiter, se marrer, et envoyer balader le monde entier avec Faustine.

Alors, comme à son habitude, il allait la suivre, parce que c’était comme ça entre eux, personne ne se posait réellement de questions. Il avait enfilé ce costume, juste pour lui faire plaisir parce qu’il détestait ça. Quand il sortit et qu’il comprit qu’il lui plaisait, un sourire anima son visage à son tour. Il s’approcha d’elle, un sourire enjôleur sur les lèvres parce que Lucius aimait bien séduire, jouer de ses charmes, et tira sur la lanière de son long manteau pour voir comme elle était habillée. Il ne pût s’empêcher d’hausser les sourcils tant il était bluffé par sa beauté.

- Waw, t’as vraiment l’air d’une déesse comme ça.

Puis, elle lui montra sur son portable l’événement auquel elle voulait qu’ils participent.

- Le genre de soirée où je foutrais jamais les pieds si c’était pas toi. Mais comme je sais ce que tu as en tête, je peux pas dire non, je peux pas te résister, du coup je marche, lança-t-il en feignant la déception de devoir la suivre.

Il l’attira vers l’extérieur, et l’entraîna vers sa voiture où elle prit le côté passager. Elle lui indiqua la route via le GPS, et Lucius se gara dans une rue avant de couper le moteur et de sortir de l’habitacle. Il vint lui ouvrir la porte de son côté, lui proposa son bras, histoire de passer pour le mec idéal au moins le temps d’une soirée.




_________________
just gonna stand there and watch me burn.
ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 17/02/2018
messages : 132
faceclaim : Alexis Ren.
multinicks : Hazel, Jules, Arsène & Kate.
nickname : NIRVANA.
credits : LUCIE BB CHAT ♥ (avatar), FRIMELDA (signature), tumblr (gif)
address : west side.
uptown funk : Célibataire, bisexuelle.
picture of you :
Run this town : 50

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: lucius + bang bang, you shot me down    Mar 10 Avr - 21:55






Lucius & Faustine




Tu sens tout ton corps bouillir avec cette petite soirée. C’est dingue, ça fait bien longtemps que tu n’avais pas ressenti ça. L’adrénaline, le cœur qui bat trop vite, ça te rend folle, mais avec Lucius t’as moins peur, tu lui fais confiance, il est toujours là, derrière toi, et qui te protège. Tu sais que parfois, tu vas trop loin, vous vous criez beaucoup trop dessus. Des fois t’as peur, tu sais qu’il va te laisser tomber, tu crains qu’il t’oublie parce qu’avec lui, tu vis. Tu cours, tu brûles, tu hurles. T’adore ça, tu t’arrêtes jamais, tu peux pas avec Lucius.

T’attends patiemment qu’il finisse de s’habiller, c’est bien il est rapide. Il est beau comme ça, tu trouves même qu’il a carrément du charme et puis tu le sais, que lucius il est canon. Tu sais qu’il plait aux autres, à tous les autres et parfois, t’es jalouse des regards qui se posent sur lui. C’est pas ta priorité c’est clair, mais c’est ton acolyte. Tu veux pas qu’on te le retire, il est à toi. Tu le vois s’approcher de toi. Tu connais ses yeux, son regard charmeur, tu peux pas t’empêcher de rire. Tu te laisses faire quand il ouvre ton manteau. Tu lèves un peu les yeux au ciel, mais tu peux pas t’empêcher de sourire face à sa remarque. T’espère bien que t’es belle. « J’espère bien que je te plais. C’est pas la dernière collection, mais c’est la plus rouge et la plus décolleté. J’ai pas pu faire mieux.» Tu l’observais un autre instant avant de poser tes mains sur son torse. « T’es pas mal non plus, tu sais. Je pourrais presque m’habituer. » Tu passais une main dans ses cheveux ébouriffés. Tu remarques son regard, t’as l’impression qu’il est presque déçu mais il va vite oublier tout ça. Sur toi, t’as pris un peu de crack, et t’espère bien l’utiliser avant la fin de la soirée.

Il prend la route, tu t’installes coté passager. Le voyage est bien silencieux, mais tu es perdu dans tes pensées. T’as pas pensé mais il est possible que tu rencontres ton père. Surtout vu les heures un peu trop tôt. Tu t’inquiètes un peu. Tu veux pas que Lucius se retrouve dans la merde pas ta faute, mais tu préfères te taire. Tu dois faire plus attention. Au pire tu te débrouilleras, comme toujours. Lorsqu’il s’arrête, et qu’il t’ouvre la porte t’es presque surprise. « Dis donc. Tu serais presque un gentleman. » Tu rigoles bien sûr. Tu sais qu’il est pas comme ça mais qu’il fait semblant et qu’il joue bien le jeu.

Tu regardes le bâtiment qui vous surplombe. La musique se dégage déjà, et tu sens ton corps frissonner. Tu sens que vous allez bien vous amusez. T’attrapes la main de Lucius, tu lui déposes la drogue dedans. « Ca pourrait nous servir.. » Tu lui offres un clin d’œil avant d’avancer. Tu déposes ton manteau au vestiaire, des gestes automatiques pour toi. Finalement t’es encore bien habituée. A ta vie de gosse de riche. « T’es prêt ? Moi non. J’ai oublié, mais on peut croiser mon père. C’est la catastrophe. » Soudain, la panique prend le dessus. Tu devrais faire demi-tour. Ce serait certainement mieux pour tout le monde. T’avais honte de toi au final. De ce que tu étais devenue.




_________________

dancing with the devil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Appetite for self destruction



in haven hills since : 01/01/2018
messages : 1339
faceclaim : Cole Sprouse
multinicks : Alessya, la psy tourmentée ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : West side
uptown funk : Bisexuel, le cœur libre
picture of you :
Run this town : 3374

take me to church
relationships:
available?: pas pour tout de suite baby

MessageSujet: Re: lucius + bang bang, you shot me down    Sam 14 Avr - 11:33






Lucius & Faustine




Lucius savait déjà comment allait finir cette soirée ; ils seraient tous les deux défoncés à l’adrénaline, à la drogue et surement à l’alcool. Parce qu’ils n’arrivaient pas à faire autrement, que c’était juste leur fonctionnement. C’était surement malsain, mais Lucius adorait leur relation. Il adorait jalouser les gens qui lui tournaient autour, il adorait la désirer alors qu’il se promettait de prendre ses distances, pour autant, il fallait dire qu’elle était vraiment attirante et que Lucius adorait les belles courbes. Elle lui avait touché le cœur d’une certaine manière. Ses fêlures s’emboitaient parfaitement dans les siennes, comme une évidence, comme deux âmes déchues qui se seraient trouvées au milieu d’un désastre.

Elle était belle, elle était sienne au moins pour cette soirée. Il était tellement possessif avec Faustine qu’il aimait bien montrer aux gens à quel point ils étaient proches, fusionnels, inséparables et terribles ensemble. Il sentit ses mains sur son torse alors qu’il l’avait regardé de haut en bas dans cette somptueuse robe qui habillait parfaitement son corps.

- T’habituer à que je sois beau ? Ah mais c’était pas déjà fait ? Merci du compliment, je prends note, répondit-il en prenait un air faussement vexé.

Il se faisait surement un peu violence pour ne pas lui voler un baiser, parce qu’il la trouvait vraiment irrésistible dans cette tenue. Mais il savait qu’il allait foutre le bazar encore dans sa vie, dans sa tête s’il faisait ça, et que son cœur appartenait de plus en plus à quelqu’un d’autre. Quelqu’un qu’il préférait oublier dans les bras des autres.

Alors qu’ils prirent la route ensemble, Lucius arriva devant le lieu et se chargea de venir trouver sa belle de l’autre côté de la voiture, comme un gentleman. C’était surement la première fois qu’il agissait comme ça avec une fille, et il le ferait surement qu’avec elle, d’ailleurs.

- Rien que pour toi, profite, souria-t-il.

Il senti un petit sachet de poudre dans sa main quand Faustine s’approcha de lui. Du crack. Elle avait vraiment pensé à tout. Il aurait vraiment pu l’épouser, en fait. Il déposa la drogue dans la poche interne de la veste.

- T’as vraiment pensé à tout, t’es parfaite, la complimenta-t-il en lui offrant le même clin d’œil.

Puis, ils s’invitèrent dans le lieu bondé avant que Faustine, prit de panique, ne désirait rebrousser chemin de peur de voir son père.

- Suis-moi, lança-t-il en la prenant par la main.

Ils se refugièrent dans les toilettes vides. Il posa ses mains sur ses joues, essayant de la calmer.

- Ca va bien se passer, je suis là, dans tous les cas si jamais ton père est là, je pourrais détourner son attention. Tu vois, lui dire que sa fille c’est une merveille et que je suis prêt à l’épouser, plaisanta-t-il en la charmant.

Il pensait quand même ses mots. Il trouvait vraiment Faustine géniale, et il n’aimait pas qu’elle se sente honteuse de quoique ce soit. Elle était parfaite comme elle était.

- Tu veux qu’on commence par ça pour se mettre bien ? lança-t-il en sortant son sachet de sa poche.




_________________
just gonna stand there and watch me burn.
ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 17/02/2018
messages : 132
faceclaim : Alexis Ren.
multinicks : Hazel, Jules, Arsène & Kate.
nickname : NIRVANA.
credits : LUCIE BB CHAT ♥ (avatar), FRIMELDA (signature), tumblr (gif)
address : west side.
uptown funk : Célibataire, bisexuelle.
picture of you :
Run this town : 50

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: lucius + bang bang, you shot me down    Mar 24 Avr - 20:32






Lucius & Faustine




Lucius tu t’accrochais à lui comme si il allait te sauver de tous tes maux. C’était le seul qui semblait prêt à t’accepter comme t’étais, le seul qui te regardait pas comme si tu devenais un montre au fur et à mesure du temps qui passait. Tu le savais toi pourtant, tu devenais un être nouveau, et à l’intérieur de ton corps, ça fusait, explosait, tu savais plus comment faire pour te sortir de là et pourtant, quand Lucius était à tes cotés, ça calmait tes ardeurs, ça calmait tes douleurs, parce qu’il comprenait, il savait ce que tu ressentais, il connaissait presque ton passé dans les moindres détails à force de confidence.

Tu savais pas comment tu pouvais passer du rire, aux larmes, aux hurlements avec Lucius, mais il te faisait ressentir tout ça, il te laissait aucun répit et t’endurait parfois, difficilement, tous ses changements de comportement. Tu savais que toi aussi, tu lui en faisais voir de toutes les couleurs. Tu peux pas t’empêcher de rire avec lui. De vraiment rire, de pas faire semblant, de te montrer sous ton vrai jour, la vraie Faustine et ça te fait tellement un bien fou de ne pas jouer un rôle continuellement en sa compagnie. Tu sais qu’il t’accepte comme ça et c’est tout. Il a pas besoin de rajouter des mots. C’est vous deux, contre le reste du monde « Fais pas la tête, Lucius. Tu sais bien que si je commence à tomber sous ton charme, je refuserais de te partager » Et c’était bien le problème. T’avais pas envie de le laisser à quelqu’un d’autre Lucius. C’était pas de l’amour entre vous, et pourtant ça te faisait planer, tu volais plus haut en sa compagnie, t’avais pas besoin de connaitre l’amour quand il était à tes cotés. Tu l’avais lui, et ça te suffisait. Il te fallait pas plus.

Tu fus étonnée du comportement de Lucius à croire qu’il s’invite souvent dans ce genre de soirées, mais c’était bien, t’aimait bien quand il jouait au mec droit dans ses bottes, toi qui savait très bien comment il était en vérité. Tu t’accrochais à sa veste en t’approchant de son oreille. « Je pourrais m’habituer. » Tu déposais le baiser le plus chaste au coin de ses lèvres avant de lui attraper le droit. Tu te connaissais, tu commençais déjà à faire n’importe quoi, t’avais honte de jouer à ça, alors que Lucius, il avait déjà la vie bien assez compliqué comme ça.

Le sentiment de panique tu l’avais eu toute la journée, mais tu l’avais renflouée, pour presque l’oublier. Mais déjà tu reconnaissais des visages, et déjà tu savais qu’il allait être là. Tu allais péter un câble en public et Lucius en ferait les frais, tu voulais pas qu’il souffre, mais lorsqu’il te prit la main, ça te rassurait un peu, même si tu savais plus ce que tu faisais tu trouves plus ça drôle du tout d’être là. Le contact de sa peau contre la tienne, te réchauffait le cœur, ça faisait un bon à l’intérieur. Il réussit à tirer un rire fin, mais il réussit, alors tu te collais un peu plus à lui, parce que t’avais peur et que seul ses bras te rassuraient ce soir. « Il te croirait pas, mais moi, tu me fais rêver quand tu dis ça.. » Tu rigolais un peu, même si tu rêvais qu’un jour quelqu’un te dise ça. Tu savais plus si c’était possible. Lorsqu’il tendit le sachet, tu te fis pas prier, récupérant la poudre à l’intérieur et la prenant immédiatement. Tu lui en laissais un peu quand même, tu voulais pas lui priver d’un peu de bonheur, mais tu te sentis tout de suite bien mieux. « Je sais pas ce que je ferais sans toi, Lucius.. » Tu passais tes mains autour de sa taille, le serrant un peu plus fort contre toi pour t’apporter du courage. Vous alliez vous amusez ce soir, c’était votre soir. Votre fête. « Allez viens. » Tu lui attrapais la main, et tu l’emmenais vers le bar, là tu chopais deux coupes de champagne en lui en tendant une. Tu lâchais pas sa main, ça te protégeait, te faisait du bien et déjà, tu sentais de nouvelles sensations s’ajouter. Plus forte, plus violente. « C’est du champagne. C’est dégueulasse. » Tu bus ta coupe d’un coup, le sourire aux lèvres. T’étais plus inquiète de cette soirée. Tu faisais entièrement confiance à Lucius.





_________________

dancing with the devil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Appetite for self destruction



in haven hills since : 01/01/2018
messages : 1339
faceclaim : Cole Sprouse
multinicks : Alessya, la psy tourmentée ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : West side
uptown funk : Bisexuel, le cœur libre
picture of you :
Run this town : 3374

take me to church
relationships:
available?: pas pour tout de suite baby

MessageSujet: Re: lucius + bang bang, you shot me down    Ven 27 Avr - 9:29






Lucius & Faustine




C’était rare que Lucius ne laisse filer une si jolie fille entre ses doigts. Il ne s’était jamais rien passé avec Faustine, et même si une tension assez spéciale régnait entre eux, jamais l’un des deux n’avait succombé. En même temps, ce jeu du chat et de la souris était plus qu’amusant, et Lucius était très joueur.

Ses yeux pétillaient lorsqu’il détaillait sa silhouette dans cette robe qui mettait en valeur ses belles courbes féminines. Il souria en coin lorsqu’elle admit qu’elle ne le partagerait pas si elle tombait sous son charme. Il s’approcha lentement de son oreille, et lui souffla :

- Je te partage pas de toute façon.

Possessif à l’extrême avec Faustine, il détestait que quelqu’un ne daigne poser ne serait-ce qu’un regard sur elle. Il était souvent comme ça, il aimait garder les perles qu’il rencontrait pour lui, et lui seul. C’était un trait de son caractère qui était autant touchant qu’exaspérant, car c’était pour cette raison que ses relations devenaient souvent toxiques.

Plus tard, quand ils se retrouvaient aux portes de la soirée et que la brune déposa un baiser au coin de ses lèvres, le cœur de Lucius avait loupé un battement. Elle le rendait accro. Il ne savait pas vraiment à quoi, ni comment, mais Faustine faisait partie de ses personnes qui savait l’envouter. Elle était comme lui, finalement : cassée, brisée et aimait jouer avec le feu, comme s’ils voulaient tous les deux se jeter à corps perdu dans cette embrasement qui finirait de toute manière par les tuer.

Il n’aimait pas voir cette étincelle de vie s’éteindre dans son regard. Alors, il l’avait pris à part, avait cherché à ranimer cette lueur qu’il adorait voir. Il souria légèrement en resserrant son étreinte autour d’elle quand il réussit à lui décrocher un petit rire.

- C’est parce que ton père ne voit pas ce que je vois ; une fille sublime, pétillante, un peu délurée, d’accord, mais très intelligente. N’en doute jamais, ajouta-t-il en prenant son visage dans ses mains qu’il caressa du bout des doigts.

Il lui proposa un petit remontant qu’il prit aussi dans la foulée. Le cerveau en effusion, tout semblait plus clair, comme si sans drogue son esprit se trouvait dans un épais brouillard.

- Me quitte jamais, ajouta-t-il en souriant.

Il était plus que sérieux, parce que Lucius non plus ne saurait pas quoi faire sans Faustine. Il la suivit jusqu’à la salle principale où il accepta la coupe qu’elle lui tendit. Il la descendit d’une traite. La demi-mesure n’était pas son point fort. Il rigola devant sa remarque sur le champagne.

- T’en as bu toute ta vie pour dire que c’est dégueulasse ?

Lucius s’en fichait du goût tant que ça lui permettait de se défoncer les neurones.

- Regarde, l’homme qui est assis à ma droite. Il a une belle Rolex à son poignet, murmura-t-il discrètement en sous-entendant que sa fortune était intéressante pour eux deux.







_________________
just gonna stand there and watch me burn.
ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 17/02/2018
messages : 132
faceclaim : Alexis Ren.
multinicks : Hazel, Jules, Arsène & Kate.
nickname : NIRVANA.
credits : LUCIE BB CHAT ♥ (avatar), FRIMELDA (signature), tumblr (gif)
address : west side.
uptown funk : Célibataire, bisexuelle.
picture of you :
Run this town : 50

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: lucius + bang bang, you shot me down    Ven 11 Mai - 20:23






Lucius & Faustine




Tu te demandais si t’étais accrochée à Lucius comme tu le faisais avec tous les autres. Dans ta tête tu savais bien que non, Lucius c’était autre chose, plus fort, plus puissant. Tu pouvais pas t’attacher à lui parce que t’avais trop peur qu’il te laisse tomber à son tour.  C’était plus facile comme ça, faire croire que tu ne l’aimais pas vraiment. Elle se sentait fébrile face à lui. Elle rêvait que quelqu’un lui dise tout ça. Evidemment elle se voilait la face, Lucius ne voulait pas d’elle de cette manière, elle l’avait toujours su. Parfois pourtant, toutes ses réactions prouvaient le contraire, mais Faustine était pareille. Dès que quelqu’un s’approchait un peu trop de lui, elle devenait jalouse, mesquine et parfois même méchante. Elle n’avait jamais été dans ce genre là. Mais avec Lucius c’était pas pareil, ça n’avait jamais été pareille.

T’avais flippé de voir ton père parce que mine de rien, tu craignais sa réaction, qu’il parle de toi comme si t’étais une moins que rien et c’était pas ce que t’étais, tu le savais, tu valais mieux que ça, avec Lucius tu savais que t’étais meilleure, t’étais une fille au top, en tout cas, c’est ce que tu voyais dans son regard, c’est ce qui te donnait la force de sortir de ses toilettes et d’aller te foutre du monde. La ligne de drogue t’aidait quand même aussi. Mais c’était bien Lucius qui te portait et qui t’aidait. Ca te faisait du bien de sentir ses doigts sur tes joues, ça te rassurait, te réchauffait le cœur.

C’était fou l’effet qu’il te faisait. Ses mots te brûlaient les lèvres, t’arrivais pas à croire à tout ça. Elle savait qu’il mentait pas. Mais tout le monde la quittait, tout le monde partait la laissait, alors ça allait sûrement rien changé, Lucius suivrait le même chemin. Il partirait. « Tu dis ça, mais tu partiras. Tout le monde me quitte, Lucius.  » C’était vrai. La triste réalité de ton monde. Tout le monde partait et t’était pas assez douée pour les garder à tes cotés.

Lorsque vous rejoignez la grande pièce de réception, tu récupérais deux coupes de champagne et tu en donnais une à Lucius qui la but d’un coup. Tu réussissais pas à t’empêcher de rire. « Normalement, tu le bois lentement, justement parce que c’est dégueulasse. Pour éviter que ce soit trop dégoutant d’un coup. Tu comprends ?  » Toi non plus tu savais pas ce que tu racontais mais c’était sûrement très drôle parce que ça te faisait beaucoup rire.

T’avais besoin d’argent c’était certain. La Rolex c’était carrément un bon coût et Faustine, elle aurait pu jouer de ses charmes pour la récupérer. Elle était prête à faire tout ce que Lucius voulait si ça pouvait lui prouver qu’elle tenait à lui. « Je vais la chercher.. » Elle ne savait pas vraiment comment, mais elle allait reprendre cette jolie montre. Elle s’installait au bar près de l’homme à la montre et usait de ses charmes naturels pour récupérer la belle montre. Dans le genre la quarantaine, il était pas si mal, mais Faustine elle ne s’attachait à personne, elle voulait pas et alors qu’elle avait finie par trouver l’astuce pour obtenir sa montre, qu’il déposait presque trop facilement devant elle pour lui monter son argent et son pouvoir, le toussotement qu’elle entendue derrière elle lui brûlait l’échine.

Elle reconnaissait ce toussotement. Bien évidemment, elle savait très bien que ça ne pouvait être que lui. Les points serrés, elle se relevait vers son père. Son cher père. « Toujours entrain de faire des bêtises, Faustine. » Les mots lui giflaient le visage. Ca la bousillait de l’intérieur et l’homme à coté d’elle l’avait lâchement abandonné. Elle tenait pour le coup encore sa montre entre sa paume. Elle baissait les yeux. Elle se sentait seule. Terriblement seule. « Je… » elle n’eut pas le temps de répondre qu’il reprenait la parole. Personne n’osait vraiment regarder en leur direction mais elle savait que toutes les oreilles écoutaient leur conversation. « Tu n’as pas été invitée, mais comme d’habitude, tu désobéis. Tu me déçois beaucoup mais ça ne devrait même plus m’étonner. » T’allais tomber c’était sûre. Tes ongles commençaient à piquer ta paume tellement tu les enfonçais profondément pour ne pas craquer. Tu pouvais pas te permettre devant lui.




_________________

dancing with the devil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Appetite for self destruction



in haven hills since : 01/01/2018
messages : 1339
faceclaim : Cole Sprouse
multinicks : Alessya, la psy tourmentée ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : West side
uptown funk : Bisexuel, le cœur libre
picture of you :
Run this town : 3374

take me to church
relationships:
available?: pas pour tout de suite baby

MessageSujet: Re: lucius + bang bang, you shot me down    Ven 18 Mai - 16:13






Lucius & Faustine




Il était accroché à Faustine d'une manière étrange, inédite, c'était le genre de relations passionnelles et platoniques qu'on avait peu de chances de connaître dans sa vie aux vues des complications qu'elles apportaient. Ce n'était jamais bon de continuer sur ce chemin parsemé de ronces, et pourtant, rien que pour cueillir une rose on y allait sans se poser de questions.

Quand elle lui avait dit que tout le monde finissait par la quitter, Lucius comprit pourquoi il était attaché à cette brune sulfureuse. Elle était comme lui. Elle avait peur de l'abandon, et se résignait toujours à ça, comme si c'était une évidence. Lucius ne pouvait la contredire, parce qu'il pensait pareil. Mais lui, à l'inverse des autres, c'est qu'il restait.

- C'est pas mon genre. Je serais trop perdu sans toi.

Et en même temps, il savait aussi qu'il ferait moins de conneries. Ils étaient comme deux bombes à retardement, qu'aucun démineur ne pouvait désamorcer.

Quand ils s'étaient mis à boire le champagne, Lucius ne pouvait s'empêcher de rire devant le côté cocasse de la situation.

- Ou au pire tu le bois d'une traite comme ça le supplice se termine plus vite.

C'était ce qu'il préférait, de toute façon, s'enivrer le plus vite possible. Bien vite, Lucius répéra un mec avec une Rolex. Et bien vite aussi, Faustine s'était mis en route pour le séduire. L'air de rien, le côté protecteur du brun faisait qu'il avait toujours un petit œil vers elle, au cas où le gars se montrerait trop insistant. Il regardait aussi la foule, avant de replacer son regard vers son acolyte. Un autre homme s'était ramené. Et vu le visage dépitée de Faustine, ça se passait mal. Sans réfléchir, il s'invita dans la conversation.

- Tout va bien Faustine ?


Il sentait la colère montée quand il senti la détresse de sa belle.

- Qu'est-ce que vous lui voulez ?
Demanda-t-il, le visage fermé.




_________________
just gonna stand there and watch me burn.
ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: lucius + bang bang, you shot me down    

Revenir en haut Aller en bas
 
lucius + bang bang, you shot me down
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Haven Hills :: West Side :: Habitations-
Sauter vers: