AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 drugs, sex, dinner ? (lucius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar


Don't care about what you think



in haven hills since : 20/02/2018
messages : 660
faceclaim : jack falahee
multinicks : solal, aaron, ugo, allan, noam, léandre
nickname : ranochja
credits : lempika (avatar) ; bat'phanie (signature)
address : south side (villa)
uptown funk : célibataire + homosexuel non assumé + tigersexuel à ses heures
picture of you :
Run this town : 758

take me to church
relationships:
available?: tant que tu veux pas me tuer, oui.

MessageSujet: Re: drugs, sex, dinner ? (lucius)   Mar 10 Avr - 10:04

T'as jamais réfléchi vraiment au fait que tu pouvais ressembler à Lucius ou non, mais maintenant qu'il le dit, tu trouves en effet des similitudes et ce qu'il dit est totalement vrai et te fait peur. Tu as ce besoin d'affection énorme que tu n'arrives pas à combler et qui reste un énorme trou dans ta poitrine alors que tu fais du mieux pour le combler, enchaînant les conquêtes du mieux que tu le peux. C'est plus simple ainsi, tu as l'affection que tu désires le temps d'une nuit mais sans t'attacher, c'est trop de souffrance. Avec Lucius, t'arrives pas à retenir ça, t'aurais certainement du te contenter d'une nuit pour ne pas trop t'attacher à sa présence auprès de toi mais t'en as été complètement incapable, tu t'es laissé aller à cette relation alors que tu aurais du être plus prudent et ce soir, autour de ce repas, c'est la cerise sur le gâteau alors que tu comprends que t'es déjà trop attaché à ce jeune homme, sans que ça ne dépasse l'entendement non plus. Tu ris un peu, n'ose pas lui dire que ce sera simple, de craquer pour lui, que c'est sûrement déjà un peu fait de toute façon, la machine est en route et t'es pas capable de l'arrêter, t'as pas cette force d'esprit suffisante pour l'arrêter alors tu laisses couler, tout simplement, c'est plus facile ainsi et tant pis si tu souffres plus tard, c'est comme une habitude. On va rester sage et attendre tranquillement l'heure du dessert, si on y arrive. t'es pas sûr d'y arriver d'ailleurs, l'atmosphère qui plane autour de vous est trop belle et compliquée à gérer, voire à supporter pour qu tu restes sage pendant encore deux bonnes heures si vous prenez votre temps. J'ai pas l'intention d'être contre toi pour ton travail et pour le mien, faudra simplement séparer vie privée et vie professionnelle et puis de toute façon... on y est pas, il me reste encore deux ans. Et en deux ans, il peut s'en passer des choses, tu es bien placé pour le savoir. T'es même pas sûr d'être toujours en contact avec Lucius d'ici là alors faire des plans sur la comète quant à vos métiers respectifs, ce n'est sûrement pas la meilleure idée. Puis au pire, je serai ton avocat, tu me paieras en nature. tu ris un peu pour détendre ce moment, ces idées qu'un jour peut-être, vos métiers en viendront à vous séparer pour de vrai, ce à quoi tu n'as pas envie de penser, surtout pas ce soir. Traîne pas trop, les assiettes vont arriver et je risque de ne pas résister longtemps à l'idée de te suivre. tu lui avoues alors, le regardant se diriger vers les toilettes alors que toi, tu restes là à l'attendre, observant un peu les gens aux alentours. Alors que les minutes passent, tu en viens à t'inquiéter un peu, à penser que peut-être c'était un stratagème pour s'enfuir du repas et c'est le coeur battant que tu te lèves pour rejoindre à ton tour les toilettes. Lucius ? tu demandes alors en entrant, le voyant près du lavabo, l'air pâle. Tu t'approches alors de lui, passe une main dans son dos. Hey... ça va pas ? Tu veux qu'on rentre ? tu lui demandes alors en caressant doucement son dos.

_________________
parce que l'amour fait mal
because someone doesn't love you the way you want them to doesn't mean they don't love you with all they have. ▬ i can't keep you in my arms so i keep you in my mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Appetite for self destruction



in haven hills since : 01/01/2018
messages : 1339
faceclaim : Cole Sprouse
multinicks : Alessya, la psy tourmentée ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : West side
uptown funk : Bisexuel, le cœur libre
picture of you :
Run this town : 3374

take me to church
relationships:
available?: pas pour tout de suite baby

MessageSujet: Re: drugs, sex, dinner ? (lucius)   Mar 10 Avr - 20:13

Lucius était un vrai coeur d’artichaut, un vrai coeur volage qui s’éprenait de chaque personne qui tombait dans ses filets, ou presque. Dans tous les cas, c’était soit tout, soit rien. Soit il aimait à en crever, soit il détestait à en vouloir détruire la personne. C’était le problème, parce qu’à chaque fois, il en payait les conséquences : il donnait tout à l’être aimé et cet être repartait avec tout, le laissant vide à chaque fois et meurtrie. Alors, à force, il était devenu méfiant, réussissant à tenir à distance les sentiments qu’il ne voulait plus ressentir malgré lui.

- Je suis quelqu’un d’impatient, je vais essayer de me faire violence, mais je promets rien, répondit-il avec un sourire en coin.

Il fallait dire qu’Harry savait se faire désirer, alors Lucius avait du mal à ne pas succomber à ses charmes. Il trouvait ça curieux quand son amant parlait de séparer vie professionnelle de la vie privée parce que c’était comme ça qu’ils allaient devoir fonctionner et que c’était comme ça qu’ils allaient pouvoir garder leur relation simple, sans prise de tête. Il n’avait pas envie de l’éviter sous prétexte qu’il pouvait avoir des ennuies avec lui, et il n’avait pas envie de lâcher son affaire qui était florissante donc il trouvait ça bien qu’il puisse y avoir un compromis entre les deux.

- Pourquoi pas en effet, je serais pas contre, comme ça je pourrais venir te rendre visite dans ton bureau et tu serais habillé comme ça en plus tu serais sexy… souffla-t-il avec un clin d’oeil.

Il se redressa, décidant d’aller se rafraîchir les idées aux vues de cette tension qui le gagnait peu à peu à force de cotoyer Harry. Il souria à sa remarque.

- Si tu me vois pas revenir dans quelques minutes, n’hésites pas à me rejoindre, ouais, lança-t-il avec un air amusé.

Quelques minutes après, il n’était pas revenu, il avait bu une gorgée d’eau provenant du robinet et ce fût le trou noir dans ses souvenirs. Il fronça les sourcils, se regarda dans le miroir avec cette impression de faire face à un étranger. Il touchait sa peau, ses cheveux, il avait du mal à comprendre ce qu’il lui arrivait. Il se reconnaissait pas. Il se connaissait pas non plus. Cette sensation de vide étrange semblait l’aspirer, il se sentait mal.

Il vit un jeune homme entrer, son amant à la base, et il le regardait, méfiant, distant quand il posa une main sur son dos en l’appelant Lucius. Il venait d’apprendre son prénom.

- On se connaît ? Qu’est-ce que je fais ici ? On est où ? Demanda-t-il, perdu et stressé.

_________________
just gonna stand there and watch me burn.
ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Don't care about what you think



in haven hills since : 20/02/2018
messages : 660
faceclaim : jack falahee
multinicks : solal, aaron, ugo, allan, noam, léandre
nickname : ranochja
credits : lempika (avatar) ; bat'phanie (signature)
address : south side (villa)
uptown funk : célibataire + homosexuel non assumé + tigersexuel à ses heures
picture of you :
Run this town : 758

take me to church
relationships:
available?: tant que tu veux pas me tuer, oui.

MessageSujet: Re: drugs, sex, dinner ? (lucius)   Mer 11 Avr - 10:18

Ce garçon te rend fou, il suffit de quelques mots pour que tu n'aies qu'une envie, passer les prochaines heures avec lui et si possible, avec le moins de vêtements possibles entre vous. Il exerce une sorte de puissance sur toi, te rendant fou par un regard, te donnant envie de ses lèvres en un sourire. Il exerce une certain attraction sur toi dont tu ne peux te défaire et dont tu ne veux pas te défaire quoiqu'il en soit. Ses mots te font frissonner alors que les pensées germent dans ton esprit, une visite surprise de Lucius dans ton bureau, une bien belle idée qui te fait rêver pendant quelques minutes avant que tu ne commences à t'inquiéter de ne pas le voir revenir. Alors forcément, tu le rejoins afin de t'assurer que tout se passe bien mais également qu'il ne t'a pas laissé en plan tout seul comme un con. Quand tu le vois, tu viens tout de suite auprès de lui, il n'a pas l'air bien, tu le vois sur son visage. Et ses questions en viennent à taper ton coeur, lui faisant rater quelques battements. Lucius te fous pas de moi. tu ris un peu, c'est mieux de penser à une blague que de paniquer tout de suite. T'essaies de te convaincre de ça pendant quelques secondes mais le visage qu'affiche Lucius te paraît plus que sérieux, plus que réel. Lucius il se passe quoi là ? tu demandes alors en te mettant devant lui pour le regarder, prenant son visage entre tes mains. Hey c'est moi c'est Harry, tu te souviens n'est-ce pas ? tu ajoutes, alors que tes mains sur ses joues commencent doucement à trembler sous la panique. Tu ne pensais pas vivre ça un jour, vivre la perte de mémoire soudaine d'un proche, tu ne l'aurais pas cru possible et pourtant, son regard te fait bien comprendre que rien de tout ça n'est une blague, que tu dois maintenant t'inquiéter, peut-être même l'emmener à l'hôpital. Ce n'est pas la soirée que tu avais en tête, pas du tout même et pourtant, il va falloir revoir tes plans pour prendre soin de Lucius, comprendre ce qu'il lui arrive et surtout, trouver une solution le plus rapidement possible.

_________________
parce que l'amour fait mal
because someone doesn't love you the way you want them to doesn't mean they don't love you with all they have. ▬ i can't keep you in my arms so i keep you in my mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Appetite for self destruction



in haven hills since : 01/01/2018
messages : 1339
faceclaim : Cole Sprouse
multinicks : Alessya, la psy tourmentée ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : West side
uptown funk : Bisexuel, le cœur libre
picture of you :
Run this town : 3374

take me to church
relationships:
available?: pas pour tout de suite baby

MessageSujet: Re: drugs, sex, dinner ? (lucius)   Mer 11 Avr - 20:31

Il était complètement paumé au milieu de lieu qui lui était inconnue. Il ne savait même pourquoi il était venu ici, avec ce brun plutôt charmant mais qu’il ne connaissait pas du tout. Il avait même oublié Quinn, celui qui faisait battre son coeur un peu trop vite, un peu trop fort. Il n’avait plus rien en tête, comme si son esprit était vierge, comme s’il venait de naître à vingt-deux ans. Il ne se rappelait plus de rien, de sa naissance à aujourd’hui. Ca lui donnait le vertige. Qui était-il vraiment ? Déjà qu’il avait des problèmes d’identité à la base, il fallait dire que ça ne pouvait qu’être accentué en cet instant.

Il essayait de comprendre, de forcer son esprit à se souvenir, mais rien ne venait. Tout avait disparu. Pourtant le brun lui disait quelque chose, il était sur qu’il de l’avoir déjà vu quelque part, mais impossible de mettre le doigt dessus.

- Harry ? Demanda-t-il, complètement dépassé. Non, je me souviens pas de toi. T’es qui pour moi à la base ? Est-ce que t’es mon frère ou quelque chose comme ça ?

Il ne savait même plus qu’il était bisexuel, que son frère jumeau était James, c’était comme si un trou noir avait rempli sa boîte crânienne.

- Je crois que je vais rentrer, parce que je me sens pas bien, ajouta-t-il en se tenant la tête.

Mais il ne savait plus où il habitait, il ne savait même pas la ville dans laquelle il vivait. Qu’est-ce qu’il lui était arrivé ? Parce qu’il était persuadée d’être dans un rêve ou plutôt dans un cauchemar.

_________________
just gonna stand there and watch me burn.
ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Don't care about what you think



in haven hills since : 20/02/2018
messages : 660
faceclaim : jack falahee
multinicks : solal, aaron, ugo, allan, noam, léandre
nickname : ranochja
credits : lempika (avatar) ; bat'phanie (signature)
address : south side (villa)
uptown funk : célibataire + homosexuel non assumé + tigersexuel à ses heures
picture of you :
Run this town : 758

take me to church
relationships:
available?: tant que tu veux pas me tuer, oui.

MessageSujet: Re: drugs, sex, dinner ? (lucius)   Jeu 12 Avr - 12:22

T'arrives pas à y croire, tu vois pas comment tu pourrais y croire de toute façon, c'est tout simplement surréaliste. Il y a quelques minutes vous profitiez d'un repas au restaurant tous les deux et maintenant, c'est comme si tu n'avais jamais existé pour lui. C'est blessant, ça te blesse un peu mais tu dois rester fort parce qu'il n'a pas l'air de jouer la comédie et que tu te dois de le soutenir et de comprendre ce qui peut bien se passer, tu ne vas pas le laisser ainsi tout seul, hors de question. Tu te souviens vraiment de rien ? Tu sais comment tu t'appelles ? Ton âge ? tu demandes alors, commençant à paniquer, à chercher comment vérifier l'état de sa mémoire. Tu ne le connais pas personnellement, tu ne peux pas trouver des souvenirs lointains dont il pourrait se souvenir parce que t'es pas grand chose dans sa vie finalement, t'es juste un coup de temps en temps, rien de bien fou, rien qui ne puisse l'aider à recouvrer la mémoire ce soir. J'suis un... ami. Un ami plus plus, tu te souviens vraiment pas ? tu n'arrêtes pas de poser cette question, comme si c'était la seule chose que tu étais capable de formuler, parce que tu n'arrives pas à y croire, vous passiez une si bonne soirée, jamais tu n'aurais pu croire qu'une telle chose puisse vous arriver, t'étais persuadé qu'on voyait ça que dans les films. Tu hoches la tête quand il décide de rentrer, t'as pas l'intention de le laisser seul en revanche, qui sait ce qu'il pourrait lui arriver. Je vais aller payer et on va rentrer d'accord ? tu réfléchis quelques secondes. Tu te souviens où tu vis ou pas ? parce que toi, non, tu n'y es encore jamais allé, vos rendez-vous se déroulant toujours chez toi plutôt que chez lui, c'est une habitude que vous avez prise, pour profiter de ton jacuzzi et ton grand lit, une habitude dont lui ne se souvient même pas. On devrait aller aux urgences ou je sais pas, mais faut qu'on comprenne ce qui t'arrive. tu tentes alors d'expliquer. Les idées fusent dans ta tête et tu en viens à te demander si ce ne serait pas la drogue qui a atteint son cerveau. Cette idée t'inquiète mais tu la repousses le plus possible de ton esprit.

_________________
parce que l'amour fait mal
because someone doesn't love you the way you want them to doesn't mean they don't love you with all they have. ▬ i can't keep you in my arms so i keep you in my mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Appetite for self destruction



in haven hills since : 01/01/2018
messages : 1339
faceclaim : Cole Sprouse
multinicks : Alessya, la psy tourmentée ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : West side
uptown funk : Bisexuel, le cœur libre
picture of you :
Run this town : 3374

take me to church
relationships:
available?: pas pour tout de suite baby

MessageSujet: Re: drugs, sex, dinner ? (lucius)   Sam 14 Avr - 11:40

Lucius ne savait plus quoi penser, il avait l’impression d’être sur un bateau qui était en train de couler. Comme s’il avait l’impression qu’il était en train de sombrer dans un trou noir qui l’aspirait de toute part. Il ne restait rien de sa personne, il n’était plus rien. Tout ce qui avait fait de lui quelque chose d’humain s’était envolé. Il aurait tellement voulu se souvenir du brun qui avait l’air de s’inquiéter pour lui en cet instant. Il percevait sa peine, son incompréhension, mais il n’arrivait pas à le croire quand il disait qu’ils se connaissaient. Disons qu’il n’avait aucune réelle preuve pour le moment. Alors qu’il se sentait étranger dans son propre corps, il n’allait surement pas faire confiance à un étranger. Il pouvait lui vouloir du mal, qui sait ? Ou pire, être l’auteur de cet oubli dévastateur ? Il ne pouvait s’empêcher de penser à toutes les éventualités, mais le flou qu’il lisait dans son regard le renseignait quand même pas mal sur ses intentions qui n’avaient pas l’air mauvaises.

- Non je sais pas… J’ai l’impression que je le sais mais que c’est comme si mon esprit était bloqué, rien ne veut sortir, avoua-t-il, perplexe.

C’était vraiment l’impression qu’il avait, il avait déjà vu le brun quelque part, il savait qu’il avait toutes les réponses en lui mais impossible d’y accéder, elles étaient comme scellées.

- Un « ami plus plus » ? Mais j’aime les hommes ? demanda-t-il en fronçant les sourcils, intrigué.

Il ne se souvenait même pas qu’il était bisexuel. C’est vrai que ce jeune homme était plaisant à regarder, donc ça ne l’étonnait pas tellement en fin de compte d’apprendre ça. Il se sentait juste désolé d’avoir tout oublié à propos de lui, d’eux. Il n’arrêtait pas de lui demander s’il se souvenait de quelque chose, mais c’était le vide complet. Il ne savait même pas s’il avait un logement, de la famille autour de lui…

- Je sais pas si je peux te faire confiance, je te connais pas. Après tout, pourquoi je te suivrais ? Je vais me débrouiller tout seul, désolé de t’avoir fait perdre ton temps, lâcha-t-il en se dirigeant vers la sortie.

Il était mignon, même craquant, mais il était tellement perdu qu’il préférait rester seul. Peut-être que ce n’était pas la meilleure solution, surement la plus mauvaise d’ailleurs. Avant d’atteindre la sortie, un serveur lui coupa la route en lui demandant de payer l’addition s’il souhaitait partir, car ils avaient commandés. Lucius vit rouge. Il poussa violemment l’homme, et lança :

- J’ai jamais rien commandé, foutez moi la paix !

_________________
just gonna stand there and watch me burn.
ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Don't care about what you think



in haven hills since : 20/02/2018
messages : 660
faceclaim : jack falahee
multinicks : solal, aaron, ugo, allan, noam, léandre
nickname : ranochja
credits : lempika (avatar) ; bat'phanie (signature)
address : south side (villa)
uptown funk : célibataire + homosexuel non assumé + tigersexuel à ses heures
picture of you :
Run this town : 758

take me to church
relationships:
available?: tant que tu veux pas me tuer, oui.

MessageSujet: Re: drugs, sex, dinner ? (lucius)   Jeu 3 Mai - 18:27

Tu n'as jamais été confronté à un tel cas de figure, tu n'as jamais retrouvé une personne que tu apprécies quelques minutes après avoir passé un bon moment avant de te rendre compte que cette personne ne se souvient de rien, ça ne t'est jamais arrivé et tu préférerais que cela n'arrive pas. Mais pourtant, c'est bien ce qui se passe, Lucius ne se souvient pas de toi, tu l'entends dans ses mots mais tu arrives également à le voir dans ses yeux. Tu vois à quel point il est perturbé et perdu, combien il ne comprend pas ce qu'il lui arrive et tente de chercher des informations qui ne parviennent pas à son cerveau, c'est le noir total et toi, tu te sens impuissant face à ça. T'es complètement abasourdi, tu ne sais pas quoi en penser, tu aimerais qu'il te dise que c'est une plaisanterie, que bien sûr que non il n'a pas oublié mais ce moment n'arrive pas, et tu vois sur son visage qu'il ne joue pas la comédie, qu'il est réellement dans une telle détresse, qu'il a perdu la mémoire. Ta machoire se décroche un peu alors que tu entends sa question, il ne se souvient même pas de ça et tu ne vois pas comment cela est possible, c'est juste complètement incompréhensible. Tu soupires, tu ne sais même pas quoi lui répondre en réalité, ne connaît pas ses réactions, ne sait pas quoi dire. Mais tu te doutes qu'il a besoin de réponses, que tu tentes alors de lui donner. Je sais pas trop ? Je crois, du coup mais peut-être que t'aimes aussi les filles, j'en sais rien, je te connais pas assez pour savoir ça. Mais t'aimes les hommes, je crois. c'est comme si toi aussi, tu n'étais plus sûr de rien, face à lui, face à ces souvenirs disparus. T'aimerais l'aider, c'est ce que tu as envie de faire mais tu ne sais pas comment faire, tu ne sais pas quels mots employer pour l'aider et qui appeler pour trouver une solution, tu es simplement paumé. Je.. non attends, Lucius, je t'assure que tu peux me faire confiance. T'essaies un peu, mais il ne semble pas vouloir t'écouter alors, soupirant, tu le laisses partir, fixant son dos qui s'éloigne peu à peu. C'est seulement quand tu assistes à une petite altercation que tu décides d'intervenir. Hey on se calme, tout va bien. Je vais vous régler monsieur, nous allons partir plus tôt. Tu aurais aimé rester, finir ce beau et bon repas et rentrer avec Lucius mais tu te doutes que l'issue de la soirée va être toute différente de celle que tu avais pu imaginer. Attends-moi s'il te plaît, que je puisse te ramener, je vais juste payer j'arrive. tu demandes alors avant de faire un petit sourire et de suivre le serveur pour régler l'addition d'un repas non achevé. Tu ne sais pas s'il va t'attendre, tu n'en sais rien du tout mais tu gardes l'espoir qu'il va réussir à retrouver le semblant de confiance qu'il pouvait avoir en toi, avant.

_________________
parce que l'amour fait mal
because someone doesn't love you the way you want them to doesn't mean they don't love you with all they have. ▬ i can't keep you in my arms so i keep you in my mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Appetite for self destruction



in haven hills since : 01/01/2018
messages : 1339
faceclaim : Cole Sprouse
multinicks : Alessya, la psy tourmentée ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : West side
uptown funk : Bisexuel, le cœur libre
picture of you :
Run this town : 3374

take me to church
relationships:
available?: pas pour tout de suite baby

MessageSujet: Re: drugs, sex, dinner ? (lucius)   Lun 7 Mai - 15:32

Lucius ne savait plus où il en était, et savoir qu’il aimait les garçons l’impressionnait un peu. Il ne savait pas quoi penser à ce sujet. Est-ce que Harry l’attirait ? Il le trouvait beau, et c’était surement un euphémisme, mais il ne savait même pas comment se manifestait une attirance pour le même sexe. Il ne savait peut-être même plus comment se manifestait une attirance tout court. En même temps, cette histoire l’avait tellement chamboulé qu’il ne se faisait même plus confiance. Il avait l’impression d’habiter un corps étranger, comme s’il ne s’était pas immiscé sous la bonne peau. C’était étrange. Il sentait une tension grandissante prendre part en lui, comme une impression de se charger en énergie avant d’exploser.

- On couche ensemble ? Demanda-t-il au tac au tac.

Tant qu’à faire, autant être fixé maintenant sur la nature de leur relation au risque que ça le bouleverse encore plus, il n’était plus à ça près. Ce gars avait l’air d’avoir de bonnes intentions mais Lucius avait besoin d’air. Juste de respirer, prendre de la distance, quitte à s’enfermer chez lui (s’il arriverait à retrouver son chemin) et à attendre que ça passe.

Il s’était énervé contre un serveur qui n’avait rien demandé, en même temps lui non plus n’avait pas demandé à perdre la mémoire et donc son identité. C’était complètement cynique cette situation. Harry lui avait proposé de l’attendre pendant qu’il allait payer afin de calmer la scène tendue. Lucius n’était pas d’accord.

- On va pas payer un repas qu’on a pas commandé ! On a mangé au moins ? Je crois pas ! Risposta-t-il.

Il le faisait presque plus pour Harry que pour lui finalement même s’il était persuadé qu’ils n’avaient pas eu le temps de commander quelque chose.

- Tu sais où j’habiterais par hasard ? Souffla-t-il honteusement.

Il était prêt à le suivre, mais il fallait au minimum qu’il trouve un refuge pour se remettre les idées en place.


_________________
just gonna stand there and watch me burn.
ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Don't care about what you think



in haven hills since : 20/02/2018
messages : 660
faceclaim : jack falahee
multinicks : solal, aaron, ugo, allan, noam, léandre
nickname : ranochja
credits : lempika (avatar) ; bat'phanie (signature)
address : south side (villa)
uptown funk : célibataire + homosexuel non assumé + tigersexuel à ses heures
picture of you :
Run this town : 758

take me to church
relationships:
available?: tant que tu veux pas me tuer, oui.

MessageSujet: Re: drugs, sex, dinner ? (lucius)   Mer 9 Mai - 11:02

Sa question te coupe le souffle, tu t'attendais pas vraiment à ça, même si tu reconnais bien Lucius derrière sa façon de parler, sans filtre. Tu ne sais pas si tu dois dire la vérité ou lui mentir, si tu dois le préserver d'une vérité qu'il ne voudrait pas entendre ou non, tout cela te perturbe énormément, t'es pas préparé à ce genre de situation et t'es incapable de réagir correctement ou ne serait-ce que de savoir comment tu devrais réagir. C'est un casse-tête sans nom. Et finalement, tu optes pour la sincérité, il doit se sentir réellement perdu, tu ne peux pas te permettre d'en rajouter une couche, il a besoin de vraies réponses claires et sincères. Oui. dans les toilettes du restaurant, t'as pas l'intention de lui ajouter qu'il est également ton dealer mais probablement que ça, tu devras lui dire aussi, sûrement que tu devras lui donner toutes les informations dont tu disposes sur lui, même si tu sais trop peu de choses. Tu soupires quand tu l'entends s'énerver, t'as pas envie d'une scène ici, tu te doutes qu'il ne comprend rien, qu'il a peur, qu'il est perdu mais vous devez simplement sortir sans faire d'esclandre et sûrement que cela passera normalement. Arrête Lucius, on y va c'est bon. tu termines de payer et finalement, vous vous retrouvez dehors. Ça va mieux ? tu demandes en passant ta main dans son dos avant d'hocher doucement la tête à sa question. Oui, je t'y emmène d'accord ? Ma voiture est là, monte. tu l'accompagnes pour lui ouvrir la porte et attend qu'il soit monté pour rejoindre le côté conducteur. Tu prends quelques secondes pour souffler avant d'entrer, tentant de remettre les différentes pièces du puzzle ensemble, tentant de comprendre d'où cette perte soudaine de mémoire peut venir, t'as l'esprit réellement embrouillé et pourtant, tu dois rester fort pour Lucius, il a besoin de toi et tu as bien l'intention de tout faire pour qu'il se sente le mieux possible. Alors tu montes après avoir pris un peu l'air, tu mets un peu de musique, pour éviter le silence pesant. Tu ne sais pas quoi dire, quoi faire, t'as peur de faire une bêtise en réalité.

_________________
parce que l'amour fait mal
because someone doesn't love you the way you want them to doesn't mean they don't love you with all they have. ▬ i can't keep you in my arms so i keep you in my mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Appetite for self destruction



in haven hills since : 01/01/2018
messages : 1339
faceclaim : Cole Sprouse
multinicks : Alessya, la psy tourmentée ; Orphea, l'ange déchue ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Ranochja <3 (avatar)
address : West side
uptown funk : Bisexuel, le cœur libre
picture of you :
Run this town : 3374

take me to church
relationships:
available?: pas pour tout de suite baby

MessageSujet: Re: drugs, sex, dinner ? (lucius)   Ven 11 Mai - 11:41

C'était complètement bizarre que cet inconnu en connaisse plus sur lui que lui-même. Il venait d'apprendre qu'il aimait les hommes, et qu'il couchait avec Harry, c'était étrange et à le fois, il avait dorénavant plus confiance en lui. S'ils étaient aussi intimes, il n'y avait aucune raison qu'il lui veuille du mal. N'empêche qu'il était super énervé, parce qu'il perdait le contrôle de la situation. Il n'y avait rien de pire que de voir un étranger dans un miroir. Alors, ça le rendait barge. Il avait l'impression d'être fou, et ne pas savoir d'où venait son affection était quelque chose d'angoissant.

Il savait au moins où il vivait, c'était une bonne chose. Il allait donc le suivre, espérant que demain, tout ça ne serait qu'un cauchemar. Peut-être qu'il allait se réveiller, d'ailleurs, il espérait vraiment.

- Merci, lança-t-il dans la voiture. J'avais pas envie de t'imposer ça.

C'était vrai, et même si tu savais plus qui tu étais, à la base, t'aimais pas t'imposer aux gens, t'aimais tout faire par toi-même. Arrivant devant chez toi tu compris que tes moyens, c'était pas trop ça.

- Je vis vraiment dans ce quartier qui craint... souffla-t-il, dépité.

Il imaginait pas grand chose à ce sujet, mais il aurait surement aimé voir qu'il avait un minimum réussi sa vie.

- Tu... Tu veux monter ? proposa-t-il. C'est la moindre des choses pour me faire pardonner.

Il n'était plus en colère, parce qu'il comprenait que Harry était là pour lui, et qu'il avait de la chance en réalité d'être tombée sur un gars comme lui.

_________________
just gonna stand there and watch me burn.
ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: drugs, sex, dinner ? (lucius)   

Revenir en haut Aller en bas
 
drugs, sex, dinner ? (lucius)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Haven Hills :: North Side :: Restaurants-
Sauter vers: