AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's been a long time without you (Harry)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar


Enfant terrible



in haven hills since : 18/03/2018
messages : 307
faceclaim : Bryden Jenkins
multinicks : Lucius, le mangemort paumé ; Alessya la psy tourmentée ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Faust (av)
address : West side.
uptown funk : Le cœur enchaîné à sa liberté.
picture of you :

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: It's been a long time without you (Harry)   Ven 6 Avr - 9:09

Il avait raison. T’étais jamais passée à autre chose, en fait, cette histoire t’avait suivi dans les tréfonds des Etats-Unis où t’avais séjourné. Tu avais ruminé, pendant des jours, des semaines sans jamais trouver de repos à ce tiraillement que tu ressentais à l’intérieur de toi. C’est ce qui t’avait motivé à partir, à faire certaines choses, donc quelque part, cette rage que tu avais en toi était ton moteur même si c’était malsain. D’ailleurs, est-ce que c’était vraiment ta sœur le problème, ou un prétexte pour garder ce feu qui bouillonnait dans tes entrailles ? Avant cette histoire, t’étais personne. T’as jamais été ni trop ni pas assez, t’as jamais désiré te fondre dans la masse mais en même temps, t’étais pas née pour décrocher la lune, alors t’avais jamais vraiment réussi à te trouver une raison d’être. Jusqu’à ce jour où t’as littéralement craqué.

- Je sais pas, faut croire que j’aime moins l’hypocrisie que toi, répondis-tu en croisant les bras sur ta poitrine.

Tu soupiras, sachant pertinemment qu’il avait raison, qu’il était bien plus terre à terre que toi finalement.

- T’as raison. C’est en quelques sortes un nouveau départ pour nous tous, haussas-tu les épaules.

Tu n’étais pas sûre que c’était un nouveau départ pour Nancy, mais bon, tu acceptais le bénéfice du doute. Tu finis par lui avouer qu’il t’avait manqué quand même, alors que vous étiez tous les deux en face-à-face dans ce café bondé de mondes.

- J’avais pas de portable. J’ai voulu vous écrire mais je savais pas quoi dire, soupiras-tu. Mais du coup tu es toujours dans les études ? Demandas-tu, curieuse.

Le serveur rapporta vos commandes, et tu en pris une gorgée tandis qu’il prenait de tes nouvelles. Ca faisait longtemps, trop longtemps que tu n’avais pas pu boire quelque chose d’aussi bon.

- Je suis allée à Chicago, puis à Atlanta aussi et même Charlotte et dans des petites villes. Je suis restée dans l’Est principalement, parce que j’avais pas beaucoup d’argent en réalité. J’ai fait des rencontres et… C’était plutôt chouette, hochas-tu la tête en essayant de dissimuler ta peine.

Tu pensais à ta meilleure amie, morte d’une overdose.

- Je vais essayer de me trouver un boulot entant que tatoueuse, tu veux voir mes dessins ? Lanças-tu de manière plus enjouée en sortant des feuilles de son sac.

C’était tantôt plus sombre, tantôt plus joyeux, mais ça représentait ce qu’elle avait au plus profond d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Don't care about what you think



in haven hills since : 20/02/2018
messages : 724
faceclaim : jack falahee
multinicks : solal, aaron, ugo, allan, noam, léandre
nickname : ranochja
credits : lempika (avatar) ; bat'phanie (signature)
address : south side (villa)
uptown funk : célibataire + homosexuel non assumé + tigersexuel à ses heures
picture of you :

take me to church
relationships:
available?: tant que tu veux pas me tuer, oui.

MessageSujet: Re: It's been a long time without you (Harry)   Lun 9 Avr - 14:10

T'es pas là pour lui faire la morale ou quoique ce soit, mais t'as pas envie de te retrouver tiraillé entre tes deux soeurs après ces quatre années alors que Nancy et toi avez été soudés comme les doigts de la main. T'as appris à vivre sans Orphea, ça a été difficile, voire même impossible mais c'est finalement ce que tu as fait, t'étais de toute façon obligé, n'ayant aucun moyen de la contacter. Alors forcément, t'as appris à faire avec, t'as gardé cette relation particulière avec Nancy, privé de celle que tu avais avec Orphea, t'as pas eu le choix, il a fallu avancer. Tu lèves les yeux au ciel en l'entendant, peut-être que t'aimes bien ça en effet l'hypocrisie, ça t'évite un nombre incalculable de problèmes et ça te permet d'avoir de l'argent sans travailler, tu vas franchement pas te plaindre. Tu comptes repartir maintenant que tu sais qu'on est ici ? tu demandes alors, parce que tu le sens mal. Elle vous a fui une fois, alors pourquoi elle ne le ferait pas une seconde fois ? T'as passé tellement de temps à la chercher, pensant même la reconnaître au détour d'une rue en pleine Californie, t'as pas spécialement envie de revivre ça maintenant, t'estimes avoir déjà trop donné dans cette histoire de fugue. T'aurais bien aimé un message, une lettre, quoique ce soit qui t'aide à supporter l'absence, mais t'as rien eu du tout et pour ça, tu ne peux t'empêcher de lui en vouloir un peu, et c'est ainsi que tu lui fais remarquer. Juste que tu allais bien, on était tous très inquiets. Vraiment tous Orphea. t'avais jamais vu la famille comme ça, y'a eu tellement de disputes et de visages inquiets que t'es pas resté bien longtemps avant de retourner te cacher loin de cette famille toi aussi. Te moque pas mais ouais, il me reste deux ans encore, j'en peux plus. tu lui confies alors. ça a jamais été un secret que les études et toi, c'est une relation compliquée d'amour et de haine, et essentiellement de haine. T'as fait n'importe quoi, sortant plus avec les copains que pour les cours et évitant au maximum les salles de classe, jusqu'à ce que papa en vienne à sévir et à te donner ta toute dernière chance. C'est pourquoi aujourd'hui, tu fais plus d'efforts, t'as trouvé un stage en même temps et tu vas à presque tous tes cours, tu fais des efforts pour éviter de devoir retourner de force à New York et ainsi, tout perdre. T'as pas le courage de ta petite soeur pour le coup, c'est certain, t'es pas prêt à vivre sans l'aide de tes parents et pourtant tu sais que tu serais plus heureux, que vivre ta vie comme tu l'entends pourrait être un grand pas dans ta vie mais t'en es incapable, t'as trop peur de vivre sans rien, toi qui a été habitué à ne jamais manquer de rien. Tu vois, tu m'aurais appelé je t'aurais aidé c'est certain. T'as travaillé ? tu demandes, légèrement curieux à l'idée de savoir quel travail ta soeur a pu faire malgré son départ précipité de la maison, alors que ses études n'étaient bien évidemment pas terminées. Tu ne vois pas cette once de tristesse qui passe sur son visage, t'es plus assez proche d'elle pour reconnaître ça, t'as commencé à oublier finalement. Bien vite elle te répond, concernant ce qu'elle cherche désormais. ça ne te surprend pas vraiment, vous en aviez déjà parlé alors qu'elle était plus jeune et qu'elle ne pouvait bien entendu pas y penser étant donné la réticence pour ce genre de pratiques au sein de la famille. Tu pourras t'entraîner sur moi si tu veux. tu réponds avant d'hocher la tête. Oui bien sûr montre-moi. ça, c'est le rôle que tu avais. Ce rôle de conseiller et de fan, le grand frère quoi et t'as qu'une envie évidemment, c'est retrouver pleinement ta place. Tu récupères les feuilles, regarde tout en détail, un en particulier attire ton attention et te fait rire. J'aime bien celui-là. Y'a mon.. mon, enfin un mec que je connais qu'a un tatouage dans ce genre, j'aime beaucoup. tu tournes les feuilles, analyse tout et finalement lui montre un dessin. Moi je veux celui-là, c'est possible madame la tatoueuse ? tu demandes alors, un sourire aux lèvres, fier de la femme qu'elle est devenue.

_________________
parce que l'amour fait mal
because someone doesn't love you the way you want them to doesn't mean they don't love you with all they have. ▬ i can't keep you in my arms so i keep you in my mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Enfant terrible



in haven hills since : 18/03/2018
messages : 307
faceclaim : Bryden Jenkins
multinicks : Lucius, le mangemort paumé ; Alessya la psy tourmentée ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Faust (av)
address : West side.
uptown funk : Le cœur enchaîné à sa liberté.
picture of you :

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: It's been a long time without you (Harry)   Mar 10 Avr - 18:17

En réalité, tu ne savais pas quoi répondre à Harry quand il te demandait si tu comptais partir. Tu pouvais mentir, dire la vérité, mais quelle vérité ? Tu ne savais plus ce que tu voulais. Tu désirais fuir, et pourtant quand tu regardais ton frère, tu n’arrivais pas à te résoudre encore une fois à la même rengaine. Il te rendait faible, mais tu l’aimais. Tu pouvais percevoir dans sa voix à quel point ton départ lui avait fait du mal, à lui, comme à tous mais lui, il pouvait même pas s’imaginer à quel tu t’étais fait du mal en partant.

- Honnêtement, j’en sais rien. Je veux pas te quitter encore une fois, avouas-tu tristement.

Tu peinais à imaginer ton père inquiet, ce bourreau de travail qui ne savait pas accorder du temps à sa famille, mais peut-être qu’en réalité, il tenait plus à toi qu’il ne le montrait pas. C’était sur même. Mais toi, t’avais toujours fait partie de ceux qui devaient voir pour le croire. Alors, pour l’instant, tu ne pouvais pas y croire.

- Mais c’est vraiment ce que tu veux faire, du droit ? Tu sais, t’es pas obligé de suivre les mêmes traces que notre père… soupiras-tu.

Evidemment que votre père avait tous voulu vous voir avocat, notaire ou juge. Mais toi, la discipline, les lois bien rangées, ce n’était pas du tout toi. Toi, t’étais une artiste, tu imprégnais du désordre de la vie pour en faire quelque chose de concret.

- Ouais j’ai enchainé des petits boulots, genre distribué des tracts, tu vois des conneries du genre.

Tu mentais. T’avais jamais eu de travail pendant que tu partais à droite et à gauche. Tu te servais de ta petite bouille de poupée en porcelaine pour attirer la compassion des autres, et donc leur argent. T’arrivais à la fin de la journée à te faire au moins cinquante dollars, histoire de te payer quelques trucs à manger et à boire. Comme t’avais honte de dire à ton frère que tu avais mendié, tu préférais lui mentir. Alors, t’avais préféré parler de ta passion, qui est le dessin. C’était ta passion, ce qui faisait battre ton cœur, l’espoir d’une vie meilleure. Tu haussas les sourcils aux dires de ton frère.

- Ton… Mec ? Demandas-tu soudainement surprise mais intéressée. J’ai loupé pas mal d’épisodes à ce que je vois, t’en as trop dit ou pas assez là.

Tu voyais pas ton frère apprécier les courbures masculines aux vues de ses multiples conquêtes. Mais bon toi aussi en secret t’avais eu quelques relations avec des filles.

- C’est vrai qu’il t’irait vraiment trop bien. Je te le ferai avec plaisir, tu seras mon premier client j’ai à peine commencé à travailler dans ce salon de tatouage. Tu le veux où ? Me dis pas sur les fesses sinon c’est pas la peine, plaisantas-tu.

C’était comme si t’avais retrouvé la joie de vivre en retrouvant ton frère. Enfin un rayon de soleil dans ton ciel grisâtre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Don't care about what you think



in haven hills since : 20/02/2018
messages : 724
faceclaim : jack falahee
multinicks : solal, aaron, ugo, allan, noam, léandre
nickname : ranochja
credits : lempika (avatar) ; bat'phanie (signature)
address : south side (villa)
uptown funk : célibataire + homosexuel non assumé + tigersexuel à ses heures
picture of you :

take me to church
relationships:
available?: tant que tu veux pas me tuer, oui.

MessageSujet: Re: It's been a long time without you (Harry)   Mer 11 Avr - 9:23

Maintenant que tu l'as retrouvée, tu ne sais pas comment tu pourrais réagir à l'idée qu'elle vienne à fuir à nouveau, sûrement mal, peut-être même pire qu'il y a quelques années, parce que ça aura été quelques minutes d'espoir en sa compagnie et que t'es déjà plus du tout prêt à renoncer à ça, à voir ta petite soeur, c'est trop difficile à imaginer une seconde fois. Tu la laisserais faire si tel était son vrai désir mais tu ne pourrais t'empêcher d'en souffrir à nouveau parce que tu as besoin d'elle, beaucoup plus qu'elle ne le croit. Alors le fais pas, j'ai pas envie non plus, pas deux fois s'il te plaît. tu demandes simplement, sans pour autant la culpabiliser. Ton but c'est qu'elle reste, pas que tu en viennes à la faire fuir à cause de tes mots trop bruts parfois. Tu sais que ça peut lui paraître impossible, que vos parents se soient réellement inquiétés, et pourtant, c'est ce qui s'est passé, te surprenant toi-même. Ah non hein, commence pas à dire que je fais comme papa, c'est l'autre ça. Moi je fais du droit, certes, mais c'est pas de la politique, je suis pas comme eux. L'autre, c'est ton petit frère, celui qui a décidé de suivre les traces de votre père pour le rendre fier, le seul fils qui rende votre père pleinement fier même si tu doutes que ça puisse être vraiment possible. Tu soupires, tu fais pas ce qui te plaît mais au moins on te fiche la paix. Je préfère faire du droit tranquille, que faire autre chose et je sais même pas quoi et qu'il soit sur mon dos tout le temps. T'estimes déjà qu'il l'est suffisamment, te demandant des comptes presque tous les mois sous prétexte qu'il n'a pas confiance en ta capacité à rester sérieux. Toi aussi, t'aurais du partir, si t'avais eu le courage. Et t'as réussi à vivre comme ça ? Pendant quatre ans ? Eh bah, je te tire mon chapeau. tu sais pas comment tu ferais sans ce compte en banque que tu chéris tant, distribuer des flyers c'est pas pour toi, ni même faire le serveur dans un café ou tous ces jobs pour ceux que tu considères comme de pauvres étudiants. Toi, t'es à la bonne place, tu te fais tout beau et tu fais le coq, la place parfaite.

Tu manques de faire une gaffe, t'as tellement l'habitude d'être un peu plus libre aujourd'hui, notamment avec Nancy que t'oublies que Orphea n'a jamais été au courant de ton petit secret. Non mon copain, enfin copain comme pote, un ami quoi. Tu m'as pris pour qui. tu hausses les épaules, roules de yeux. Bah oui, quelle idée que tu puisses aimer les hommes plutôt que les femmes, ah, ah. Toute cette gaffe pour un tatouage. Tu ris à ses mots, t'avais pas l'intention de te tatouer cette partie du corps mais maintenant qu'elle a soumis l'idée, tu risques d'y réfléchir un peu plus. J'en sais rien, sur le bras non, le haut du bras ? Ou le dos, c'est bien le dos aussi. Tu sais pas vraiment, t'y réfléchis à toute allure mais t'es certain de le vouloir pour de vrai. Souriant, tu prends la main de ta soeur entre tes doigts. Dis-donc, tu vas travailler dans un salon de tatouage, c'est un grand pas. T'as un endroit pour vivre ? T'as quelqu'un peut-être aussi ? tu demandes alors, intéressé à l'idée d'en savoir plus sur la vie de Orphea.

_________________
parce que l'amour fait mal
because someone doesn't love you the way you want them to doesn't mean they don't love you with all they have. ▬ i can't keep you in my arms so i keep you in my mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Enfant terrible



in haven hills since : 18/03/2018
messages : 307
faceclaim : Bryden Jenkins
multinicks : Lucius, le mangemort paumé ; Alessya la psy tourmentée ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Faust (av)
address : West side.
uptown funk : Le cœur enchaîné à sa liberté.
picture of you :

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: It's been a long time without you (Harry)   Mer 11 Avr - 20:27

Tu savais pas pourquoi t’avais toujours cette envie de fuir. Parce que c’était toujours plus simple de quitter ses responsabilités que de les assumer, que t’avais l’impression d’être une autre personne quand tu partais, parce que tu te créais une nouvelle identité. T’étais plus vraiment Orphea. T’avais plus du tout la même famille, la même vie, les mêmes projets. T’étais déjà plus toi, bizarrement. T’avais l’impression que ta famille pervertissait ta vraie nature. T’avais donc pas envie que ça recommence. Ca expliquait surement les raisons qui te poussaient à vouloir t’évader.

Tu lui avais offert un léger sourire en hochant la tête. Tu essayais de te promettre de rester au moins pour lui, pour eux. Tu t’inquiétais quand même pour ton frère, t’espérais qu’il allait réussir ses études mais en même temps, tu voulais qu’il soit heureux et non pas sous la contrainte d’une pression de ton père.

Tu savais que s’il s’y plaisait vraiment, il aurait surement réussi. Après, tu savais aussi que ton frère n’était pas forcément super impliqué dans ses études, c’était déjà le cas quand tu étais avec eux, à la maison familiale.

- Ouais, donc t’aimes pas vraiment le droit à ce que j’entends. Tu fais quand même ça pour lui, pour qu’il te fiche la paix. Franchement, Harry, tu veux vraiment passer ta vie à penser à ce qu’aurait été ta vie si tu avais vraiment choisi ta voie ? demandas-tu, inquiète.

Parce que toi, si t’étais partie, c’était aussi à cause de ça. Tu ne voulais pas d’une vie à regret. Tu ne voulais faire un métier qui ne te correspondait pas du tout, tout ça pour satisfaire l’égo de ton père. Tu savais que malgré tout ce que tu avais pu faire pendant quatre ans, au moins, tu n’avais compté sur personne. Tu souriais timidement à son compliment qui en réalité n’avait pas lieu d’être puisque tu n’avais jamais eu de job à proprement parlé.

Tu hochas la tête quand il se justifia à propos de « ce copain ». Tu avais quand même des doutes, il fallait dire qu’il t’avait mis la puce à l’oreille, mais tu n’allais pas le harceler de questions.

- De toute façon, tu sais si jamais ce copain était ton copain, tu aurais pu m’en parler, répondis-tu en souriant.

Tu étais  super contente qu’il veuille un tatouage de ta part, ça comptait beaucoup pour toi. Tu se sentais valide, pour une fois.

- Sur le bras ouais, ça t’irait bien, approuvas-tu.

Sa main dans la tienne, tu ressentais un bien-être fou, et tu comprenais que c’était vraiment ça qui t’avait manqué.

- Y’a un mec qui m’a proposé une colocation chez lui. Parce qu’à côté de ça, j’avais proposé du baby-sitting. Te moque pas, dis-tu en prévision.

T’avais jamais fait ça mais bon, tu allais apprendre. Tu n’étais pas en couple, mais il fallait dire qu’il t’avait intrigué Jules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Don't care about what you think



in haven hills since : 20/02/2018
messages : 724
faceclaim : jack falahee
multinicks : solal, aaron, ugo, allan, noam, léandre
nickname : ranochja
credits : lempika (avatar) ; bat'phanie (signature)
address : south side (villa)
uptown funk : célibataire + homosexuel non assumé + tigersexuel à ses heures
picture of you :

take me to church
relationships:
available?: tant que tu veux pas me tuer, oui.

MessageSujet: Re: It's been a long time without you (Harry)   Jeu 12 Avr - 11:39

Tu veux pas te faire trop de faux espoirs alors tu gardes précieusement dans un coin de la tête qu'à tout moment, Orphea peut faire ses valises et disparaître à nouveau, que rien n'est jamais définitif avec elle et que tu dois rester prudent et sur tes gardes pour ne pas revivre la souffrance que tu as vécu lors de son premier départ, tu dois t'y préparer même si tu préférerais qu'elle n'en fasse rien, qu'elle reste avec vous et surtout avec toi, que tu puisses retrouver ta soeur tant-aimée. Alors, tant qu'elle est là, tu en profites pour lui raconter, vous parlez de tes études qui ne sont pas vraiment ce dont tu raffoles. Encore que cette année avec le stage, c'est mieux que ce que tu aurais pu imaginer, tu pourrais presque dire que tu t'y amuse en réalité. Orphea ne peut pas comprendre, parce qu'elle n'était pas là, que Nancy a été la seule à savoir tout ça, pourquoi aujourd'hui tu persistes à vouloir lui faire plaisir, à vouloir faire comme si tu acceptais toute cette vie pourrie. T'as jamais voulu le contrarier pour pas qu'il vienne faire sa fouine et maintenant que tu as fui New York dès que tu as pu, c'est pire. Tu sais pertinemment que ton père avait engagé des gens pour te surveiller quand t'as lâché les études en Californie, profitant de la plage et du beau temps, tu sais pertinemment qu'il cherche le moyen de découvrir ce que tu caches, il fait ça avec vous tous et toi, t'as pas envie de continuer comme ça, tu tiens au minimum de liberté dont tu as droit alors t'acceptes les contraintes, ces études, t'acceptes de te rendre à des dîners chics en compagnie de jolies demoiselles, c'est comme ça, t'as pas le choix. Tu m'excuses Orphea mais là pour le coup, tu peux vraiment pas comprendre d'accord ? Je te demande même pas de le faire mais si je continue comme ça, c'est que j'ai mes raisons et ça me va. Tu soupires, t'aimes pas parler de ça, c'est toujours un sujet sensible pour toi parce que t'as l'impression que jamais tu n'auras le droit d'être pleinement heureux dans une vie qui te convient. Pardon ma puce mais franchement, t'inquiètes pas pour moi d'accord ? tu fais un petit sourire, prend sa main dans la tienne pour la caresser un peu du bout des doigts. T'as pas envie de la blesser, juste lui faire comprendre qu'elle a raté beaucoup de choses. Tu secoues la tête, lève les yeux au ciel. T'as toujours su que tu ne serais accompagné que de copains dans ta vie, ça a toujours été une évidence mais Orphea était jeune, même quand elle est partie, tu ne voulais pas lui demander de porter un si lourd secret sur ses petites épaules. Le jour où tu me vois en couple, sors le champagne ma belle, c'est pas mon délire ces trucs-là. Tu ris un peu, sourit devant ta soeur, t'es bien avec elle. Mais bien vite, tu manques de t'étouffer en entendant ses mots. Tu t'attendais pas à ça. Bah tu vas pouvoir venir chez moi maintenant, je t'accompagnerai à ton babysitting et t'auras pas à payer de loyer mais tu vas pas rester chez un inconnu en fait. tu réponds du tac-au-tac, n'ayant strictement aucune envie de laisser ta soeur vivre avec un homme, aucune sorte d'envie.

_________________
parce que l'amour fait mal
because someone doesn't love you the way you want them to doesn't mean they don't love you with all they have. ▬ i can't keep you in my arms so i keep you in my mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Enfant terrible



in haven hills since : 18/03/2018
messages : 307
faceclaim : Bryden Jenkins
multinicks : Lucius, le mangemort paumé ; Alessya la psy tourmentée ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Faust (av)
address : West side.
uptown funk : Le cœur enchaîné à sa liberté.
picture of you :

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: It's been a long time without you (Harry)   Sam 14 Avr - 11:28

Tu savais que tu abordais un sujet sensible quand tu parlais des études de ton frère et de son avenir. Tu savais qu’il n’était pas fait pour le droit, qu’il avait surement voulu faire autre chose et qu’il s’était juste résigné à ce que votre père voulait. Tu trouvais ça dommage parce que tu étais triste qu’Harry doive s’imposer ça. Tu voulais le meilleur pour lui alors forcément que ça te touchait. Quelque part t’avais été la seule à prendre tes cliques et claques et à défier l’autorité parentale. T’avais juste voulu leur faire comprendre que tu n’étais pas qu’une jolie poupée blonde assise dans un coin de la pièce, simplement bonne à écouter et à sourire. Tu avais une âme, et pour le coup, t’avais eu envie de leur faire voir que tu savais t’imposer et surtout exister par toi-même. L’argent n’avait pas tant abordé de bonheur dans votre famille quand on regardait bien. Et tu n’avais pas été plus malheureuse loin de ce confort. T’avais eu un autre genre de bonheur lié aux relations humaines simples et pas au matériel.

- Si tu le dis, finis-tu par dire.

Tu n’avais pas envie d’entrer en guerre avec lui, pas pendant vos retrouvailles, alors s’il voulait continuer dans cette voie et souffrir, tu ne pouvais pas y faire grand-chose. C’était ses choix, comme toi tu avais fait les tiens. Tu ne pus t’empêcher de rire légèrement quand il admit qu’il n’était pas encore prêt à être en couple. Evidemment que tu t’inquiétais quand même un peu, comme toujours, t’étais comme ça toi, à toujours t’inquiéter pour les autres mais rarement pour toi-même.

- Ca nous fait un point commun, les chiens font pas des chats, haussas-tu les épaules.

Puis, tu lui avais dit que tu vivais chez un homme pendant ce temps, tu commençais quand même à le connaître l’air de rien même si cela faisait peu de temps que tu le fréquentais.

- C’est la première personne que j’ai vu en arrivant ici, maintenant je l’aime bien, il est gentil, respectueux, et il me demande simplement de m’occuper de son enfant tu sais, rien d’autre.

Tu avais insisté sur le « rien d’autre » parce que tu sentais que ton frère avait besoin d’être rassuré. Il y avait certainement une ambiguïté entre vous, mais tu préférais fermer un peu les yeux là-dessus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Don't care about what you think



in haven hills since : 20/02/2018
messages : 724
faceclaim : jack falahee
multinicks : solal, aaron, ugo, allan, noam, léandre
nickname : ranochja
credits : lempika (avatar) ; bat'phanie (signature)
address : south side (villa)
uptown funk : célibataire + homosexuel non assumé + tigersexuel à ses heures
picture of you :

take me to church
relationships:
available?: tant que tu veux pas me tuer, oui.

MessageSujet: Re: It's been a long time without you (Harry)   Mar 24 Avr - 9:28

Ce n'est pas nécessaire d'épiloguer sur cette décision que tu as prise pour te débarrasser de ton père et de tout ce qu'il aurait pu te demander à côté si tu n'avais pas suivi sa volonté. C'est une question de choix, tu as fait le choix de lui faire plaisir pour qu'il te foute la paix et ça te permet de rester ici, à Haven Hills et de pouvoir faire ce que tu veux sans sentir le regard d'un détective privé que ton père aurait engagé, t'es plus libre comme ça, simplement parce que tu lui fais plaisir, il en faut peu mais ça fonctionne. C'est bête, je suis sûr que tu pourrais trouver un mec sympa et beau et te poser avec lui. T'as toujours trouvé que tes soeurs étaient des rayons de soleil et même si tu ne supporterais pas l'idée de les savoir en couple, tu sais bien que pour toutes les deux, ça ne doit pas être si compliqué. C'est pas une raison pour rester dormir chez lui, tu peux venir chez moi je serai plus rassuré Orphea. Fais-moi ce plaisir. Ou je te paye un appart si tu veux mais je préfère te savoir seule, pas avec un mec que je connais pas. quelques minutes seulement que tu l'as revue, ta petite soeur, mais déjà tu reprends ce rôle, il ne te faut pas longtemps pour redevenir le grand frère que tu as toujours été. On sait jamais sur qui on peut tomber tu sais. Et pour le coup, tu sais de quoi tu parles, t'es toi-même tombé sur la mauvaise personne après plusieurs années de relation pourtant, t'as gardé un important souvenir de ces mauvais, de ces mois passés à supporter sa violence, t'as gardé une cicatrice aussi et même si tu sais pas que Orphea en a vécu des belles ces dernières années elle-aussi, tu ne peux pas t'empêcher de t'inquiéter pour elle, pour tout.

_________________
parce que l'amour fait mal
because someone doesn't love you the way you want them to doesn't mean they don't love you with all they have. ▬ i can't keep you in my arms so i keep you in my mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Enfant terrible



in haven hills since : 18/03/2018
messages : 307
faceclaim : Bryden Jenkins
multinicks : Lucius, le mangemort paumé ; Alessya la psy tourmentée ; Alyx le rêveur brisé.
nickname : Strangehell
credits : Faust (av)
address : West side.
uptown funk : Le cœur enchaîné à sa liberté.
picture of you :

take me to church
relationships:
available?: oui

MessageSujet: Re: It's been a long time without you (Harry)   Sam 28 Avr - 9:43

T'en avais eu des mecs, ça avait jamais duré. T'étais trop compliqué, t'arrivais pas à te poser avec une seule personne. Sûrement parce que t'avais pas trouvé la bonne, comme les autres appelaient cet être sensé bouleverser sa vie. Franchement, t'avais pas besoin de ça en plus. Dans ta vie, il y avait déjà assez de tempêtes comme ça, pas besoin d'un ouragan en plus. Tu ne voulais pas être détruite, souffrir et surtout dépendre quelqu'un d'autre que toi. Tu ne te l'autoriserais pas. Jamais. Tu ne voulais pas être comme ta mère et ton père. Tu doutais qu'il y avait encore des sentiments entre eux, la routine, l'argent avaient pulvérisé la magie. L'amour, c'était une belle connerie. Un truc inventé par les commerciaux pour se faire de l'argent pendant la St Valentin. Tu ne voyais pas d'autres solutions. Et pourtant, tu les jalousais l'air de rien, ces gens amoureux. Parce que leur cœur battait. Toi, le tien avait cessé de le faire et depuis, tu te sentais vide à l'intérieur, comme si tu étais morte en fin de compte.

- Je crois pas que je suis faite pour ça. J'ai le temps, répondis-tu.

T'avais pas envie de te mettre ce genre de pression. Pour toi la vie de couple, c'était comme l'amour, surfait.

Tu comprenais les inquiétudes d'Harry mais tu n'étais pas encore prête à le rejoindre. T'avais pas envie de griller les étapes, comme s'il fallait que tu te ré habitues à avoir un frère.

- Tu me payeras rien du tout Harry, je peux m'assumer toute seule, c'est d'ailleurs ce que je comptais faire. Je trouverais un appartement, t'inquiètes, ajoutas-tu pour le rassurer. Tu vis où toi ?

Tu soupiras.

- J'ai plus l'habitude de ma famille j'ai l'impression tu vois. Ça me fait bizarre de te voir, comme si on allait trop vite. C'est étrange parce qu'en même temps, ça me fait plaisir de te reparler. Pendant quatre ans, j'ai presque côtoyé personne. Personne de confiance.

A part une seule.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Don't care about what you think



in haven hills since : 20/02/2018
messages : 724
faceclaim : jack falahee
multinicks : solal, aaron, ugo, allan, noam, léandre
nickname : ranochja
credits : lempika (avatar) ; bat'phanie (signature)
address : south side (villa)
uptown funk : célibataire + homosexuel non assumé + tigersexuel à ses heures
picture of you :

take me to church
relationships:
available?: tant que tu veux pas me tuer, oui.

MessageSujet: Re: It's been a long time without you (Harry)   Mer 9 Mai - 10:55

Tu parles de relation de couple avec ta soeur quand toi-même, tu es tout bonnement incapable de te poser avec quelqu'un, ayant trop peur de revivre la même déception que la dernière fois, la même relation destructrice que la dernière fois. T'es pas prêt à revivre tout ça, l'humiliation, les coups, la douleur et tout ça maintenant, t'es persuadé que ça peut recommencer avec un autre, que tu ne peux plus faire confiance à personne dans ce bas monde et peu à peu, tu t'es ainsi fermé à l'amour, te promettant de ne plus tomber amoureux, de ne plus te faire ce mal à toi-même. Aujourd'hui, c'est toi qui brise des coeurs, ça te fait plus rire, c'est une revanche sur la vie que t'as eu pendant quelques mois avec lui, c'est ta revanche à toi. Ouais, t'as le temps. tu hoches la tête, c'est étrange de discuter de ça avec elle. En même temps t'as envie de reprendre votre relation où elle s'est arrêtée et en même temps, tu ne la connais plus vraiment et tu dois accepter ça et t'adapter, ce qui n'est pas vraiment simple. Tu soupires quand elle refuse ta proposition, t'aurais du t'en douter en même temps, vous êtes finalement presque comme des étrangers aujourd'hui, il faut le reconnaître. J'ai une villa dans le south side. Et y'a plusieurs chambres, c'est pour ça que je te propose, au cas-où. tu hausses les épaules. C'est clair qu'une grande villa comme ça pour toi tout seul, ça fait vide au quotidien, tout autant que ça te permet de faire ta vie tranquille sans avoir à rendre des comptes à personne. Je comprends, je suis un peu paumé aussi là, j'ai l'impression qu'on se connaît plus vraiment toi et moi alors, je sais pas, on peut... apprendre à se connaître ? quatre ans de manque en réalité, c'est énorme. Vous n'êtes plus le frère et la soeur que vous pouviez être, vous avez manqué tant de choses en quelques années, ça te fait presque peur. Salut, moi c'est Harry. tu souris doucement, tu sais pas du tout quoi faire avec Orphea là et ça te blesse, au fond de toi.

_________________
parce que l'amour fait mal
because someone doesn't love you the way you want them to doesn't mean they don't love you with all they have. ▬ i can't keep you in my arms so i keep you in my mind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: It's been a long time without you (Harry)   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's been a long time without you (Harry)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Brazava ♦ Long time no see...
» long time no see. ➢ CRASHWOOD. {pv. crash}
» It's Been A Long Time [with Faith] (RP MIS EN PAUSE)
» MEGHAN ♔ Forever is an awfully long time
» Long time ago (Aloysia&Sebastian)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Haven Hills :: East Side-
Sauter vers: