AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (chapman) never be the same

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar





in haven hills since : 14/03/2018
messages : 66
faceclaim : Iwan Rheon
multinicks : Faustine & Kate.
nickname : NIRVANA.
credits : Thinkky (avatar) & tumblr.
address : North Side
uptown funk : Célibataire + hétérosexuel
picture of you :

MessageSujet: Re: (chapman) never be the same   Ven 11 Mai - 22:34


Ca fait mal, putain. Ca brûle ton corps, ça tétanise ton cœur. T’as jamais eu le courage d’avouer la vérité, t’as préféré rester dans le déni total. Tu voulais rester dans ton malheur, tu voulais t’enfermer dans ta douleur c’était si simple, si facile. Oui c’était facile. Tout était plus simple dans ton malheur, tu préférais t’y enfoncer parce que ça te semblait plus simple que de tenter de t’en sortir. Qu’est ce que t’allais trouver à l’arrivée ? De la désolation, encore et toujours,  alors tu préférais que tout le monde te déteste. Tous, sans exception. Tu sais bien qu’Aaron il ressent plus rien pour toi. Tu veux pas l’amadouer, tu veux pas le faire chialer, tu veux qu’il comprenne qu’abandonner femme et enfant, c’est terminé. La vie est terminée. Sa vie est terminée, tu le sais parce que, tu l’as vécu, tu connais la douleur. Tu connais la souffrance et tous les Chapman semblent passer par là. Tous, un par un.

Tu pensais un instant qu’il allait se barrer, pas t’écouter mais il ne bouge pas, et toi, t’essaye de faire le grand frère fort mais t’es tellement brisé de l’intérieur que tout semble se casser face à toi. Ta voix elle explose en milles morceaux. Tu vois ses yeux qui deviennent humides, tu te rends compte de toute la douleur que t’es entrain d’évacuer, t’avais besoin de parler de tout ça à lui, ton frère pour qu’enfin, il comprenne. Tu t’attends pas un miracle et pourtant, ça se produit. Tout ce que t’as imaginé durant toutes ses années, tout ça, ça se concrétise pas, au contraire. Tout se chamboule et tu sais que t’as pas le choix, tu sais que tu peux plus faire machine arrière.

Quand tu sens le corps d’Aaron contre le tien, tu peux pas t’empêcher d’attraper son tee-shirt, tu veux plus le lâcher t’as besoin de lui. Tu sens le corps d’Eric contre le tien, et t’as l’impression d’être presque accompli. D’avoir finalement avancé. Tu sais bien que demain tout sera pas parfait. Que vous allez pas redevenir aussi proche qu’avant et que la relation entre James et Aaron ne sera sûrement pas parfaite dès ce soir. Mais t’imagine que vous allez pouvoir avancer ensemble. « La question est plutôt si c’est toi qui me pardonne du con . » Tu souris avant de passer ta main dans ses cheveux. Tu faisais toujours ça quand vous étiez petit. Tu te sens bien, t’es pas capable d’avouer aussi ouvertement tes sentiments comme pouvait le faire Eric mais tu ressentais exactement la même chose. Tu voulais t’accrocher à eux comme si c’était toute ta vie, car tu le savais bien, maintenant c’était toute ta vie. Les Chapman, Arthur. T’avais plus rien qui pouvait te sauver hormis eux. T’avais besoin d’eux, encore et toujours.

C’était bien mignon tout cet amour, mais fallait que vous arrêtiez un peu. T’allais pas pleurer, c’était pas ta nature, tu voulais pas. T’étais le fier, le plus hautain de la famille alors t’allais pas t’arrêter maintenant. Et puis maintenant que t’avais Arthur tu pouvais encore moins fallait que tu lui montres qui t’était fort, pour lui. Tu passais une main amicale sur Elynn et observait le visage de James. « Salut petit mec. La forme ? . » Tu caressais ses cheveux en lui offrant un clin d’œil. Maintenant que vous étiez tous réconcilié, t’avais une demande à faire à Aaron. C’est Anna qui te l’avait demandé. Et tu voulais tenir cette promesse. Pour elle. « Anna m’avait demandé de… De trouver un parrain à Arthur. Et une marraine. Alors partagez vous les rôles. Faites à pile ou face, je m’en fous. Mais choisissez votre rôle.» T’ajoutais rien. Tu voulais simplement qu’ils fassent honneur à Anna. Parce que tu supposais que, d’où elle te protégeait, elle devait être fière de ce que t’avais fait. De choisir tes frères pour protéger votre fils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





in haven hills since : 13/02/2018
messages : 343
faceclaim : josh hutcherson
multinicks : solal, harry, ugo, allan, noam, léandre
nickname : ranochja
credits : ranochja (avatar) ; hideaway (gif)
uptown funk : marié mais s'est enfui comme un lâche + hétérosexuel
picture of you :

take me to church
relationships:
available?: ça dépend, t'es qui ?

MessageSujet: Re: (chapman) never be the same   Mar 22 Mai - 10:43

Tu te rends compte que tes frères en ont bavé, plus que ce que tu n'aurais jamais pu penser. Ils en ont bavé et t'étais pas là pour eux. Peut-être que tu aurais du te battre un peu pour garder le contact, pour les soutenir malgré leur non-envie de te voir, peut-être que t'aurais du te bagarrer avec eux pour qu'ils acceptent que tu restes dans leur vie mais tu n'as rien fait, t'as accepté leur décision sans rien dire et t'as petit à petit tourné le dos à tous ceux qui t'aimaient. C'était peut-être leur faute au début mais certainement que c'est en grande partie la tienne également, parce que tu n'as rien tenté, rien essayé, leur faisant sûrement croire que tout ça ne te dérangeait pas bien au contraire. et pourtant, t'en as souffert de cette absence, t'aurais tellement aimé qu'ils soient là poru toi et aujourd'hui, t'aurais aimé être là pou eux tout simplement, parce qu'ils en avaient besoin et que tu ne le savais pas, personne ne t'a jamais dit ce qu'ils traversaient, bien qu'apparemment personne n'ait été au courant, tes frères sont aussi secrets que toi c'est certain, vous n'êtes pas frères pour rien.

Sûrement qu'après un tel moment touchant, tu devrais leur sauter dessus et ne plus jamais te séparer d'eux et pourtant, t'as cette boule de peur en toi qui refuse de s'envoler, qui refuse de te lâcher et qui te laisse garder tous tes doutes en toi, comme si tu avais besoin de continuer à douter pour cette famille. Seulement Jules parle de rôle dans sa famille, pour son fils, et t'es pas sûr de pouvoir assumer ça, t'es pas sûr de vouloir revenir dans cette famille aussi vite et aussi fort, sûrement que tout est trop frais et que t'es pas encore prêt pour cette vie. Alors tu t'écartes de quelques pas, un faux sourire sur les lèvres. Tu te sens encore étranger devant ce beau cliché de famille, t'es pas prêt c'est certain. Faut que j'y aille. que tu lâches seulement en reculant jusqu'à la porte, manquant de faire tomber toute une étagère remplie de tu-ne-sais-quoi, choses dont tu te fiches en réalité, t'as juste besoin de retrouver l'extérieur parce que t'as l'impression que tu vas suffoquer. Ils sont tous là, et peut-être que c'était l'occasion de retrouver ta famille mais c'est aussi beaucoup trop de pression sur tes épaules, que de reprendre cette place. La place de frère que tu n'es plus depuis six ans, la place de mari que tu n'es plus depuis six mois, la place de père qui n'a jamais été tienne, tout ça est trop et quand t'arrives enfin à la porte, t'attends pas plus pour l'ouvrir et pour foncer jusqu'à chez toi, tu veux pas de toute cette pression, c'était plus simple quand t'étais seul à Haven Hills, beaucoup plus simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(chapman) never be the same
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Tracy CHAPMAN
» Jim Chapman
» Top 10 de vos groupes préférés !
» Philadelphia Flyers
» (m) Coco Lapin ҩ Joey Graceffa ҩ Jim chapman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Haven Hills :: North Side-
Sauter vers: